Un tour de passe-passe financier permet à Qwant de diviser ses pertes par dix

« Le tour de passe-passe financier de Qwant pour minorer ses pertes », titre la Lettre A (LLA) : « une opération passée sous silence a permis à Qwant d'éviter des pertes consolidées de plus de 50 millions d'euros à la fin de l'exercice 2019 et de n'en afficher désormais que la moitié ».

Après deux ans de silence, Qwant a en effet et enfin déposé ses comptes au greffe. « Sans les apports réguliers de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et, dans une moindre mesure, de la Banque européenne d'investissement (BEI), l'entreprise serait déjà au tapis », écrit LLA, qui note que « le déficit se creuse année après année ».

Une « opération dite du "coup d'accordéon" - une augmentation suivie d'une diminution de capital (ou l'inverse) a été mis en œuvre par Qwant, qui confirme », de sorte d'apurer les pertes. Alors qu'elles « auraient dû être de 30,8 millions d'euros l'an dernier, l'entreprise peut afficher un report à nouveau dix fois moins déficitaire, de moins 3,2 millions d'euros. Mais les pertes consolidées s'établissent bien à moins 26,7 millions d'euros ».

« La société n'a toutefois jamais fait mention jusqu'ici de cette opération, s'étonne LLA, alors qu'il s'agit d'une obligation. Le procédé est d'autant plus étonnant que le moteur de recherche est normalement placé sous le contrôle de la CDC, son actionnaire de référence ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !