Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Vega VV16 : après plusieurs reports la fusée et ses 53 satellites devraient décoller demain

Cette mission était prévue pour mars, puis a été repoussée en juin, Covid-19 oblige. « Des conditions météorologiques défavorables » ont poussé les responsables à décaler à plusieurs reprises la date de quelques jours, puis de plusieurs semaines jusqu’au 17 août.

Finalement, la nouvelle fenêtre de tir s’ouvrira demain à 3h51 du matin et se fermera samedi matin. Cette mission est importante pour Arianespace car elle doit valider le système SSMS (Small Spacecraft Mission Service). Vega devra en effet « mettre sur orbite pas moins de 53 satellites : 7 microsatellites et 46 nano-satellites pour le compte de 21 clients issus de 13 pays différents ».

Ils seront largués sur des orbites héliosynchrones situées entre 515 et 530 km d’altitude. L’Agence spatiale européenne indique avoir « contribué au développement de quatre des satellites embarqués : le microsatellite ESAIL de 113 kg ainsi que les CubeSats Simba, Picasso et FSSCat qui utilise la technologie d'intelligence artificielle de pointe Φ-sat-1 ».

15 minutes avant l’heure prévue du décollage, une retransmission sera accessible en ligne.

5 commentaires
Avatar de Carboline Abonné
Avatar de CarbolineCarboline- 01/09/20 à 16:48:59

Et pour les futurs déchets, ils font comment pour les ramasser ? Nous, on nous gave de punitions écologiques et de brimades sanitaires et eux ils se font des foires à la ferraille spatiales.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 02/09/20 à 07:32:46

Carboline

si je ne me trompe pas, il n'est possible de mettre en orbite un satellite que si on a prévu le désorbitage. Qui se fait in fine naturellement de toute façon, avec incinération totale lors de la rentrée dans l'atmosphère.
La difficulté avec de plus en plus de satellites sera plutôt d'éviter les collisions, qui, elles, peuvent rendre une orbite inutilisable...

Édité par anagrys le 02/09/2020 à 07:33
Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 02/09/20 à 09:31:16

anagrys a écrit :

si je ne me trompe pas, il n'est possible de mettre en orbite un satellite que si on a prévu le désorbitage.** Qui se fait in fine naturellement de toute façon, avec incinération totale lors de la rentrée dans l'atmosphère.** La difficulté avec de plus en plus de satellites sera plutôt d'éviter les collisions, qui, elles, peuvent rendre une orbite inutilisable...

Le problème c'est que "naturellement" peut être après 1 an comme 40...

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/09/20 à 10:33:36

Cette mission était prévue pour mars

:eeek2: :eeek2: :mike:

Bon en fait non

:roll:

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/09/20 à 10:35:25

Carboline

Ils sont moins nombreux... un lancement comme ça pollue moins que les gens qui vont en bagnole acheter des pizza les soirs de match de coupe d'Europe.

Édité par yvan le 02/09/2020 à 10:36
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.