Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Plan de relance : 7 milliards d’euros pour le numérique

Cédric O a multiplié les interventions ces derniers jours pour expliquer le volet numérique du plan « France Relance », présenté comme un pilier du plan de relance. Trois axes principaux sont mis en avant : « développer notre écosystème FrenchTech », « Fibrer toute la France et lutter contre l’illectronisme », « Numérisation de l’État, des territoires et des entreprises ».

Il détaille un peu son propos : une augmentation de 60 % des aides à l’innovation de BPI, investissement de 2,5 milliards d’euros sur 5 ans en capital dans les entreprises françaises (fonds de fonds ou directement dans les start-ups), et des investissements dans des technologies critiques comme la cybersécurité et le quantique. Un billet a été publié sur Medium

Pour le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, il faut préparer les 10 ans à venir : « Si on regarde un peu ce qui s’est passé lors de la dernière crise en 2008, c’est là que les GAFA ont construit leur puissance puisqu’ils ont profité du fait qu’eux avaient plein d’argent et que les autres allaient mal pour repartir de l’avant. On ne veut pas de ça ».

Au Sénat, les premières réactions ont été rapides : « Les orientations sont conformes à celles que nous avions dégagées en juillet dans le plan de relance de la commission des affaires économiques […] Mais injecter des milliards ne suffira pas, il faut également des réformes de structure, une rupture avec le centralisme administratif et politique français, un approfondissement de la décentralisation et une véritable simplification administrative ».

Pour Sophie Primas, présidente de la Commission des affaires économiques, « le diable est dans les détails et dans la méthode ». « L’enjeu n’est pas de savoir si c’est vraiment 100 milliards ou pas, même si de fait on additionne des choux et des carottes, mais de savoir si on met les bons instruments devant les bons enjeux ».

Chez Infranum, on se « réjouit des mesures annoncées concernant notamment la généralisation de la fibre, l'emploi et la transformation numérique des entreprises ». « L'enjeu du numérique semble avoir été correctement pris en compte », explique la Fédération des Entreprises Partenaires des Territoires Connectés.

17 commentaires
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 07/09/20 à 08:59:18

Aider c'est bien mais si par la suite le reste ne suis pas alors ça ne change pas grand chose sur le moyen / long terme. Par exemple j'ai un pote qui gagne environ 4000€ par mois avec son statut de consultant indépendant. Il à également environ 200k sur son compte à la banque mais il ne peut emprunter pour s'acheter un appart.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 07/09/20 à 09:00:33

« Un billet a été publié sur Medium. »

Le gouvernement ou le ministère n'ont pas de site web pour publier ça ? Il faut obligatoirement passer par une boîte américaine (aspiratrice de données j'imagine ?)

Sur le plan de relance en lui-même, la pose de fibre, la lutte contre « l'illectronisme » et la numérisation de l'administration semblent de bonnes choses.
Je suis plus réservé sur l'aide à la French Tech aux start-ups, dont la plupart brasse du vent et passe plus de temps à récolter des fonds qu'à vendre quoi que ce soit.

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 07/09/20 à 09:09:06

skankhunt42 a écrit :

Aider c'est bien mais si par la suite le reste ne suis pas alors ça ne change pas grand chose sur le moyen / long terme. Par exemple j'ai un pote qui gagne environ 4000€ par mois avec son statut de consultant indépendant. Il à également environ 200k sur son compte à la banque mais il ne peut emprunter pour s'acheter un appart.

200k et il peut pas s'acheter d'appart?
Il vit au Luxembourg ton pote? :D

tpeg5stan a écrit :

« Un billet a été publié sur Medium. »

Le gouvernement ou le ministère n'ont pas de site web pour publier ça ? Il faut obligatoirement passer par une boîte américaine (aspiratrice de données j'imagine ?)

Sur le plan de relance en lui-même, la pose de fibre, la lutte contre « l'illectronisme » et la numérisation de l'administration semblent de bonnes choses. Je suis plus réservé sur l'aide à la French Tech aux start-ups, dont la plupart brasse du vent et passe plus de temps à récolter des fonds qu'à vendre quoi que ce soit.

Le "FrenchTech" c'est un attrape couill....investisseurs.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 07/09/20 à 09:23:04

dylem29 a écrit :

200k et il peut pas s'acheter d'appart? Il vit au Luxembourg ton pote? :D

Non il vit à paris et possède un studio qu'il à finis de payer il y à environ 5 ans. Il cherche genre un 50m² dans une banlieue chicos puis il mettra le studio en location pour rembourser le prêts plus vite.

Par contre si il était en cdi il aurais aucun problème pour acheter un 90m² et s'endetter sur 35 ans. Il à parler à des mecs qui sont indés depuis plus de 10 ans et ont exactement les même soucis. Pourtant un cdi ne garantit pas une stabilité totale. Tu peut toujours te faire gicler ou la boite peut mettre la clef sous la porte.

Ce genre de truc ça motive pas vraiment à créer sa propre activité / entreprise.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 07/09/20 à 09:40:39

Ca va encore être un beau gâchis d'argent de telles sommes injectées d'en haut.

Pour fibrer partout il suffit de mettre une obligation légale de fibrer partout avec des pénalités dissuasives.

Les prix des abonnements augmenteront pour financer l'investissement, les entreprises mutualiseront là où ce sera rentable pour elles de mutualiser et l'installation sera faite.
Mettre des aides prises sur les impôts pour ce faire c'est marcher sur la tête, l'état nous ponctionne via les impôts pour ensuite refinancer un service qu'on pourrait très bien financer via notre facture internet sans avoir tous ces intermédiaires foireux et les possibles distortions de concurrence qu'impliquent le fait de financer des acteurs privés.
:cartonrouge:

A un moment il faudra bien assumer que la baisse des prix d'internet en l'an 2000 était une opération de comm sur les "joies de la libéralisation et de la casse du service public" et absolument pas le résultat d'une bonne gestion qui elle aurait impliqué d'investir bien plus vite et massivement dans la fibre comme ont fait d'autres pays et donc de maintenir les prix autour d'une 40aine d'euros mensuels...

Le néolibéralisme, cet échec pratique et politique :roll:

Édité par yvan le 07/09/2020 à 09:43
Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 07/09/20 à 09:43:03

dylem29

Pas besoin d'habituer au Luxembourg, rien qu'à Lille où j'habite les prix sont fous si tu veux habiter dans le centre.

tpeg5stan

Exactement....

tpeg5stan

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 07/09/20 à 09:53:46

skankhunt42

Si tu es indépendant c'est plus difficile d'avoir un crédit, car du jour au lendemain les revenus peuvent s'arrêter. Les banques sont frileuses là-dessus.

Et bienvenue dans les prix beaucoup trop élevés de l'immobilier dans la plupart des grandes villes. :/
C'est vraiment un problème, j'ai l'impression que la seule solution est de faire navetteur avec au moins 1 heure le matin et autant le soir :/

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 07/09/20 à 10:06:00

tpeg5stan a écrit :

Si tu es indépendant c'est plus difficile d'avoir un crédit, car du jour au lendemain les revenus peuvent s'arrêter. Les banques sont frileuses là-dessus.

Mais c'est également le cas avec un cdi hein... Et si tu à 1000€ qui tombent chaque mois car tu loue un studio c'est quand même pas mal. Ces parent sont "blindés" donc ils peuvent aussi ce porter garant.

Si avec ça tu remplis pas les cases pour avoir un prêt sur 15 ans alors quasiment personne ne le pourra en temps que primo accèdent, même pour un studio à la con.

Et bienvenue dans les prix beaucoup trop élevés de l'immobilier dans la plupart des grandes villes. :/ C'est vraiment un problème, j'ai l'impression que la seule solution est de faire navetteur avec au moins 1 heure le matin et autant le soir :/

En gros t'a deux solutions sur le long terme :

. Tu te barre dans une ville encore abordable et tu vise un peu moins haut pour le travail. T'aura une bonne qualité de vie qui te permettra de l’apprécier.

. Tu te barre un peu moins loin avec une ligne direct en train et tu bosse en télétravail plusieurs jours par semaine. 4h de traine fois par semaine le vendredi c'est pas la mer à boire.

Par contre dans les deux cas c'est pas facile pour voir les amis / famille. Mais si t'a un truc suffisamment grand tu peu recevoir plusieurs jours. Chez moi mon salon est plus grand que le studio de mon pote.

Habiter en banlieue n'est pas une solution sur le moyen / long terme car ça craint de plus en plus. T'est donc obligé de trouver une école privée pour tes gamins et tu passera ta vie à faire le taxi pour qu'ils évitent au maximum les transport en dehors de l'école.

Trop claqués pour voir tes amis / familles et personne n'aura envie de te rendre visite.

ps : L’immobilier englobe également les commerce et les bureaux. Qu'a la fin c'est limite t'aligne ton prix final en fonction de ça.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 07/09/20 à 10:12:31

skankhunt42 a écrit :

Si avec ça tu remplis pas les cases pour avoir un prêt sur 15 ans alors quasiment personne ne le pourra en temps que primo accèdent, même pour un studio à la con.

Exact, malheureusement les primo-accédants se font de moins en moins nombreux à Paris et dans les grandes villes. L'immobilier est vraiment un problème monstrueux, et je n'ai pas l'impression que des solutions sont en approche.

Pour « les gens », c'est l'investissement que tout un chacun doit faire parce que « ça monte tout le temps, donc ça va prendre de la valeur » (la dinde de Russell ? Connaît pas), et « la pierre ça sera toujours là ». Si tu investis ailleurs que dans l'immobilier tu es un extra-terrestre. Déjà ça n'aide pas.

Et oui, d'accord avec le reste, c'est un énorme problème. Tu as le choix de charybde et scylla.
Soit le centre-ville où tu payes un rein, soit la banlieue où dans « vivre-ensemble », il faut choisir entre le premier et le deuxième mot, soit les « coins paumés » avec l'horreur des transports.

Les troisièmes, c'étaient les gilets jaunes du début, non ? :craint:

Édité par tpeg5stan le 07/09/2020 à 10:13
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 07/09/20 à 10:18:10

tpeg5stan a écrit :

Exact, malheureusement les primo-accédants se font de moins en moins nombreux à Paris et dans les grandes villes. L'immobilier est vraiment un problème monstrueux, et je n'ai pas l'impression que des solutions sont en approche.

Paradoxalement les appartements mis en vente dans les grandes ville ne restent pas longtemps sur le marché. T'a le droit à une seule visite et lendemain c'est mort il est vendu. T'a des gens qui lâchent 800k sans sourciller pour un 50m² dans un quartier pourris.

Par chez moi t'a même pas de pancarte à vendre. La demande explose par rapport à l'offre ce qui contribue à l'augmentation. Dans certaines ville il faut maintenant engager des chasseurs de tête qui te prennent 5% parce que les appart sont "hors marché".

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2