Obsolescence programmée : l’UFC-Que Choisir dépose une plainte contre Nintendo

En novembre dernier, l’association dénonçait « des dysfonctionnements » sur des manettes de la Switch. En 48h seulement, plus de 5 000 consommateurs se sont manifestés auprès de nos confrères « pour dénoncer la même panne récurrente du "Joy-Con Drift" ». 

L’UFC-Que choisir rappelle que le directeur de Nintendo France s’était engagé en janvier « à réparer les manettes sans difficulté, même hors garantie ». Malgré cela, les « signalements ont continué d’affluer […] Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 65 %  des consommateurs victimes ont constaté cette panne moins d’un an après l’achat des manettes ».

L’association a diligenté plusieurs expertises, dont les conclusions seraient sans appel : « La société continue de vendre des manettes qui ont vocation à tomber en panne avant la fin de la première année d’utilisation, en connaissance de cause ».

« La nature de la panne, sa fréquence d’apparition auprès des joueurs, la durée de vie limitée de ces produits, et l’inertie de Nintendo pourtant informée du dysfonctionnement… sont autant de caractéristiques qui indiquent que Nintendo s’adonne à des pratiques d’obsolescence programmée », ajoutent nos confrères. Ils ont donc porté plainte auprès du Procureur de la République de Nanterre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !