Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Europe : interdire de Parlement des lobbyistes de géants du Net si leur CEO refuse une audition ?

C’est l’idée lancée par l’eurodéputée Stéphanie Yon-Courtin (Groupe Renew Europe), qui n’a donc pour le moment aucune portée légale. 

« Refuser d'échanger avec les membres du Parlement européen, c'est insulter les 450 millions de consommateurs qu'ils représentent. Si les CEO des #GAFA refusaient cette invitation, je propose de supprimer l’accès à leurs lobbyistes au Parlement européen », explique-t-elle. 

26 commentaires
Avatar de TabDambrine Abonné
Avatar de TabDambrineTabDambrine- 25/09/20 à 08:43:31

Plus simple, il suffit d'interdire toute forme de lobbying.

Avatar de thinkerone Abonné
Avatar de thinkeronethinkerone- 25/09/20 à 08:50:04

le lobbying c'est promouvoir ses positions (ou essayer de tirer la couette vers soi :D), interdire le lobbying c'est donc supprimer la possibilité pour des organismes défendant des valeurs que tu jugeras positives d'essayer de proposer des choses. faut arreter de voir ca comme l'action des maychants, c'est neutre et tout le monde en fait (certains plus puissant que d'autre c'est sur).

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 25/09/20 à 09:18:44

"Refuser d'échanger avec les membres du Parlement européen, c'est insulter les 450 millions de consommateurs qu'ils représentent."

Consommateur et pas citoyen donc...

Avatar de TabDambrine Abonné
Avatar de TabDambrineTabDambrine- 25/09/20 à 09:30:09

Ce n'est pas parce tout le monde le fait que c'est bien :mrgreen:

Comme justement il semble assez délicat de définir le bon et le mauvais lobbying (rien ne me dit que ce que je juge positif est objectivement bon et utile).
Je suis sans doute naïf et utopiste mais je pense que si on interdisais purement et simplement tout lien entre politiques et entreprises on pourrait beaucoup y gagner en honnêteté politique et en efficacité au final pour tout le monde.

Si un politicien ne plus se servir de ses pouvoirs pour aider seulement ses copains, j'ai espoir (je me berce d'illusions probablement) que la politique redevienne une affaire de passionnés et pas juste une course à la rente à vie via les privilèges du privé qu'apporte le copinage.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 25/09/20 à 09:37:21

dylem29 a écrit :

"Refuser d'échanger avec les membres du Parlement européen, c'est insulter les 450 millions de consommateurs qu'ils représentent."

Consommateur et pas citoyen donc...

L'UE est une Europe marchande (si ce n'était pas le cas, on n'aurait pas une Commission Européenne qui a plus de pouvoirs que le Parlement, tout en étant composée uniquement de non-élus). Ca t'étonne, du coup?

Édité par Patch le 25/09/2020 à 09:38
Avatar de Kwacep Abonné
Avatar de KwacepKwacep- 25/09/20 à 09:38:39
TabDambrine

Le problème est que les politiciens ont besoin d'avoir des liens avec des entreprises. En effet, ce n'est pas parce qu'ils sont politiciens qu'ils ont la science infuse. Donc, il est intéressant d'avoir du lobby pour leurs soumettre certain problème et montrer en quoi le changement est bon.
Toutefois, les lobbyistes, c'est comme des chasseurs de galinette cendrée, il y a du bon et du moins bon.

Avatar de TabDambrine Abonné
Avatar de TabDambrineTabDambrine- 25/09/20 à 09:44:52
Kwacep

Bien sûr qu'un politicien n'a pas la science infuse sur tous les sujets (certains devraient d'ailleurs se le rappeler à eux mêmes) mais on pourrait faire appel à des experts d'un sujet donné sans que ça soit autant dirigé par des intérêts privés.

On pourrait par exemple (totalement au hasard et pas orienté bien sûr :transpi: ) envisager une réforme du système de droits d'auteur non pas en demandant son avis à une entreprise qui ne vit qu'en parasitant le système, mais en réunissant un panel de spécialistes de ce domaine du droit beaucoup plus indépendants et venant de suffisamment d'horizons pour réduire au maximum la collusion (quitte à enquêter sur chaque pour les conflits d'intérêts potentiels). Oui ça alourdit beaucoup la machine mais si de meilleures décisions pour tout le monde peut en sortir ça me paraît pas si mauvais...

Mais encore une fois je me berce d'illusion, le lobbying existe, continuera d'exister et heureusement certains organismes s'en servent pour défendre le peuple et les faibles et pas juste pour s'arroger toute la richesse.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 25/09/20 à 09:50:47
Patch

On a pareil en France. ^^

Quand les différents ministres parlent de consommateur, ça me répugne.
On est réduit qu'à acheter des trucs.

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 25/09/20 à 10:13:42

TabDambrine a écrit :

Bien sûr qu'un politicien n'a pas la science infuse sur tous les sujets (certains devraient d'ailleurs se le rappeler à eux mêmes) mais on pourrait faire appel à des experts d'un sujet donné sans que ça soit autant dirigé par des intérêts privés.

Sauf que dans dans une immense majorité de situations, les experts n'existent pas en dehors des intérêts privés. Imaginons que l'on veuille mettre en place de nouvelles normes d'isolation pour les habitations européennes. Où vas-tu trouver des experts qui ne travaillent pas dans le bâtiment ?

Certes tu pourras interroger la recherche publique mais elle n'aura qu'une réponse partielle, technique, et sera incapable de raisonner dans le contexte et les contraintes réelles (économiques, état de l'art ...).

Et dans le cas qui nous intéresse, légiférer les GAFAM sans écouter leur version des faits (ce qui n'est pas équivalent à prendre leurs déclarations pour argent comptant) ça serait fermer les yeux sur la complexité réelle du monde et ouvrir la voie au populisme et à la législation "de bon sens qui n'en est en fait pas".

Édité par jpaul le 25/09/2020 à 10:17
Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 25/09/20 à 10:23:39

TabDambrine a écrit :

On pourrait par exemple (totalement au hasard et pas orienté bien sûr :transpi: ) envisager une réforme du système de droits d'auteur non pas en demandant son avis à une entreprise qui ne vit qu'en parasitant le système, mais en réunissant un panel de spécialistes de ce domaine du droit beaucoup plus indépendants et venant de suffisamment d'horizons pour réduire au maximum la collusion (quitte à enquêter sur chaque pour les conflits d'intérêts potentiels). Oui ça alourdit beaucoup la machine mais si de meilleures décisions pour tout le monde peut en sortir ça me paraît pas si mauvais...

Et ça s'appelle ... des lobbies ! Ça fonctionne en fait exactement comme tu le dis et ce n'est pas la source des problèmes sur les droits d'auteurs. Le problème vient du fait que le législateur décide de n'écouter que certains lobbies et pas d'autres. Pas parce que ce sont des lobbies, mais au pire par corruption au mieux par ce que ce sont des copains. Mais le lobbying n'est pas en cause.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3