Un député voudrait un crédit d’impôt pour les dépenses de réparations notamment informatiques

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021, le député François-Michel Lambert (Libertés et Territoires), veut instaurer un crédit d’impôt pour les dépenses de réemploi ou de réparation de plusieurs biens.

Les bicyclettes, les chaussures en cuir, les vêtements et linges de maison, l’ameublement, mais aussi « les biens électroménagers, électroniques grand public et informatiques » sont cités dans son amendement.

Le crédit d’impôt sur le revenu s’élèverait à 50 % des dépenses effectivement supportées pour ces travaux de réparation et de réemploi. Un plafond par foyer fiscal serait établi, à hauteur de 2 500 euros. 

Et « si le crédit d’impôt excède l’impôt dû, l’excédent est restitué ». Selon le parlementaire, la mesure pourrait contribuer à « faire face au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources et dans l’objectif de promouvoir l’économie circulaire ».

Encore faut-il que son texte soit adopté. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !