Publicité, coronavirus et « masques transparents » : l'attitude des médias de plus en plus contestée

Les espaces « sponsorisés » via différents services proposent souvent des produits vendus en dropshipping, avec des façons de les présenter un peu trop « enthousiastes ». 

La pratique est connue : vendre bien trop cher des produits fabriqués en Chine avec des sites créés pour l'occasion en promettant monts et merveille… une sorte de téléachat 2.0 très apprécié des influenceurs à la recherche de revenus faciles. 

Les réseaux sociaux en sont d'ailleurs envahis, sans que cela n'émeuve ces plateformes outre mesure. Mais aussi des médias plus traditionnels, parfois pour des produits en relation avec les moyens de se protéger contre le coronavirus.

De quoi énerver un nombre croissant d'observateurs qui critiquent (ici, ou encore ) ouvertement cette pratique. Pour le moment sans trop de réaction des médias concernés.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !