Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Enchères 5G : les opérateurs à l'école des fansCrédits : koo_mikko/iStock

Suite à l'annonce hier des résultats, chacun y est allé de son communiqué de presse vantant sa prochaine capacité à émettre sur la bande des 3,5 GHz.

« Bouygues Telecom se réjouit particulièrement de l’obtention d’un bloc de 70 MHz » qui le « positionne équitablement [...] lui permet de doubler son patrimoine spectral [et] de proposer à ses clients, particuliers et entreprises le meilleur de l’expérience 5G ». Les propos assez peu enjoués de Martin Bouygues, lorsqu'il cherchait à retarder les enchères, semblent lointains. Désormais, le groupe est heureux de disposer d'« un total de près d’un quart des fréquences disponibles sur le marché » (4G comprise).

Chez Free Mobile, on est également content d'avoir emporté 22,6 % du spectre disponible en 5G (70 MHz), mais on se focalise sur l'aspect financier. Les 252 millions d'euros à payer en 4 ans et les 350 millions d'euros (à prix fixe) étalés sur 15 ans). « Cet investissement, qui s’appuie sur la solidité financière du Groupe iliad, va permettre au Groupe de poursuivre sa croissance sur le marché Mobile en France en lançant prochainement ses offres 5G pour ses 13,4 millions d’abonnés » promet l'ex-trublion.

Outre sa volonté d'une 5G pour tous, l'entreprise rappelle qu'à compter de l'année prochaine elle bénéficiera d’une extension de son spectre sur les 900 MHz (+2,6 MHz symétrique) et les 2 100 MHz (+9,8 MHz symétrique).

Bien entendu, Orange se félicite d'avoir « remporté la quantité la plus élevée de fréquences 5G en France » du haut de ses 90 MHz. « un investissement industriel crucial pour maintenir et renforcer la position acquise par Orange [...] et conforter [...] sa place de n°1 au bénéfice de ses clients, particuliers et entreprises ».

Son portefeuille de fréquences reste ainsi le premier du parc français : 257 MHz (dès août 2021). Mais surtout, « Orange a obtenu ce leadership sur les fréquences 5G pour un montant total maîtrisé, témoignant d'une gestion rigoureuse de ses ressources permettant de préserver la capacité du Groupe à continuer à investir » dans l'extension de la 4G et de la fibre.

Fort de 80 MHz, SFR dit aussi qu'il va pouvoir « proposer une expérience optimale en 5G à ses clients et préparer dans les meilleures conditions les futurs services innovants attendus avec cette cinquième génération de téléphonie mobile ». Il « dispose désormais de 244,6 MHz dans l’ensemble des bandes de fréquences mises en service en France et conforte son rang de solide numéro 2 du marché », derrière Orange. 

Le groupe Altice, qui doit continuer de rassurer ses investisseurs promet que « ce nouvel investissement dans un actif attribué pour 20 ans est à rapprocher des près de 3 milliards d’euros que SFR investit chaque année dans ses infrastructures Très Haut Débit fixe et mobile pour répondre aux attentes de ses clients et à l’augmentation des besoins en capacité ». 

1 commentaire
Avatar de darkweizer Abonné
Avatar de darkweizerdarkweizer- 02/10/20 à 10:56:38

Le concours de «qui à la plus grosse» a démarré. Vivement les premiers déploiement pour entendre là même sur les débits proposés puis sur ceux atteint.
:rem: :rem: :rem:

Édité par darkweizer le 02/10/2020 à 10:56
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.