Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Environnement et numérique : le CNNum va plus loin que le Sénat, évoquant la fin des forfaits illimités… sur le fixe

Comme prévu, le Conseil national du numérique publie une feuille de route sur l'environnement et le numérique « réalisée en partenariat avec le Haut conseil pour le climat », ainsi qu'un avis sur les données environnementales d'intérêt général. Deux documents assez longs, qu'il serait difficile de résumer en un seul morceau. Nous aurons donc l'occasion d'y revenir prochainement. 

Selon Salwa Toko, la présidente du CNNum : « nous avons voulu être utiles et la feuille de route que nous avons co-construite est un instrument opérationnel pour mettre la transition numérique au service de la transition écologique et solidaire ».Il doit ainsi être « un véritable mode d’emploi pragmatique et actionnable » pour le gouvernement. Une intention louable, comme le précédent rapport sénatorial sur le sujet. Mais qui tombe dans les mêmes travers, avec un petit aspect « inventaire à la Prévert ». 

Ainsi, on y trouve des idées intéressantes comme « s’accorder sur les méthodes de quantification des impacts environnementaux du numérique », ce que justifient en général assez bien ce genre de rapports et ceux sur lesquels ils s'appuient. Ou rendre ces analyses plus systématiques.

Mais aussi « améliorer la collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) [et] veiller au respect des normes en vigueur en matière de recyclage et faire de la lutte contre le traitement et l’export illégaux de déchets électriques et électroniques une priorité ». Et même renforcer la garantie légale. 

On note également une volonté de favoriser l'information, l'éducation, les engagements autour de ces sujets, de favoriser les projets sans impact, engager le monde du libre, l'économie circulaire, etc. 

Mais dans ces 160 pages, il y a aussi nombre de grandes idées peu concrètes et autres tentatives de moraliser l'utilisateur « by design ». On pense notamment à la volonté « d’encourager les forfaits à consommation limitée, y compris sur le fixe », comme si ce n'était déjà pas le cas sur le mobile (voir notre précédent article).

Le rapport propose également de « limiter les fonctions de « préchargement » de ressources dans les navigateurs » ou de « rationaliser l’hyper-disponibilité des data centers, c’est-à-dire limiter la redondance des services dans plusieurs data centers (hors services essentiels) ».

Bref, plus qu'un travail clé en main avec une stratégie claire, il ressemble surtout à une foire aux idées ayant cherché à satisfaire un peu tout le monde, mais impossible à reprendre en l'état. Il y a ainsi fort à parier que, si le gouvernement décide de s'appuyer sur ce document, il n'y reprendra que les portions qui l'intéressent.

89 commentaires
Avatar de SomeDudeOnTheInternet Abonné
Avatar de SomeDudeOnTheInternetSomeDudeOnTheInternet- 10/07/20 à 08:39:38

C'est juste ridicule. Combien de gens passent plusieurs dizaines d'heures par mois au téléphone ? Pas beaucoup, ça c'est sûr. Le fait d'avoir un forfait illimité c'est surtout la garantie de ne pas avoir de dépassement si sur un mois on passe plus d'appels que d'habitude pour une raison X ou Y. Mais ça n'aura quasiment aucun impact sur l'environnement de limiter les forfaits fixes.

Avatar de patriarch Abonné
Avatar de patriarchpatriarch- 10/07/20 à 08:45:58

Je pense qu'ils parlent de forfait internet.

Comme il existe encore au Canada. J'avais par exemple 150Go par mois quand j'y étais ....

Édité par patriarch le 10/07/2020 à 08:46
Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 10/07/20 à 08:49:50

patriarch a écrit :

Je pense qu'ils parlent de forfait internet.

Comme il existe encore au Canada. J'avais par exemple 150Go par mois quand j'y étais ....

Justement, à part Free, personne ne fait de forfait à conso illimitée data.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 10/07/20 à 08:50:39

On pense notamment à la volonté « d’encourager les forfaits à consommation limitée, y compris sur le fixe », comme si ce n'était déjà pas le cas sur le mobile

Mon dieu ce que ce genre de proposition est absurde. Ca montre une méconnaissance totale et absolue du fonctionnement d'un réseau qui repose en très grande majorité sur des couts fixes (et un bilan GES fixe).
Au contraire même, il faut optimiser l'utilisation au max !

Je n'en reviens pas à quel point les discours décroissantistes faux et malhonnêtes type The Shift Project ont fait comme mal. Pour le coup, leur lobbying idéologique est sacrément réussi...

Et évidemment, y'a qu'en France que ça prend à ce point sans aucune remise en cause logique et scientifique donc on va se tirer une énorme balle dans le pied et après on va s'étonner qu'on est en retard et que notre secteur informatique est à l'ouest, et les GAFA, et gna gna gna

« Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes. »

Le rapport propose également de « limiter les fonctions de « préchargement » de ressources dans les navigateurs » ou de « rationaliser l’hyper-disponibilité des data centers, c’est-à-dire limiter la redondance des services dans plusieurs data centers (hors services essentiels) ».

Mais comment peut-on avoir des idées à la con pareilles ????

Édité par KP2 le 10/07/2020 à 08:51
Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 10/07/20 à 08:52:53

Oh bah tiens c'est une bonne idée ça, retour 20 ans en arrière à la facturation au Go, je serais cynique je dirais que c'est une proposition en provenance directe de FAIs en mal de rentabilité facile :roll:

L'écologie encore une fois utilisée comme prétexte à surfacturation, c'est juste consternant. :craint:

Avatar de patriarch Abonné
Avatar de patriarchpatriarch- 10/07/20 à 09:08:20

Je parlais de 150Go sur le fixe :mad2:
On est tellement habitué à ne plus connaitre depuis l'ADSL qu'on n'arrive pas à imaginer l'idée ...

Quand j'étais arrivé la bas, le premier mois je suivais ma conso en permanence. Après j'ai découvert que le Wifi de l'école + VPN me permettait de précharger films et série, j'ai mieux vécu mon semestre.

Édité par patriarch le 10/07/2020 à 09:09
Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 10/07/20 à 09:10:55

Il s"agit ici du fixe, donc d'internet fibre, câble ou xDSL. Ça serait une révolution !

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 10/07/20 à 09:12:38

patriarch a écrit :

Je parlais de 150Go sur le fixe :mad2:
On est tellement habitué à ne plus connaitre depuis l'ADSL qu'on n'arrive pas à imaginer l'idée ...

Quand j'étais arrivé la bas, le premier mois je suivais ma conso en permanence. Après j'ai découvert que le Wifi de l'école + VPN me permettait de précharger films et série, j'ai mieux vécu mon semestre.

Ah oui OK, comme en Belgique quoi... :transpi:

fred42 a écrit :

Il s"agit ici du fixe, donc d'internet fibre, câble ou xDSL. Ça serait une révolution !

Plutôt une demi-révolution, vu que ca serait un virage à 180° (une révolution étant un tour complet) :transpi:

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 10/07/20 à 09:14:55

Donc à l'heure où tous ceux qui le peuvent découvrent les joies du télétravail on envisage justement au plus haut niveau d'empêcher les forfaits "data llimitée"...? C'est juste consternant...
Quant à l'histoire sur la redondance, je crois qu'une simple analyse du coût de ces solutions montre que ce n'est pas utilisé juste pour faire joli, quand elle est mise en place c'est qu'elle est jugée nécessaire pour garantir le niveau de service proposé.
Bref, on navigue à vue dans un océan de comm pure...

Avatar de Xetolone Abonné
Avatar de XetoloneXetolone- 10/07/20 à 09:27:23

Je me disais exactement la même chose : il va y avoir un jour ou Internet ne sera plus illimité. Ça va être dur !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9