Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Les États-Unis pourraient bannir les applications de réseaux sociaux chinoises (dont TikTok)

L’annonce a été faite par le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, comme le rapporte Reuters. Nos confrères ajoutent qu’il « n’a pas donné davantage de précisions, indiquant ne pas vouloir prendre de court le président Donald Trump ».

Ils ajoutent que cette annonce intervient alors que l’application TikTok s’arrêtera sous peu à Hong Kong.

6 commentaires
Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 07/07/20 à 11:04:56

Je lance le débat : Vraie mesure ou mesure électoraliste ? 
Les ados seraient furieux d'une interdiction, mais c'est pas grave ils ne votent pas. Par contre des parents pourraient être soulagés ! :D 
 

Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 07/07/20 à 19:13:25

Je pense que c'est surtout pour faire peur à la Chine. Mais effectivement, ça fera peut-être plaisir à quelques parents conservateurs coincés dans le siècle dernier.

Après que le gouvernement Américain finisse par prendre les mêmes mesures que le gouvernement Indien, c'est quand même triste

Avatar de near667 Abonné
Avatar de near667near667- 08/07/20 à 00:37:33

Quand ils parlent de bannir, ça veut dire que les appli vont être retirées des stores, ou bien un blocage type ip ?
(J'ai pas réussi à trouver l'info pour l'inde)
A voir si dans le 1er cas une apk sera disponible (pour les utilisateur d'android)

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 08/07/20 à 08:04:20

Tik tok c'est un cheval de troie envoyé par la Chine aux états unis (et au reste du monde par la même occasion). C'est une application dont le seul but est d'aspirer tes données, pour la pub évidemment mais aussi derrière pour le gouvernement. Exactement comme facebook et autres réseaux sociaux tu me diras, mais tu comprends bien que du point de vue des US c'est quand même un risque non négligeable et c'est une décision raisonnable je trouve.
Le problème c'est plus l'Europe qui n'a pas son propre réseau et qui doit choisir entre envoyer ses données aux américains ou les envoyer à la Chine ET aux américains (puisqu'on utilise des OS eux aussi bien avides de données personnelles).

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 08/07/20 à 08:06:06

Bannir si c'est comme Huawei c'est interdire toute relation entre une entreprise US et une entreprise bannie, donc oui suppression du store, je ne pense pas que ça aille jusqu'à un blocage IP.
Après un réseau social que personne ne peut télécharger devient vite mort et l'intérêt d'avoir un APK "à part" est limité, surtout aux US ou Apple a une grosse part de marché et où le concept d'apps librement installable n'existe pas.

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 08/07/20 à 12:24:41

LA Chine, la Russie, L'Inde, maintenant les Zétazunis ... le marché des apps commence à s'afficher ouvertement comme un levier politique.

Après dans tous les pays il y a des règles d'import/export sur les produits physiques (normes de sécurité européennes sur l'électronique / les jouets, condition de productions sur les biens de consommation agricoles,  DAS des ordiphones, etc. ). Du coup, je me demande si ce genre de mesure ne reflète pas tout simplement une normalisation des applications, le fait qu'on commence à les considérer comme un produit de consommation comme un autre ?

Par contre en Europe, sans solution bien-de-chez-nous (j'aime pas le terme « souverain » utilisé pour tout dire et rien dire), il va falloir commencer à choisir à qui des US ou de la Chine on veut vendre son c#l, et il n'en sortira rien de bon ...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.