Le suivi des sans-abri gravement perturbé par un nouveau logiciel

Alors qu’un sans-abri sur deux ne trouve déjà pas de place en France, une série de bugs informatiques vient aggraver la prise en charge des demandes, révèle Jacques Duplessy dans Mediapart.

Le logiciel (dit SI-SIAO) est utilisé chaque jour par 15 000 à 20 000 travailleurs sociaux en France pour saisir les données des demandeurs d’hébergement d’urgence des personnes à la rue ou leur relogement à plus long terme. Il est censé fusionner avec le logiciel de pilotage des écoutants du 115.

Sa nouvelle version est une « catastrophe », explique Christine Laconde, la directrice du Samu social de Paris : « il y a une myriade de petits et gros bugs. On a l’impression que c’est l’Everest par la face nord, de nuit et sans crampons ». « Depuis, c’est le chaos », confirme Florent Guéguen, le directeur de la Fédération des acteurs de solidarité (FNARS), qui fédère 800 associations et 80 % des centres d’hébergement en France.

« On ne voit plus dans la base de données les personnes déjà enregistrées, beaucoup de rapports des travailleurs sociaux ont été perdus dans toute la France. On ne sait plus les places disponibles dans les centres d’hébergement car les disponibilités ne s’affichent plus en fonction de la taille du ménage qui fait la demande. Le RGPD n’est absolument pas appliqué. Les règles déontologiques ne sont pas respectées. Et en plus, la chef de projet côté État a été débarquée juste après le confinement. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !