Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Hydrogène : une alliance européenne « en vue d’une Europe neutre climatiquement »Crédits : Fokusiert/iStock

La Commission européenne vient de mettre en ligne plusieurs documents sur le sujet. Elle rappelle que « l’hydrogène peut servir de matière première, de carburant ou de vecteur d’énergie et de solution de stockage et trouve de nombreuses applications possibles qui réduiraient les émissions de gaz à effet de serre ».

Elle ajoute que, comme indiqué dans le plan de relance Next Generation EU, « l’hydrogène constitue une priorité d’investissement afin de stimuler la croissance économique et la résilience, de créer des emplois locaux et de consolider le leadership mondial de l’UE ».

Un calendrier est déjà défini : 

  • D’ici à 2024 : « nous soutiendrons l’installation d’électrolyseurs ayant une capacité de production d’hydrogène renouvelable d’au moins 6 GW dans l’UE, et l’objectif de produire jusqu’à un million de tonnes d’hydrogène renouvelable ».
  • De 2025 à 2030 : « l’hydrogène doit devenir une partie intrinsèque de notre système énergétique intégré, avec une capacité installée d’au moins 40 GW d’électrolyseurs produisant de l’hydrogène renouvelable et une production allant jusqu’à 10 millions de tonnes d’hydrogène renouvelable dans l’UE ».
  • À partir de 2030 : « l’hydrogène renouvelable sera déployé à grande échelle dans tous les secteurs difficiles à décarboner ».

Afin de regrouper les initiatives et les ressources, la Commission annonce une « Alliance européenne pour un hydrogène propre ». Ses travaux « s’articuleront autour de six piliers industriels, reliant l’offre et la demande d’hydrogène propre » : applications domestiques, transmission et distribution, mobilité, production d’hydrogène, applications industrielles, secteur de l’énergie.

500 entreprises participent à cette alliance en 2020, avec l’objectif d’arriver à 1 000 en 2024 et 2 000 en 2050. La Commission revient également sur les « besoins d’investissements dans les électrolyseurs ayant une capacité de production d’hydrogène renouvelable » : 5 à 9 milliards d’euros en 2024, puis 26 à 44 milliards en 2030.

De son côté, le Parlement européen « va voter la réforme des orientations pour les réseaux transeuropéens d’énergie ». Les députés réclameront « un meilleur développement des solutions de stockage énergétique afin d’accroitre la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen ».

Dans ce cadre, « les nouvelles batteries, le stockage thermique et l’hydrogène vert pourraient jouer un rôle majeur pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris et assurer un approvisionnement continu en énergie ».

77 commentaires
Avatar de odoc Abonné
Avatar de odocodoc- 09/07/20 à 08:18:50

Mouais, l'hydrogène reste tout de même très problématique : il faut déjà le fabriquer, ce qui demande pas mal d'énergie (et si c'est pas fait à partir de centrale nucléaire ou d'énergie décarbonée, ça sert plus à grand chose), ensuite le stocker (stocker un gaz c'est pas ce qu'il y a de plus pratique :s ) et je suppose que derrière c'est une pile qu'on a ? du coup re-perte d'énergie lors de la conversion chimie->électricité.

Je vois pas trop d'avantage par rapport à une voiture électrique classique (où on a une étape de conversion en moins), mais je ne suis pas spécialiste.

Avatar de Tonial INpactien
Avatar de TonialTonial- 09/07/20 à 08:31:20

odoc: De ma compréhension, l'intérêt n'est pas trop pour les voitures.
C'est pour "des solutions de stockage énergétique afin d’accroitre la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen"

Avatar de Mihashi Abonné
Avatar de MihashiMihashi- 09/07/20 à 08:33:57

L'avantage que je vois, c'est le stockage qui est sans perte et moins polluant qu'une batterie électrique.

Avatar de odoc Abonné
Avatar de odocodoc- 09/07/20 à 08:40:35

ah oui en effet, effectivement ça peut avoir un intérêt

Avatar de Zerdligham INpactien
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 09/07/20 à 08:42:58

Je ne sais pas si mes connaissances sont encore à jour, mais ce que j'avais retenu de l'hydrogène, c'est que c'est assez difficile à stocker de façon compacte (il faut le compresser très fort pour avoir une densité énergétique correcte, ce qui est en soit un problème). D'autant que le rendement du cycle hydrolyse / pile à combustible n'est que d'environ 30%.
Il est donc pas super-adapté à des utilisations type carburant voiture, où les batteries restent privilégiées.

Une autre piste qui a un meilleur rendement est l'injection dans le réseau de gaz de ville, qui nécessite peut-être moins d'infra de stockage (encore que si le but est d'utiliser le surplus d'ENR lors des pics de production, il faudra bien soit stocker l'hydrogène, soit adapter les infra méthane pour qu'elles s'adaptent aux variations), et qui est moins soumis à cette contrainte de compacité qu'un véhicule.

Avatar de pelotio Abonné
Avatar de pelotiopelotio- 09/07/20 à 08:47:12

Une des autres applications, peut-être une des plus "efficaces", est l'utilisation industrielle. Par exemple dans la fabrication de l'acier. L'hydrogène remplace le gaz naturel (il me semble). Comme ca, on n'a pas les souci de conversion H2/élec et sans doute moins de souci de stockage.

Avatar de Leum Abonné
Avatar de LeumLeum- 09/07/20 à 08:49:36

L'hydrogène est aussi une piste pour l'aviation.... Mais un peu risqué ^^

Avatar de Lasout Abonné
Avatar de LasoutLasout- 09/07/20 à 08:51:21

L'article est assez clair: on parle bien d'hydrogène renouvelable, donc produit à partir d'électricité renouvelable.
Sinon, concernant les voitures à hydrogène Vs les voitures électriques à batterie (même si ce n'est pas le sujet de l'article, on parle bien des X applications de l'hydrogène, pas spécialement de la mobilité...), je pourrais citer en vrac la résolution du problème des batteries, que ce soit pour les ressources qu'elles mobilisent, leur fabrication, leur fin de vie, le surpoids incroyable qu'elles rajoutent aux bagnoles, etc... Mais c'est un autre sujet :)

Avatar de odoc Abonné
Avatar de odocodoc- 09/07/20 à 08:53:43

en discutant avec des chercheurs sur le domaine (et oui twitter c'est pratique parfois ^^), en gros dans un conteneur de 50L, t'as 3.5kg d'hydrogène sous 600 bars de pression, le tout pour une réserve énergétique 3 fois plus faible qu'avec de l'essence.

Mais en utilisation directe/stockage d'énergie (sachant que le seul stockage actuel c'est les barrages) c'est clairement pas une mauvaise idée.

La voiture à hydrogène à grande échelle par contre c'est pour demain :s

Avatar de odoc Abonné
Avatar de odocodoc- 09/07/20 à 08:57:05

Lasout a écrit :

L'article est assez clair: on parle bien d'hydrogène renouvelable, donc produit à partir d'électricité renouvelable.

à moins de brancher les machines à hydrolyse directement à des éoliennes/panneau solaire, on ne peut pas savoir d'où vient l'électricité utilisée non ? et si on continue à fermer des centrales nucléaires pour ouvrir des centrales charbons, je suis pas convaincu du gain CO2.

Sinon, concernant les voitures à hydrogène Vs les voitures électriques à batterie (même si ce n'est pas le sujet de l'article, on parle bien des X applications de l'hydrogène, pas spécialement de la mobilité...)

oui my bad, j'ai lu trop vite :s

, je pourrais citer en vrac la résolution du problème des batteries, que ce soit pour les ressources qu'elles mobilisent, leur fabrication, leur fin de vie, le surpoids incroyable qu'elles rajoutent aux bagnoles, etc... Mais c'est un autre sujet :)

sauf que la plupart du temps les voiture à hydrogène l'utilise pour fabriquer de l'électricité et non directement, donc ça revient au meme, sauf qu'il y a une étape de conversion en plus et donc une perte supplémentaire (vu que les rendements ne sont jamais de 100%)

Édité par odoc le 09/07/2020 à 08:57
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8