Au CNRS, des aimants « moléculaires » dépourvus de matériaux inorganiques lourds

L’air de rien, les aimants sont présents un peu partout dans notre environnement : « des téléphones aux satellites, en passant par les portes de nos réfrigérateurs », explique le CNRS.

Problème, ils sont notamment composés de matériaux « inorganiques lourds dont certains éléments constitutifs sont peu disponibles ». Des chercheurs du CNRS, de l’université de Bordeaux et de l’ESRF (synchrotron européen de Grenoble) ont mis au point « un nouvel aimant moléculaire, léger, conçu à basse température et aux propriétés magnétiques sans précédent ».

Le Centre national pour la recherche ajoute que « ce composé, issu de la chimie de coordination [qui s'intéresse à l'association au niveau moléculaire de métaux et de ligands, ndlr], contient du chrome, un métal abondant, et des molécules organiques peu coûteuses ».

« Il s’agit du premier aimant moléculaire qui possède jusqu’à 240°C un « effet mémoire », c'est-à-dire qu'il est capable de conserver un de ses deux états magnétiques. Cet effet est mesuré par un champ, dit coercitif, qui est 25 fois plus élevé à température ambiante pour ce nouveau matériau que pour le plus performant de ses prédécesseurs moléculaires », ajoute le CNRS.

Cette propriété est « tout à fait comparable » à celle de certains aimants commerciaux purement inorganiques. Une publication dans Science accompagne cette annonce. Le CNRS parle de « perspectives extrêmement prometteuses qui pourraient déboucher sur une nouvelle génération d'aimants complémentaires des systèmes actuels ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !