Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
La nomination du prochain président de l’Arcep inquiète

À la tête du régulateur des télécoms depuis janvier 2015, Sébastien Soriano laissera sa place en janvier prochain. Plusieurs noms reviennent pour lui succéder : Antoine Darodes, Delphine Gény-Stephann, Gabrielle Gauthey et Mathieu Weil, comme le rapporte Le Figaro. Le premier aurait les faveurs d’une partie du gouvernement selon nos confrères, mais il « récuse être officiellement candidat »… tout en glissant « avoir souvent succédé à Sébastien Soriano ».

Inquiet, Jérôme Nicolle lance une pétition « pour qu'on aie pas encore un technocrate incompétent de la "Procrasti-Nation!" qui bloque le marché et l'innovation pendant six ans » : « Cette nomination digne de l'Ancien régime, si elle vient à se réaliser, illustre le grave problème de gouvernance du secteur des télécoms en France et l'entre-soi qui prévaut dans les nominations au Collège du régulateur, un système dont les citoyens et les entreprises de notre pays font hélas les frais depuis l'ouverture du marché à la concurrence », peut-on lire sur la page dédiée.

La pétition se demande : « comment est-il possible que la nomination du président de l'ARCEP, principal régulateur du numérique – c'est-à-dire de la grande force de transformation du monde – se prépare dans le secret des cabinets ministériels sans que le secteur et les représentants élus des Français n'aient pu exprimer leur appréciation de son action passée et leurs attentes et exigences pour l'avenir ? ».

Le manifeste de la pétition est coécrit par Jérôme Nicolle, Pierre Beyssac, Quentin Adam et François Lacombe. Elle regroupe pour le moment une centaine de signatures, dont celle de Joël Mau.

10 commentaires
Avatar de BlueRay INpactien
Avatar de BlueRayBlueRay- 12/10/20 à 09:55:17

"Procrasti-Nation!" :yes:

Avatar de AncalagonTotof Abonné
Avatar de AncalagonTotofAncalagonTotof- 12/10/20 à 10:47:21

Va-t-on se retrouver avec un Ajit Pai à la française pour péter la neutralité du Net ?

Avatar de vVDB INpactien
Avatar de vVDBvVDB- 12/10/20 à 11:17:28

Ces hautes autoritées devraient être rattachée au parlement.
Le net est plus jeune que l'UE, il aurait été intelligent de mettre sa régulation sous une instance commune.

Avatar de babar 75 Abonné
Avatar de babar 75babar 75- 12/10/20 à 12:26:20

Pardon, mais heu... qui est Jérôme Nicolle ?

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 12/10/20 à 12:42:13
babar 75

Bonne question :D
Ton moteur de recherche favori a sûrement la réponse. Même qwant conduit à son profil LinkedIn.

Et à le lire, je ne suis pas sûr qu'il ait une légitimité à s'exprimer sur ce sujet.

Même si sur le fond, je trouve surprenant que l'on envisage de choisir des personnes dont la formation est loin des Télécoms.

Avatar de Inny Abonné
Avatar de InnyInny- 12/10/20 à 15:14:59
AncalagonTotof

Probablement Christine Albanel. :ouioui:

Avatar de Stéphane Bortzmeyer Abonné
Avatar de Stéphane BortzmeyerStéphane Bortzmeyer- 12/10/20 à 15:22:37

fred42 a écrit :

Et à le lire, je ne suis pas sûr qu'il ait une légitimité à s'exprimer sur ce sujet.

C'est vrai, les professionnels des télécoms ne devraient pas s'exprimer sur un sujet politique concernant les télécoms.

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 12/10/20 à 15:49:38
Stéphane Bortzmeyer

De ce que je vois, il a plutôt un profil technique que politique. Ça n'empêche pas qu'il puisse avoir un avis sur la façon dont est nommé le président de l'ARCEP.

Et c'est amusant que tu fasses ,toi, cette remarque parce qu'en écrivant mon commentaire, je pensais justement que quelqu'un comme toi serait plus légitime sur ce genre de sujet parce que tu as montré que tu réfléchis et communiques au delà de la technique. Je n'ai rien trouvé de tel pour lui. Et globalement, j'ai trouvé le texte de la pétition assez brouillon.

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 12/10/20 à 20:01:40

fred42 a écrit :

Et à le lire, je ne suis pas sûr qu'il ait une légitimité à s'exprimer sur ce sujet.

Même si sur le fond, je trouve surprenant que l'on envisage de choisir des personnes dont la formation est loin des Télécoms.

Je suis assez partagé.
Autant n'avoir QUE des personnes techniques à la tête d'une autorité de régulation c'est ptêt pas génial, autant je préférerais ça à la situation actuelle où l'on "nomine" par copinage des gens dont la principale compétence consiste à faire des courbettes.
Pour moi , il ne faudrait pas un président, mais à la limite un "collège" de quelques personnes de divers parcours , dont celui technique.

Après, je sais pas comment on juge de la "légitimité" d'une personne à exprimer son avis (et faire une pétition) : Il faut être chanteur, ou passer à la TV ? Ecrire un bouquin, et venir en faire la promos à la radio en participant à des émissions stupides ? Ou pire encore, être "conseiller", dircab ou autre titre pompeux dans un ministère ?

Je pense que ce jérome a un avis qui rassemble pas mal de personne chez les petits opérateurs (dont les pro) - ça m'étonnerais pas que certains membres de l'AOTA signent ça.
Après , chez les gros , la situation est sans doute plus politique.

La question qu'il pose ( "comment est-il possible que la nomination du président de l'ARCEP, principal régulateur du numérique se prépare dans le secret des cabinets ministériels") me parait à tout le moins légitime.

Avatar de hiroko83 INpactien
Avatar de hiroko83hiroko83- 12/10/20 à 22:01:27

De toute façon l arcep ne sert presque à rien... Leur pouvoir de contraindre un acteur a respecter ses engagements et donc par conséquent à lui infliger une pénalité si nécessaire est quasi nul.
Donc tout le monde continue plus ou moins à faire ce qu il veut.
C est comme si demain les gendarmes ( puisque on compare l arcep au gendarme des telecom) vous contrôlent avec 1 gramme au volant, et vous disent : ç est pas bien ca ! Vous pouvez repartir au volant de votre véhicule mais dans 8 mois on vous controllera à nouveau...bien entendu pour le moment on ne vous met pas d amande et on ne vous retire pas de point.

Édité par hiroko83 le 12/10/2020 à 22:02
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.