Le projet d’ordonnance relative à l’identification électronique des utilisateurs de services numériques en santéCrédits : metamorworks/iStock

Le gouvernement vient de notifier à la Commission européenne un projet d’ordonnance

Il part d’un « triple constat d’échec » dans le secteur de la santé sur l’identification électronique :

  • « De nombreuses personnes ne peuvent pas accéder à des services numériques en santé, faute de disposer d’un moyen d’identification électronique »
  • « De nombreux services numériques en santé n’ont pas un niveau de sécurisation suffisant en ce qui concerne l’identification électronique »
  • « Pour respecter la réglementation en vigueur, chaque fournisseur de service numérique en santé doit faire de son côté le même travail chronophage : devenir fournisseur d’identité, délivrer des moyens d’identification électroniques à ses utilisateurs et les maintenir »

L’ordonnance tente de régler ces difficultés. Elle prévoit notamment la définition d’un « niveau de garantie minimum pour l’identification électronique (voire, dans certains cas, les moyens d’identification électronique / fédérateurs à utiliser) au sein des fournisseurs de service en santé ».

L’identification électronique prévue par le texte n’est pas détaillée. On sait qu’elle reposera « sur un moyen, matériel ou immatériel, qui garantit un niveau adapté de sécurité et de protection des données à caractère personnel traitées par le service numérique en santé concerné ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !