La TV, un espace de non droit ?Crédits : Yobro10/iStock

Dans un nouveau dérapage sur Cnews, Eric Zemmour a accusé les enfants issus de l’immigration d’être « tous » des « voleurs », des « violeurs » des « assassins ». Ces propos nauséabonds ont évidemment ému. SOS racisme a saisi le CSA et indiqué déposer plainte.

Sur son compte Twitter, Benoit Tabaka, directeur des relations institutionnelles de Google France réagit : « les propos tenus hier encore sur CNews sont révélateur d'un manque: un outil juridique permettant d'agir *rapidement* et efficacement *contre les auteurs* de propos susceptibles d'être qualifiés d'haineux ».

Une manière de souligner que seules les plateformes étaient visées par la proposition de loi Avia contre la haine en ligne. Non la télévision, un média pourtant de masse. « On savait que Zemmour était à vomir. Que Cnew et Christine Kelly continuent de lui donner une telle tribune pour un peu d’audimat est tout bonnement révoltant. Moi je zappe. No more Cnews » a indiqué Laetitia Avia, toujours sur Twitter.

« On ne dit pas à une victime de changer de lieu : c’est le lieu qui doit changer » avait indiqué la même députée LREM le 3 juillet 2019. Elle s’était opposée à un amendement inspiré par la Quadrature du Net, visant à garantir l’interopérabilité et permettre aux victimes de zapper entre les plateformes. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !