Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L’astrophysicienne Françoise Combes lauréate de la médaille d’Or 2020 du CNRS

Françoise Combes, 68 ans, est « astrophysicienne au Laboratoire d’études du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères, titulaire depuis 2014 de la chaire Galaxies et cosmologie au Collège de France », explique le Centre national pour la recherche scientifique. 

Dans son Journal, ce dernier consacre une longue interview à la lauréate, en s’intéressant notamment à son parcours professionnel. On y apprend qu’elle est aussi une des « grandes expertes françaises ès matière noire ».

Elle avait pour rappel déjà obtenu la médaille d’Argent du CNRS en 2001. 

4 commentaires
Avatar de Salamandar Abonné
Avatar de SalamandarSalamandar- 11/09/20 à 19:11:42

De mémoire, les médailles d'or du CNRS sont parmi les récompenses les moins égalitaires (homme/femme) du monde scientifique.
Je suis heureux de voir que ça a l'air de changer.

Avatar de Jurassi Abonné
Avatar de JurassiJurassi- 11/09/20 à 19:22:23

Une grande habituée des podcasts, quelle voie géniale. Bravo !

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 14/09/20 à 09:20:27
Salamandar

Le seul critère devrait être la qualité du travail scientifique et non le sexe de la personne.
Attention, ne me fais pas dire ce que je ne dis pas : je ne dis pas que les chercheuses sont moins bonnes que les chercheurs. Mais si le CNRS compte 90% de chercheurs et 10% de chercheuses, je ne vois pas comment il serait possible de donner 50% de "médailles du CNRS" à des femmes de manière honnête (en pratique, en 2016 il y avait 33.6% de chercheuses)

Avatar de Salamandar Abonné
Avatar de SalamandarSalamandar- 14/09/20 à 13:15:30
anagrys

Il n'y a eu qu'une femme lauréate entre 1954 et 2013, en 1986. Depuis, 4 lauréats sur 9 sont des femmes. Il y a eu donc un beau réveil en 2013.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.