Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Google annonce un partenariat à un milliard de dollars avec des éditeurs de presse

Ce montant, le plus important à ce jour, « rétribuera les éditeurs pour qu'ils créent et organisent du contenu de haute qualité pour un autre type d'expérience d'actualités en ligne », indique Google. 

Google Actualités Showcase, nom de ce service, sera déployé d’abord en Allemagne et au Brésil, en sus de l’Argentine, du Canada, du Royaume-Uni et de l’Australie. Il sera étendu ensuite à d’autres pays, indique Sundar Pichai, directeur général du groupe.  Android est le premier système visé. Viendront après iOS, Google Discover et enfin Search. 

Il prendra la forme de volets permettent aux éditeurs concernés de regrouper leurs articles, « en fournissant une narration plus approfondie et plus de contexte ». Des fonctionnalités sont prévues : chronologies, puces et autres articles connexes, accompagnés de vidéo, d’audio et de briefings quotidiens.

« Cette approche est distincte de nos autres produits, elle s'appuie sur les choix éditoriaux des éditeurs s’agissant des articles à montrer aux lecteurs et la manière de les présenter ». 200 publications ont signé avec Google dans ces deux pays. « Showcase et notre investissement financier (…) visent à contribuer à la durabilité globale de nos partenaires de presse dans le monde » se félicite Pichai, qui sait combien les relations avec les éditeurs peuvent être épineuses.

En Europe, fruit de l’article 15 de la directive sur le droit d’auteur, un droit voisin a été reconnu aux éditeurs et agences. Le sujet fait l’objet d’un contentieux devant l’Autorité de la Concurrence où le monde de la presse doute de la bonne foi du service en ligne. Google a contesté sa mise en demeure devant la cour d’appel de Paris

5 commentaires
Avatar de lololasticot INpactien
Avatar de lololasticotlololasticot- 02/10/20 à 09:44:25

Au moins l'Allemagne a compris, seul pays d'Europe a anticiper pour profiter d'une part du gâteau.

Les éditeurs français, trop cupides attendront le verdict du procès avant de signer avec Google.
C'est bien, comme d'habitude ils arriveront après la bataille.

Quelque chose me dit que rien ne changera au final dans la presse française, les gros éditeurs français ayant pignon sur rue auront une visibilité sur ce nouveau Google News, les petits n'auront rien, un peu comme aujourd'hui.

Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 02/10/20 à 10:05:19

lololasticot a écrit :

Au moins l'Allemagne a compris, seul pays d'Europe a anticiper pour profiter d'une part du gâteau.

Eux, au moins, ils auront retenu la leçon, oui. En revanche, l’Espagne n’est toujours pas concernée ?

lololasticot a écrit :

Quelque chose me dit que rien ne changera au final dans la presse française, les gros éditeurs français ayant pignon sur rue auront une visibilité sur ce nouveau Google News, les petits n'auront rien, un peu comme aujourd'hui.

Comme toujours : ce genre de mécanisme basé sur les algorithmes ne peut que favoriser toujours plus ceux qui le sont déjà trop, et condamner toujours plus à l’oubli ceux qui n’ont pas la même audience que les géants…

Avatar de Obidoub INpactien
Avatar de ObidoubObidoub- 02/10/20 à 11:43:57

Google fait dans le social...
C'est marrant on aura bientôt une presse financée à 33% par des riches, 33% par l'état, 33% par Google. Sympa au niveau indépendance.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 03/10/20 à 17:29:49

Obidoub a écrit :

Google fait dans le social... C'est marrant on aura bientôt une presse financée à 33% par des riches, 33% par l'état, 33% par Google. Sympa au niveau indépendance.

C'est la première chose que je me suis dit. Google petit à petit achête tout (directement ou indirectement).
Quand la presse sera totalement dépendante de l'état et de Google, on sera bien encore mieux manipulés.
J'adore.

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 04/10/20 à 20:10:50
Obidoub

On pourra toujours se dire que les 1% restants financent des raves comme NXi. :ane:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.