Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Scrapping : Facebook attaque deux entreprises accusées d’avoir gloutonné ses données

Le réseau social porte plainte contre deux entreprises accusées d’avoir « scrappé » ses données, outre celles d’Instagram, Twitter, YouTube, LinkedIn ou Amazon, à des fins marketings notamment. BrandTotal Ltd. (Israël) et Unimania Inc. (Delaware) violent les conditions de ses services, estime le géant. 

Ces deux entreprises auraient contourné les protections locales en s’appuyant sur des extensions pour navigateurs (UpVoice et Ads Feed), « concues pour accéder et collecter des données ». Des extensions qui utiliseraient « des programmes automatisés pour récupérer nom, identifiant, sexe, date de naissance, statut de relation, localisation et autres informations liées aux comptes », pour envoyer les fruits de cette collecte à un serveur partagé entre les deux entreprises.

Ce contentieux « n'est que l’un des moyens utilisés pour lutter contre le scrapping. Nous avons également investi dans des équipes et autres outils pour surveiller et détecter des activités suspectes et d'utilisation non autorisée » indique Facebook, pas peu fière de se présenter comme défenseur de la vie privée.

15 commentaires
Avatar de Arcy Abonné
Avatar de Gilgen Abonné
Avatar de GilgenGilgen- 02/10/20 à 08:59:44

Facebook qui râle que ça collecte des données, c'est un peu foutage de gueule !

Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 02/10/20 à 09:25:07

l'hopital, la charité, toussa toussa...

Avatar de [Ledieu-Avocats] Abonné
Avatar de [Ledieu-Avocats][Ledieu-Avocats]- 02/10/20 à 09:49:40

le probleme juridique de Facebook est que la protection des bases de données n'existe aps aux USA ! Alors que dans l'UE, cette protection existe.

Avatar de Coeur2canard Abonné
Avatar de Coeur2canardCoeur2canard- 02/10/20 à 11:13:09

On attend qu'ils portent plainte contre l'Etat français qui fait pareil dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale.

Avatar de Whitesun Abonné
Avatar de WhitesunWhitesun- 02/10/20 à 13:22:36

Quelle ironie... :mad2:

Édité par Whitesun le 02/10/2020 à 13:23
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 02/10/20 à 15:15:41

Autant je ne connais pas le droit israélien, autant dans le cas du Delaware je serais curieux de lire la décision de la cour suprême américaine dans l'affaire hiQ contre LinkedIn (actuellement en cours).
En effet, la décision risque d'être similaire pour Facebook

Avatar de Coeur2canard Abonné
Avatar de Coeur2canardCoeur2canard- 02/10/20 à 18:16:22
tpeg5stan

Je ne pense pas non. Ds le cas de hiQ ce qui a joué pour eux c'est qu'ils se contentaient de données que les utilisateurs de Lkn avaient positionné comme publiques.
Là via les extensions des deux "attaqués" installées sur les navigateurs d'utilisateurs de fb c'était no limite.
Par ailleurs hiQ à déjà gagné par 2 fois y compris en appel. Le seul 3eme recours possible est la cour suprême. Tu sais si Lkn a décidé d'aller jusque là ? Aux dernières nouvelles (que j'ai eues) rien n'était sûr (ils courent le risque de créer une sacrée jurisprudence)

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 02/10/20 à 19:31:06
Coeur2canard

Pour la Cour Suprême ça en est là : https://www.scotusblog.com/case-files/cases/linkedin-corp-v-hiq-labs-inc/
Méconnaissant le calendrier judiciaire américain, je ne saurais pas dire si la décision est pour dans quelques jours, dans des mois, ou si la cour a carrément l'envie de laisser tomber l'affaire (dans ce cas la décision d'appel reste, à savoir victoire pour HiQ)

Il faut savoir que HiQ avait utilisé des proxys pour masquer leur IP ( ici ), pour moi on peut rapprocher l'utilisation de l'extension de cette façon de faire, car dans les deux cas on utilise une technique de contournement de « blocage light », pour récupérer des données en grande quantité. Mais c'est mon interprétation personnelle

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 04/10/20 à 14:45:07
Coeur2canard

Y'a quand même une différence, la pratique du Fisc est encadrée par la loi (finalité, rétention des données, périmètre d'automatisation, qui a accès aux données, etc) et a été validée par le Conseil Constitutionnel.

C'est un poil différent de sociétés qui ont fait ça sous le manteau en exploitant des add-on de navigateur à des fins marketing. D'autant que dans le cas présent, on ignore l'étendu des données collectées, la rétention, le croisement opéré, etc...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2