Ubisoft Forward : l'éditeur déplie sa roadmap, comme si de rien n'était

« C'est un grand jour pour Ubisoft » s'est écrié Chris Watters en ouverture du pre-show de cet évènement en ligne consacré à Track Mania. Il ne croyait sans doute pas si bien dire.  Quelques heures plus tôt, l'entreprise tentait de déminer le terrain en publiant un communiqué de presse annonçant « des changements importants au niveau de sa direction ». Comprendre le départ de plusieurs de ses dirigeants après la publication d'un nouveau volet dans l'enquête de Libération. 

On y découvrait comment l'entreprise continuait de protéger certains de ses employés malgré la culture toxique dont ils étaient jugés responsables. Ce, même après une première vague de départs fin juin. Serge Hascoët et Yannis Mallat quittent ainsi l'entreprise. Concernant Cécile Cornet, elle « a décidé de démissionner de ce poste [de responsable monde des ressources humaines] et ce dans l’intérêt de l’unité du Groupe » se contente de déclarer le communiqué.

Ubisoft tente également de généraliser les problèmes qui la touche en déclarant vouloir « restructurer et renforcer la fonction RH afin de l'adapter aux nouveaux défis qui se posent à l’industrie des jeux vidéo ». La culture du déni semble donc toujours un minimum en place. L'objectif est sans doute désormais d'éviter que l'impact de ce scandale ne remonte plus haut, jusqu'à Yves Guillemot, dont il faudra déterminer à quel point il était au fait de la situation et s'il a préféré préserver la feuille de route au bien-être des salariés.

Car c'était bien de cela qu'il était question hier soir : de feuille de route. En ouverture de la conférence Forward, on a ainsi vu deux communicants de l'entreprise non pas intervenir pour détailler la situation avant de passer aux annonces, mais faire comme si de rien n'était. Cette allocution, pré-enregistrée, était l'occasion d'évoquer l'arrivée des prochains Assassin's Creed, Far Cry ou Watch Dogs (entre autres). Même lorsque Yves Guillemot est intervenu, c'était pour évoquer une prochaine conférence Forward et lancer un « one more thing ».

Pour savoir ce qu'il en est et connaître l'ensemble des dates, vous pouvez suivre la conférence d'un peu plus d'une heure. Un temps que l'on vous conseille plutôt d'utiliser pour vous abonner à Libération (1 euro en tarif promotionnel) pour découvrir les dessous de la création d'une partie de l'industrie vidéo-ludique. Apparemment plus « Far Cry » que « Rayman ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !