Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Contact tracing : l’Europe commence des essais sur sa passerelle d'interopérabilité, sans la France

Mi-juin, la Commission européenne avait dévoilé « sa solution d'interopérabilité entre les applications mobiles de traçage et d'alerte ». Le but était de « garantir la sécurité de l'échange d'informations entre les applications nationales de traçage des contacts reposant sur une architecture décentralisée ».

Hier, la Commission annonçait avoir lancé des séries d’essais « entre les serveurs d'arrière-plan (ou serveurs dorsaux) des applications officielles de la République tchèque, du Danemark, de l'Allemagne, de l'Irlande, de l'Italie et de la Lettonie et un serveur passerelle récemment mis en place ».

« La passerelle d'interopérabilité est susceptible de connecter la quasi-totalité des applications de ce type lancées dans l'UE », ajoute la Commission… qui n’aborde pas le cas français de StopCovid. Cette application est en effet centralisée, à la grande différence de la plupart de nos voisins. 

En juin, on apprenait qu’Inria travaillait sur le protocole DESIRE, une évolution de ROBERT permettant de faire travailler ensemble différentes solutions, qu’elles soient centralisées ou non. Quoi qu’il en soit, la passerelle européenne est développée par T-Systems et SAP. Elle sera exploitée depuis un centre de données de la Commission au Luxembourg. Le lancement est prévu pour octobre.

3 commentaires
Avatar de Yannouch Abonné
Avatar de YannouchYannouch- 15/09/20 à 12:25:56

Qu'est-ce qu'on entend par "centralisée" svp ?
Les autres n'envoient rien du tout sur aucun serveur "central" c'est ça ?

Avatar de Dagnan Abonné
Avatar de DagnanDagnan- 15/09/20 à 17:18:54

"entre les serveurs d'arrière-plan (ou serveurs dorsaux)" -> si c'est pour dire "backend", faudrait peut-être le mettre dans le texte pour aider à comprendre :)

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 15/09/20 à 20:26:07

Yannouch

De base, c'est ça, mais après ça dépend du protocole
Genre DP3T, dont on parle ici je crois, c'est du quasi décentralisé, le serveur ne reçoit que les personnes se déclarant infectées et envoi cette liste a chaque téléphone qui comparent de leur coté.

Contrairement au "centralisé" comme la France où tu envois tout tes cas contact de +Xmin au serveur et le serveur compare de son coté, bien sur tout est enregistré et conservé entre 15 jours et 6 mois après la fin de l'état d'urgence sanitaire suivant les infos.

Dagnan

Perso, je comprend mieux "entre les serveurs d'arrière-plan (ou serveurs dorsaux)" plutôt que "backend".

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.