La chimie des plasmas : « ni solide, ni liquide, ni gazeux »

Le CNRS explique que le plasma « représente un état particulièrement réactif de la matière ». Afin de mieux le comprendre, des chercheurs de l'Institut Pierre-Gilles de Gennes (Paris) « étudient les nouvelles réactions chimiques obtenues en faisant réagir des plasmas au sein de mini-réacteurs gravées sur des puces ».

But de l’opération ? Cette chimie pourrait « réaliser des réactions particulièrement complexes et pourrait à terme faire rimer production industrielle et développement durable ». Un enjeu important, à condition de transformer les essais. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !