La Commission européenne ne trouve rien à redire au rachat de Play par Iliad

Il y a un peu plus d’un mois, la maison mère de Free annonçait le rachat de l’opérateur polonais Play, valorisé 2,2 milliards d’euros. Comme toujours en pareille situation, il faut obtenir le feu vert des autorités compétentes.

La Commission vient de donner son accord après avoir « conclu que l'opération envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence, étant donné l'absence de chevauchements horizontaux entre les activités des entreprises, car celles-ci sont actives dans des pays différents ».

Elle ajoute que « la relation verticale entre les marchés en amont de la fourniture en gros de services de terminaison d'appel sur les réseaux mobiles et fixes, et de services d'itinérance internationale, et les marchés en aval des services de télécommunications mobiles et fixes au détail, résultant de l'opération, ne poserait pas de problème, car les marchés en amont sont soumis à une réglementation ex ante ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !