Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Nokia veut supprimer 1 233 postes en France, une décision « incompréhensible » pour Éric BothorelCrédits : hapabapa/Istock

C’est la quatrième vague de licenciements depuis le rachat d'Alcatel-Lucent en 2016. La réaction est évidemment vive chez les syndicats, qui dénoncent « un séisme » et le non-respect des engagements pris lors du rachat, comme le rapporte Les Echos.

En cause, Nokia serait en retard sur ses concurrents sur la 5G indiquent nos confrères. Martin Bouygues en parlait récemment lors de son audition au Sénat. Il affirmait que Huawei aurait « 1 à 1,5 an d’avance sur Ericsson et 2 ans sur Nokia ».

Éric Bothorel est monté au créneau sur Franceinfo, dénonçant un plan « incompréhensible de réduire d'un tiers les effectifs de Nokia en France ». Le député a ajouté que l’équipementier n’était « pas du tout hors compétition […] C’est à ne rien comprendre de la stratégie de Nokia […] Je me demande s’il y’a un capitaine à bord ».

Plusieurs personnalités politiques ont indiqué qu’elles comptaient bien faire changer les plans de Nokia afin de réduire le nombre de licenciements annoncés. C’est notamment le cas du ministère de l’Économie qui veut que le fabricant améliore « très significativement » son plan, comme le rapporte BFM Business. Éric Bothorel est sur la même ligne : « nous allons nous mobiliser pour qu’on n’aboutisse pas aux chiffres qui ont été annoncés ».

61 commentaires
Avatar de ilink Abonné
Avatar de ilinkilink- 23/06/20 à 07:59:26

Et dire qu’il y’a 30 ans alcaltel est numéro 1 sur les équipements.. on paie aujourd’hui le prix de notre absence de vision.

Avatar de Goupil74 Abonné
Avatar de Goupil74Goupil74- 23/06/20 à 08:07:08

Alcatel, Nokia, BlackBerry, chacun a eu son ère, marche ou crève tel sont les lois de "l'innovation".... Quoique les derniers Nokia Android sont d'excellente facture et en Android One.

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 23/06/20 à 08:07:15

C'est marrant mais en 2016, les politiques avaient signé un accord pour la conservation des emplois jusqu'en 2020 (4 ans). Au final, il n'y avait qu'eux pour croire qu'un accord qui dure 4 ans serait respecté plus tard.

Avatar de dumbledore INpactien
Avatar de dumbledoredumbledore- 23/06/20 à 08:07:50

Et qui a vendu nos sociétés de téléphonie, Alstom, et bien d’autres pour le bonheur des investisseurs étrangers qui bien sûr ne respectent jamais leurs engagements 🤔😡

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 23/06/20 à 08:09:03

ilink a écrit :

Et dire qu’il y’a 30 ans alcaltel est numéro 1 sur les équipements.. on paie aujourd’hui le prix de notre absence de vision.

Au contraire, c'était la pleine époque des patrons visionnaires. Le fabless quelle merveilleuse idée. Ca justifiait totalement les salaires de l'équipe dirigeante...

Édité par v1nce le 23/06/2020 à 08:10
Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 23/06/20 à 08:36:56

À un près, ça aurait fait 1 234…

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 23/06/20 à 08:39:43

Goupil74 a écrit :

Alcatel, Nokia, BlackBerry, chacun a eu son ère, marche ou crève tel sont les lois de "l'innovation".... Quoique les derniers Nokia Android sont d'excellente facture et en Android One.

Oui je suis très content du miens (Nokia 8.1), mais c'est un HMD rebrand, Nokia ne conçoit et ne fabrique plus réellement.

Avatar de zouzou INpactien
Avatar de zouzouzouzou- 23/06/20 à 08:52:55

C'est peut-être aussi pour faire pression, afin d'avoir des marchés en France au dépend de Huawei et Ericsson.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 23/06/20 à 09:22:42

relis les autres commentaires : l'accord a été respecté, il stipulait qu'il n'y aurait pas de licenciement pendant 4 ans, et ça a effectivement été le cas. Maintenant, l'accord est fini donc la gestion normale de l'entreprise peut reprendre.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 23/06/20 à 09:23:18

coco74 a écrit :

C'est marrant mais en 2016, les politiques avaient signé un accord pour la conservation des emplois jusqu'en 2020 (4 ans). Au final, il n'y avait qu'eux pour croire qu'un accord qui dure 4 ans serait respecté plus tard.

Ce qui me gène le plus, c'est de ne pas savoir ce qui a été accordé à Nokia en échange de cet accord.
J'ai lu que Nokia avait créé un fond de financement de 100 millions d'euros pour le développement en France mais je n'ai trouvé aucune information sur le montant des aides allouées par l'Etat sur la création de ce fond.

 Ce silence laisse craindre le pire et qu'en réalité, les 100 millions d'euros d'investissement ont été payés par la France en échange du "maintien" des emplois pendant 4 ans. (on parlait d'une suppression de 400 postes et une embauche de 500 salariés).

Si c'est bien cela, Nokia a ainsi fait payer à l'état français le travail de 500 de ses employés pendant 4 ans.
Le financement étant terminé, Nokia dégraisse en masse.
 L'action n'est pas anodine: je ne serais pas surpris que leur but, en annonçant des chiffres aussi importants, est   de faire réagir les politiques pour qu'ils reviennent financer des emplois pour plusieurs années. 

Bref, des pratiques de gros enculés: boycott nokia direct

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7