Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Datacenters et empreinte énergétique : pour Scaleway, « les pratiques doivent changer »Crédits : imaginima/iStock

C'est Arnaud de Bermingham qui a pris la parole dans un billet de blog, revenant sur le sujet après des mises en cause du secteur dans différents rapports publiés au début de l'été. N'ayant pas été invité par leurs auteurs, il livre ses réflexions.

Pour le géant français de l'hébergement, « beaucoup reste à faire », malgré les progrès de ces dernières années. Il évoque notamment le modèle de son DC5 qui exploite un refroidissement adiabatique, une solution particulièrement efficace qu'il développe, avec succès, depuis plusieurs années. 

Mais pour lui, les problèmes du secteur sont notamment du côté des clients et de leurs exigences, qui ne seraient pas toujours en phase avec des pratiques plus vertueuses. Il cite l'exemple de la demande d'une température de 20°C, quand 30°C ne posent aucun problème. Ainsi, le secteur « continue donc à recourir massivement à la climatisation et à gâcher 30 à 40 % de l’énergie d’un datacenter, juste pour le refroidir ». 

Il évoque aussi « le gâchis de millions de mètres cubes d’eau potable dans les tours de refroidissement », souvent oubliés des rapports qui se focalisent sur la question de la consommation d'énergie, ne voyant pas cet éléphant dans la pièce. Une pratique parfois encadrée, mais « non harmonisée à l’échelle européenne ».

Il critique également certaines des annonces faites ici ou là sur la question environnementale. L'entreprise, qui se fournit électricité à 100 % en énergie renouvelable (hydroélectrique), dit « réfléchir et innover là où nos efforts responsables peuvent avoir l’effet le plus marquant : l’utilisation de l’énergie, à sa source » plutôt que de « planter des arbres ou acheter des champs d’éoliennes ».

Le fondateur de Scaleway conclut en précisant ce qui devrait être l'urgence d'un secteur « sclérosé depuis deux décennies par des pratiques d’un autre temps » : « remettre l’innovation au coeur du sujet des datacenters ». 

18 commentaires
Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 24/09/20 à 09:00:12

Pourquoi opposer la réduction énergétique et l'utilisation des énergies renouvelables?
Les 2 sont complémentaires

Par contre je suis assez d'accord avec lui sur le greenwashing de la plantation d'arbres aka "compensation carbone".

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 24/09/20 à 09:00:50

Le fondateur de Scaleway conclut en précisant ce qui devrait être l'urgence d'un secteur « sclérosé depuis deux décennies par des pratiques d’un autre temps » : « remettre l’innovation au coeur du sujet des datacenters ».

Mouais, je ne suis vraiment pas convaincu que le secteur soit si "sclérosé" que ça... je ne crois pas que les autres hébergeurs soient vraiment moins bons que lui. Ils n'utilisent peut-être pas les mêmes technos mais certains sont aussi très innovants (comme OVH avec son refroidissement liquide)
Néanmoins, c'est vrai que les clients peuvent avoir des exigences absurdes et ça n'aide pas à progresser.

Reste que tout ça, c'est du chipotage à la marge. Même la conso d'eau est du flan dans une région comme l'Europe.

Les vrais problèmes énergétiques sont connus : chauffage et transport.
Voilà les vrais éléphants dans la pièce auxquels PERSONNE ne veut s'attaquer car ça touche tout le monde et pas juste qq niches minuscules.
Je ne comprends pas qu'on fasse un tel foin sur le numérique alors qu'il représente que dalle à coté du chauffage et du transport et qu'il peut même aider sérieusement à en réduire un des 2.

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 24/09/20 à 11:26:24
KP2

Un gros datacenter ça peut représenter une tranche de nucléaire en conso énergétique, c'est pas rien, quelle que soit l'échelle.

Il faut taper dans tous les domaines et arrêter de dire que c'est toujours au voisin de faire mieux.

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 24/09/20 à 11:27:22

Tout effort est bon à prendre, surtout s'il est bien documenté. Mais en tant que client de ces hébergeurs j'aimerais avoir une étiquette énergétique pour savoir quel service émet le moins (au moins en CO2, si ce n'est en eau).

Avatar de Axell Abonné
Avatar de AxellAxell- 24/09/20 à 11:30:11

KP2 a écrit :

Reste que tout ça, c'est du chipotage à la marge. Même la conso d'eau est du flan dans une région comme l'Europe.

... T'es bien sûr de toi ? Parce que cet été encore, les restrictions d'eau m'ont paru assez sévères.

Avatar de deathscythe0666 Abonné
Avatar de deathscythe0666deathscythe0666- 24/09/20 à 11:54:12

KP2 a écrit :

Les vrais problèmes énergétiques sont connus : chauffage et transport. Voilà les vrais éléphants dans la pièce auxquels PERSONNE ne veut s'attaquer car ça touche tout le monde et pas juste qq niches minuscules. Je ne comprends pas qu'on fasse un tel foin sur le numérique alors qu'il représente que dalle à coté du chauffage et du transport et qu'il peut même aider sérieusement à en réduire un des 2.

C'est partiellement faux, d'une part, les datacenters apportent majoritairement des services de luxe relativement superflus, là où le chauffage et le transport font partie des besoins primaires (surtout le chauffage) nécessaires à la survie.
D'autre part, le problème est dans la croissance des émissions de l'IT (croissance annuelle à deux chiffres) qui l'amènera au train actuel à dépasser les transports dans une décennie, alors que l'objectif est de diviser par 6 nos émissions. Et avec le forcing pour le passage à la 5G, ce n'est pas près de s'améliorer (conso x2 à 3 par rapport à la 4G, à tel point que des opérateurs chinois éteignent les équipements 5G la nuit)

Le transport aérien a (ou avait, selon comme se fera la reprise post covid) d'ailleurs exactement le même problème.

Quant à l'affirmation que le numérique peut réduire les émissions des autres secteurs, c'est juste de la flûte (on peut imaginer qu'on va gratter qql pourcents de ci de là, et encore je ne suis pas certain qu'en intégrant l'ACV complète des systèmes IT nécessaires pour y arriver ça reste vrai)

Avatar de Haji Abonné
Avatar de HajiHaji- 24/09/20 à 13:48:30

KP2 a écrit :

Les vrais problèmes énergétiques sont connus : chauffage et transport. Voilà les vrais éléphants dans la pièce auxquels PERSONNE ne veut s'attaquer car ça touche tout le monde et pas juste qq niches minuscules. Je ne comprends pas qu'on fasse un tel foin sur le numérique alors qu'il représente que dalle à coté du chauffage et du transport et qu'il peut même aider sérieusement à en réduire un des 2.

T'u peux rajouter la pollution de l'élevage et de l'alimentation. Mais pareil, ça, personne ne veut changer.

Édité par Haji le 24/09/2020 à 13:48
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 24/09/20 à 16:47:36

ErGo_404 a écrit :

Un gros datacenter ça peut représenter une tranche de nucléaire en conso énergétique, c'est pas rien, quelle que soit l'échelle.

C'est complétement faux. Je ne sais pas d'où tu sors ça mais faut quand même pas oublier que des DC, y'en a des centaines en France et des réacteurs, y'en a 58.
Alors si les DC consommaient autant, je crois qu'on le saurait depuis très longtemps...

Il faut taper dans tous les domaines et arrêter de dire que c'est toujours au voisin de faire mieux.

Ben justement, en ce moment, on tape comme des sourds sur le numérique qui est clairement un moyen de réduire le transport qui, lui, produit des masses et des masses de GES.
Alors même si le numérique produit un peu de GES (comme n'importe quelle activité - même la mort -), il en fait économiser des masses à coté (externalités positives) mais visiblement, ça, on en parle pas...

Axell a écrit :

... T'es bien sûr de toi ? Parce que cet été encore, les restrictions d'eau m'ont paru assez sévères.

En fait, en France, on a pas tellement de problème d'eau, on a un problème d'écoulement surtout.
L'eau qui tombe n'est pas assez bien retenue pour réalimenter les nappes phréatiques.
Au delà des problèmes d'artificialisation des sols et de l'homogénéité des sols agricoles, on avait pas mal de moyens de retenir l'eau à une époque pour compenser mais on les détruit depuis qq années... ça n'aide pas.

deathscythe0666 a écrit :

C'est partiellement faux, d'une part, les datacenters apportent majoritairement des services de luxe relativement superflus,

Considération morale qui n'a aucun sens. Tu en sais quoi que c'est superflu ?
Un artisan qui communique via sa page facebook, c'est superflu ?
Une famille éloignée qui garde le contact via whatsapp, c'est superflu ?

là où le chauffage et le transport font partie des besoins primaires (surtout le chauffage) nécessaires à la survie.

C'est pas une raison pour faire n'importe quoi...

D'autre part, le problème est dans la croissance des émissions de l'IT (croissance annuelle à deux chiffres) qui l'amènera au train actuel à dépasser les transports dans une décennie, alors que l'objectif est de diviser par 6 nos émissions.

c'est faux.

Et avec le forcing pour le passage à la 5G, ce n'est pas près de s'améliorer (conso x2 à 3 par rapport à la 4G, à tel point que des opérateurs chinois éteignent les équipements 5G la nuit)

C'est faux.

Quant à l'affirmation que le numérique peut réduire les émissions des autres secteurs, c'est juste de la flûte (on peut imaginer qu'on va gratter qql pourcents de ci de là, et encore je ne suis pas certain qu'en intégrant l'ACV complète des systèmes IT nécessaires pour y arriver ça reste vrai)

Ouais, t'as raison : prenons tous notre bagnole personnelle pour aller au boulot, on est sur la bonne voie comme ça...

Édité par KP2 le 24/09/2020 à 16:48
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 24/09/20 à 16:47:59

Haji a écrit :

T'u peux rajouter la pollution de l'élevage et de l'alimentation. Mais pareil, ça, personne ne veut changer.

En même temps, faut bien manger, non ?
Mais tu as raison tout de même : on peut faire mieux à ce niveau car il y a aussi un bon effet de levier potentiel

Édité par KP2 le 24/09/2020 à 16:50
Avatar de deathscythe0666 Abonné
Avatar de deathscythe0666deathscythe0666- 24/09/20 à 19:08:56

KP2 a écrit :

Considération morale qui n'a aucun sens. Tu en sais quoi que c'est superflu ? Un artisan qui communique via sa page facebook, c'est superflu ? Une famille éloignée qui garde le contact via whatsapp, c'est superflu ?

Oui, c'est totalement superflu, il existe un tas d'autres outils qui le permettent en temps réel et qui nécessitent moins de ressources et d'énergie. Et tant qu'à choisir entre une élévation de température moindre et à même de préserver qqch d'une société organisée où il fait bon vivre (qui garantit a minima un toit, un peu de chauffage et un ventre plein), et qql applications certes très pratiques, mais totalement pas indispensables, le choix est vite fait.

C'est pas une raison pour faire n'importe quoi...

J'ai dit qu'il fallait augmenter leur usage ?

c'est faux.

C'est faux.

Le jour où tu as des arguments, tu nous appelles.

Ouais, t'as raison : prenons tous notre bagnole personnelle pour aller au boulot, on est sur la bonne voie comme ça...

Quel rapport avec l'IT ?

Sur la 5G, j'ai remarqué que tu argumentes à peu près au niveau de Macron avec ses amish, genre à faire un caprice en faisant pipi par terre avant de se rouler dedans parce qu'on pourrait potentiellement peut être demander de réfléchir un peu avant d'avoir un nouveau jouet.

Pour le moment, on a un problème qui est directement lié à l'ensemble de la pile de technologies qu'on exploite pour se transformer en superman, et des mecs comme toi proposent quoi pour résoudre le problème ? D'en rajouter une couche, avec en plus celle qui est parmi les plus polluantes à produire.

KP2 a écrit :

En même temps, faut bien manger, non ? Mais tu as raison tout de même : on peut faire mieux à ce niveau car il y a aussi un bon effet de levier potentiel

Par rapport à la bouffe, ça doit être un des secteurs sur lequel on peut faire assez facilement des efforts sans que ce soit insurmontable avec des résultats importants : manger moins de boeuf, plus de volaille/poisson, arrêter de cultiver pour nourrir des bagnoles même si la marotte écolo du moment est le biocarburant qui est une débilité totale, manger plus de saison au lieu de chauffer des serres au gaz, etc. C'est un peu chiant mais pas autant que de se passer d'une voiture pour un habitant d'une zone rurale, ou de se passer de chauffage ou de lumière la nuit.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2