Aux États-Unis, six agents du renseignement russe inculpés pour des cyberattaques mondiales

Ils « sont accusés d’avoir mené la série d’attaques informatiques la plus destructrice et perturbante jamais attribuée à un seul groupe », indique le ministre adjoint de la Justice John Demers, comme le rapporte l’AFP.

Selon l’acte d’accusation, ils sont accusés d’avoir lancé une attaque contre le réseau électrique d’Ukraine, mais aussi d’avoir soutenu « une opération de piratage et de fuites dans les jours précédant les élections françaises de 2017 ».

Nos confrères ajoutent qu’ils sont « également soupçonnés d’avoir mené l’attaque mondiale au logiciel malveillant NotPetya […] En 2018, ils sont soupçonnés d’avoir pris part à des campagnes d’hameçonnage contre les Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud ».

Bref, de gros poissons selon les autorités américaines. Le responsable du département de la justice ajoute : « Aucun pays n’utilise ses armes informatiques de manière aussi nuisible et irresponsable que la Russie, causant des dommages sans précédent pour poursuivre de petites avancées tactiques et satisfaire des accès de colère ».

Par contre, « les chances de voir ces agents un jour jugés sont toutefois presque inexistantes », précise Courrier International. En effet, les agents sont probablement toujours en Russie et la possibilité d’arrestation et d’extradition est très faible.

Il s’agit donc ici surtout de faire du « name and shame ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !