Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
16 banques européennes veulent concurrencer Visa/Mastercard avec un « système de paiement européen unifié »Crédits : AJ_Watt/iStock

Ce projet baptisé EPI (European Payments Initiative) vise à créer « une solution de paiement paneuropéenne unifiée s'appuyant sur les paiements instantanés/SEPA Instant Credit Transfer (SCT Inst), proposant une carte bancaire aux consommateurs et commerçants à travers l'Europe, un portefeuille numérique et des solutions de paiement « peer-to-peer » (P2P) ».

Cette solution ambitionne de « devenir un nouveau standard de paiement pour les consommateurs et les commerçants européens pour tous les types de transactions, y compris en magasin, en ligne, pour les retraits d'espèces et le P2P en plus des solutions des schémas de paiement internationaux ». Elle veut donc concurrencer Visa et Mastercard.

Parmi les 16 membres fondateurs, on retrouve BNP Paribas, le Groupe BPCE, le Crédit Agricole, La Banque Postale, ING, la Société Générale… Aucune néo-banque. 

Dès les prochaines semaines, une société intérimaire sera créée à Bruxelles « qui définira des livrables clairs, notamment la finalisation de la feuille de route technique et opérationnelle et le lancement des travaux de mise en oeuvre pour parvenir à la meilleure expérience utilisateur possible ».

D'autres partenaires sont invités à rejoindre l'initiative EPI jusqu'à fin 2020. Le système de paiement européen unifié devrait ensuite entrer « en phase opérationnelle en 2022 ».

45 commentaires
Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 03/07/20 à 08:46:46

Projet intéressant. A voir dans sa réalisation.

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 03/07/20 à 08:50:39

vu que la plupart des néo-banques françaises sont des filiales des banques listées (il manque le Crédit Mutuel, tiens), il est normal de ne pas les lister

Et quid du réseau CB, qui est un réseau de paiement franco-français ?

Édité par Gamble le 03/07/2020 à 08:54
Avatar de Carpette INpactien
Avatar de CarpetteCarpette- 03/07/20 à 08:57:22

Une extension de CB serait effectivement préférable

Avatar de lptr INpactien
Avatar de lptrlptr- 03/07/20 à 09:00:41

Les neobanques ne sont pas des filiales de banques traditionnelles (sauf quand elles sont rachetées) : à ne pas confondre avec les filiales banques en ligne.
Les cartes sont appelées à disparaitre : les banques veulent juste préempter un marché qui risque de leur échapper avec l'Open banking

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 03/07/20 à 09:08:06

Crédit mutuel est partenaire de Visa et Mastercard et gère une grande partie des TPE et transactions en france et europe grace à Euro-Information

Logique qu'ils ne se tirent pas une balle dans le pied.

Avatar de KaraMan Abonné
Avatar de KaraManKaraMan- 03/07/20 à 09:09:49

Je n'ai qu'un mot qui me vient : "enfin".
Le monopole des USA avec Visa d'un côté et Mastercard de l'autre au niveau des solutions de paiement par CB (et, par ricochet, par Internet) est particulièrement toxique. Avec une belle preuve des risques que ça pouvait engendrer quand, sentant arriver Trump au pouvoir, les deux monolithes avaient tous deux changé leurs conditions d'utilisation avant même le changement de président, interdisant l'usage de leurs cartes bancaires pour certains usages en accord avec les promesses électorales qui avaient été faites sur le sujet (en particulier au niveau de la pornographie)...
Indépendamment de ce qu'on peut penser du fait de bloquer le financement de tel ou tel secteur d'activité pour raisons morales, le simple fait que ce soit possible avec un impact international alors que tout est entre les mains d'entreprises situées dans un seul pays est inquiétant.
Tant mieux si on peut arriver à un rééquilibrage des forces (d'autant qu'il ne faut pas se mentir : vu ce que Visa et Mastercard touchent comme commissions sur les transactions, ils brassent des milliards).

Avatar de millman42 Abonné
Avatar de millman42millman42- 03/07/20 à 09:12:16

Si on suit le lien dans l'article on peut voir que le Crédit Mutuel fait partie des membres fondateurs.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 03/07/20 à 09:18:56

Ah ! Merci j'ai pris le commentaire pour argent comptant !

Bon bah ils veulent prendre le contrôle total de la chaine de valeur.

Avatar de Plastivore Abonné
Avatar de PlastivorePlastivore- 03/07/20 à 09:26:27

Exactement, les néobanques ne sont pas Boursorama, Fortuneo et compagnie, mais bien des acteurs comme Monzo, Revolut, N26, et même Orange Bank. Et là, je ne pense pas qu'elles aient les reins assez solides pour participer à ce genre de projet dès son balbutiement.

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 03/07/20 à 09:31:50

Ouais enfin se passer de Visa et Mastercard c'est aussi se passer de tout leur réseau à l'international. Ce n'est pas demain qu'on va payer hors Europe avec cette solution.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5