Google divise par deux ses dépenses de lobbying

Google a réduit drastiquement ses dépenses de lobbying en 2019, a pu constater La Lettre A (LLA). « Anticipant les amendes pouvant résulter des nombreuses enquêtes pour concurrence déloyale ou non respect de la protection des données ouvertes notamment aux Etats-Unis, Google a choisi de rationaliser certains postes de dépenses, et de revoir à la baisse le budget consacré à sa représentation d'intérêts Outre-Atlantique, ainsi qu'en Europe ».

En France et dans l'Union européenne, le budget est passé de plus de 8 millions d'euros en 2018 à 5,8 millions euros l'an dernier. Cette tendance est encore plus nette aux États-Unis, où les dépenses de lobbying de Google ont été divisées par deux.

« Après un investissement record en lobbying de 21 millions de dollars en 2018, Google n'y a consacré "que" 11,8 millions de dollars l'année suivante aux Etats-Unis », écrit LLA. « Un mouvement à l'inverse de Facebook, Amazon et Apple, qui y ont accru leurs investissements. Le géant du net s'y sait menacé par plusieurs enquêtes relatives à la protection des données, ainsi qu'aux pratiques concurrentielles déloyales ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !