Grand Mur dans le pôle Sud galactique : « C'est une surprise de découvrir un filament si grand, si proche »Crédits : alex-mit/iStock

Dans l'Univers il existe de gigantesques structures baptisées Grands Murs qui regroupent de nombreuses galaxies. Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) en détaille trois parmi les plus connus : 

  •  « en 1989, le Grand Mur, long de 500 millions d'al [années-lumières, ndlr] et situé à 200 millions d'al de nous,
  • en 2003, le Grand Mur de Sloan, long de 1,44 milliard d'al et situé à un milliard d'al de nous,
  • en 2016, le Grand Mur de Boss (Baryon Oscillation Spectroscopic Survey), long d'un milliard d'al et beaucoup plus lointain (7 milliards d'al de nous) » 

Une collaboration internationale comprenant notamment des chercheurs du  CEA-Irfu, du CNRS et des universités Clermont Auvergne, Claude Bernard de Lyon et hébraïque de Jérusalem à Israël a « découvert une immense structure qu'elle a baptisée Mur du Pôle Sud, dans une région du ciel inconnue, car opacifiée par d'épais nuages ».

Pour y arriver; les scientifiques ont utilisé la dernière version du catalogue Cosmicflow-3 qui regroupe les vitesses de 18 000 galaxies et groupes de galaxies. Ils ont ainsi « pu explorer pour la première fois cette Terra Incognita. Les galaxies se déplaçant sous l'effet de la gravitation, l'observation de leurs mouvements révèle la présence de matière au-delà de la zone observée directement, notamment dans les régions masquées par les poussières  ».

17 ans après le Grand Mur de Sloan, les chercheurs ont ainsi découvert « l'existence d'un mur inconnu jusque-là, aussi grand, situé à seulement 500 millions d'al », au lieu de 1 440 millions d'al pour le Grand Mur de Sloan.

« C'est une surprise de découvrir un filament si grand, si proche », note Daniel Pomarède, de l'Irfu. Le CEA explique enfin que cette superstructure « est composée d'un long filament quasi-rectiligne connectant des secteurs particulièrement denses dans les constellations de l'Oiseau de paradis et du Lièvre. Au-delà, il s'incurve pour atteindre le secteur de la constellation d'Eridan près de l'équateur céleste, décrivant un immense arc qui enlace les frontières du sud de Laniakea ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !