Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
x266 : l'implémentation libre du H.266 a son consortium

Début juillet, l’institut Fraunhofer annonçait l’arrivée du H.266, ou VVC (pour Versatile Video Coding), développé en partenariat avec des acteurs comme Apple, Ericsson, Intel, Huawei, Microsoft, Qualcomm et Sony.

Le x266, son implémentation libre et open source, a désormais son propre consortium, composé en majeure partie « d’experts du codage vidéo » du groupe MPEG au sein de l’ISO/IEC et du VCEG (Video Coding Experts Group) de l’ITU (Union Internationale des Telecoms). Des personnes habituées à la standardisation des technologies vidéo.

C’est le même processus que pour le x265, implémentation libre du H.265 (ou HEVC), et qui avait bénéficié de ce type de consortium, pour impliquer l’industrie. Les bénéfices attendus sont les mêmes que pour VVC : un poids réduit de moitié pour les vidéos, avec l’impact que l’on imagine notamment sur les serveurs de streaming et les très hautes résolution (4K/8K).

Le travail est déjà en cours et x266 sera capable de gérer trois espaces colorimétriques pour le codage : Standard, High Dynamic Range et Wide Color Gamut. La version initiale du logiciel supporte le codage en couche unique de 10 bits avec structure d’échantillonnage 4:2:0. Les versions suivantes ajouteront le multicouche, une plus grande profondeur et d’autres échantillonnages.

13 commentaires
Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 14/09/20 à 10:38:37

Alors le H.266 est tout sauf libre et x266 n’est qu’un encodeur pour le codec. C’est l’encodeur qui est libre et open source mais pour pouvoir distribuer des vidéos encodées en H.266 il faut quand même payer une licence auprès de je ne sais combien de patent pools.

Le seul codec libre aujourd’hui qui fasse le poids face à ceux du MPEG (tels le H.266, H.265) c’est le AV1.

Avatar de murlock Abonné
Avatar de murlockmurlock- 14/09/20 à 14:10:52

Il y a le VP9 aussi non ? (peut être moins puissant que l'AV1) mais la différence entre certains fichiers H.264 et le même en VP9 est impressionnant (au prix de 10h d'encodage sur un i3 première génération)

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 14/09/20 à 14:49:34

Gawked a écrit :

Alors le H.266 est tout sauf libre et x266 n’est qu’un encodeur pour le codec. C’est l’encodeur le codeur qui est libre et open source mais pour pouvoir distribuer des vidéos encodées compressées en H.266 il faut quand même payer une licence auprès de je ne sais combien de patent pools.

Le seul codec libre aujourd’hui qui fasse le poids face à ceux du MPEG (tels le H.266, H.265) c’est le AV1.

murlock a écrit :

Il y a le VP9 aussi non ? (peut être moins puissant que l'AV1) mais la différence entre certains fichiers H.264 et le même en VP9 est impressionnant (au prix de 10h d'encodage de compression sur un i3 première génération)

Vous faites fort les gars, NXI emploie à bon escient le terme de codage (et pas l'anglicisme trop répandu), ce pour quoi je leur sais infiniment gré, et vous nous remettez du "en" devant.

Pour mémoire, "codec" = codeur/décodeur. En toute rigueur la compression vidéo n'est pas un codage car c'est une compression avec perte, mais le terme est resté.

Édité par OlivierJ le 14/09/2020 à 14:50
Avatar de yapa69 INpactien
Avatar de yapa69yapa69- 14/09/20 à 19:42:31

Gawked a écrit :

Alors le H.266 est tout sauf libre et x266 n’est qu’un encodeur pour le codec. C’est l’encodeur qui est libre et open source mais pour pouvoir distribuer des vidéos encodées en H.266 il faut quand même payer une licence auprès de je ne sais combien de patent pools.

Le seul codec libre aujourd’hui qui fasse le poids face à ceux du MPEG (tels le H.266, H.265) c’est le AV1.

On est bien d'accord, y'a confusion dans la news

Édité par yapa69 le 14/09/2020 à 19:42
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 15/09/20 à 13:34:08

(après avoir eu les yeux écorchés par les "enc", j'en ai oublié de répondre sur le fond)

Gawked a écrit :

Alors le H.266 est tout sauf libre et x266 n’est qu’un compresseur. C’est le compresseur qui est libre et open source mais pour pouvoir distribuer des vidéos encodées en H.266 il faut quand même payer une licence auprès de je ne sais combien de patent pools.

Heu, non. Déjà libre ou pas libre, ça n'a guère de sens, si les specs sont disponibles (et c'est le cas), on peut en réaliser des versions libres, ce qui est le cas depuis le MP3. D'ailleurs concernant le MP3, dans le temps le décodage était "libre" (donc les "players") et c'étaient les compresseurs qu'on ne trouvait pas officiellement (au tout début). Quant à devoir payer une licence auprès d'un patent pool pour le H264, je crois que ça ne vaut que pour ceux qui fabriquent du matériel gérant le format en question, encore que ça n'est valable vraiment qu'aux US car c'est un brevet logiciel.

yapa69 a écrit :

On est bien d'accord, y'a confusion dans la news

Je ne crois pas.

Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 15/09/20 à 14:00:28
OlivierJ

Non, c'est un codec, c'est standardisé, si tu en réalises une version (j'imagine que tu entends par là une modification des spécifications, tu es très pédant donc si tu parlais d'une implémentation tu aurais utilisé le bon terme ;) mais ça ne change rien, ce que je vais dire après est valable dans les deux cas), tu t'exposes à des poursuites judiciaires de la part des détenteurs de brevets. En ce sens, ce n'est pas libre.

Et non, tu as tort. Il y a plein de critères qui définissent si oui ou non il faut payer une licence, et le coup de celle-ci, et à qui. Voici un article qui tente de résumer aussi bien qu'il le peut la situation pour H.264 : https://medium.com/@jina.liu/settle-your-questions-about-h-264-license-cost-once-and-for-all-hopefully-a058c2149256

Cela comprend également le décodage logiciel. De plus, la complexité de ce système a été exacerbée par la sortie du H.265 où il y a, entre autres nouveautées, un système de quotas d'encodages/visionnages qui vient influer le prix de la licence.

Et non, cela ne vaut pas qu'aux États-Unis. L'astuce des rapaces du MPEG est de faire passer autant de brevets qu'ils le peuvent comme description de produits matériels (après tout il y a des implémentations matérielles) donc cela s'applique dans tous les pays où ces brevets sont validés. De plus, aucune entreprise ne souhaiterait se passer des nombreux marchés dans lesquels les brevets logiciel existent effectivement, donc c'est tout sauf un faux problème, même quand la filouterie du MPEG ne passe pas.

Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 15/09/20 à 14:06:43
murlock

Le VP9 est l'un des prédécesseurs du AV1 et est utilisé là où il fait sens mais pour accueillir les flux HDR/4K sur des appareils mobiles ou dans des pays où l'Internet est cher ou peu développé il n'est pas suffisant

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 15/09/20 à 21:36:42

Gawked a écrit :

Non, c'est un codec, c'est standardisé

Ce n'est pas forcément standardisé, en tous cas c'est un algorithme. Et hors des US ce n'est pas brevetable. La compression (et décompression) JPEG est un algorithme, idem pour les H26x et compagnie.

si tu en réalises une version (j'imagine que tu entends par là une modification des spécifications, tu es très pédant donc si tu parlais d'une implémentation tu aurais utilisé le bon terme ;)

Pas compris.

mais ça ne change rien, ce que je vais dire après est valable dans les deux cas), tu t'exposes à des poursuites judiciaires de la part des détenteurs de brevets. En ce sens, ce n'est pas libre.

Ah bon. En fait non.

Et non, tu as tort. Il y a plein de critères qui définissent si oui ou non il faut payer une licence, et le coup de celle-ci, et à qui. Voici un article qui tente de résumer aussi bien qu'il le peut la situation pour H.264 :

Tu cites un article américain. C'est bien ce que je disais.

Cela comprend également le décodage logiciel. De plus, la complexité de ce système a été exacerbée par la sortie du H.265 où il y a, entre autres nouveautées, un système de quotas d'encodages/visionnages qui vient influer le prix de la licence.

Pitié, pas "encodage". Et encore une fois on s'en fout des brevets logiciels.

Et non, cela ne vaut pas qu'aux États-Unis. L'astuce des rapaces du MPEG est de faire passer autant de brevets qu'ils le peuvent comme description de produits matériels (après tout il y a des implémentations matérielles)

Oui je suis au courant, je l'ai même dit.

Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 15/09/20 à 23:01:30
OlivierJ

Non mais c’était pas un peut-être, c’est littéralement un standard : https://www.itu.int/rec/dologin_pub.asp?lang=e&id=T-REC-H.264-200305-S!!PDF-E&type=items

Assumer d’avoir tort ça fait pas de toi un idiot hein

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 16/09/20 à 09:51:16
Gawked

Peu importe que ce soit un standard (ISO ou IEEE ou autre), je n'ai pas dit l'inverse. Je disais que ce qui compte c'est que ce soit un algo documenté, avec un format de sortie documenté (en général le 1er implique le seconde). Je repars toujours du JPEG parce que c'est connu et plus simple à comprendre probablement.

En plus je n'ai pas dit "peut-être", j'avais dit "pas forcément".

Édité par OlivierJ le 16/09/2020 à 09:52
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2