La CNIL italienne enquête sur des bots Telegram créant de faux « nudes »

L’enquête fait suite à une investigation menée par la société de sécurité Sensity. En juillet dernier, cette dernière avertissait que plus de 100 000 fausses images de nus circulaient dans certains canaux de Telegram. Le rapport est public depuis le 20 octobre.

Ces bots reprennent le code de DeepNude, que son créateur avait supprimé l’année dernière, estimant que le risque de mauvais usage était trop grand. Mais le logiciel ayant circulé, son code a été largement dépiauté par rétro-ingénierie. Il est depuis disponible sur de nombreux dépôts.

Récupéré par plusieurs créateurs de bots, il sert désormais à capter des images provenant de réseaux sociaux. Les victimes, dont certaines mineures, ne sont pas informées du vol de ces photos. Les clichés sont rendus partiellement visibles par le bot, qu’il faut ensuite payer pour dévoiler le reste.

Vendredi, la CNIL italienne a indiqué dans un communiqué qu’elle prévoyait au cours de son enquête de réclamer certaines informations à Telegram, pour vérifier notamment que la messagerie respectait la régulation en vigueur dans le pays.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !