Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Groupe LDLC : baisse des revenus, hausse de la marge et prêt garanti par l'État de 18 millions d’euros

Le groupe (qui englobe désormais Materiel.net et Top Achat) vient de publier son bilan pour son année fiscale, qui s‘étend du 1er avril 2019 au 31 mars 2020 (elle est donc concernée sur la fin par la pandémie et les mesures de confinement).

Le chiffre d’affaires est en baisse de 14,1 millions d’euros sur l’année, pour arriver à 493,4 millions. La marge brute est par contre en nette augmentation avec 95,1 millions d’euros (19,3 %) contre 86,1 millions (17 %) l’année précédente.

Alors que le résultat d’exploitation était négatif en 2018/2019 (-5,5 millions d’euros), il est positif cette année avec 6,6 millions d’euros, soit un delta de 12,2 millions.

« Sur l’exercice, l’activité BtoC réalise un chiffre d’affaires de 323,5 millions d’euros contre 335,9 millions d’euros en 2018-2019 », explique le groupe. Mais son année se divise en deux. Le premier trimestre « avait été impacté par des effets négatifs du repositionnement stratégique, aujourd’hui achevé, de l’offre Materiel.net », tandis que le second affiche une croissance de 1,2 % avec 180,6 millions d’euros au lieu de 178,4 millions d’euros un an plus tôt.

« Les revenus des boutiques LDLC sont en hausse de +11,2 %, pour atteindre 66,7 millions d’euros », grâce à l’ouverture régulière de nouvelles franchises. La dernière date du 12 juin à Nîmes. De son côté, le BtoB revendique « un chiffre d’affaires de 162,3 millions d’euros sur 2019-2020, stable par rapport à l’exercice précédent ».

« Les capitaux propres s’établissent à 62,4 millions d’euros (contre 54,3 millions d’euros au 31 mars 2019) pour un endettement financier net ramené à 8,6 millions d’euros (vs. 60,3 millions d’euros au 31 mars 2019) ».

« Cette réduction significative de 51,7 millions d’euros de l’endettement net, conséquence des cessions de l’entrepôt de Nantes (juin 2019) et des murs du siège social situé à Limonest (juillet 2019) et de l’amélioration du résultat, permet au Groupe LDLC de retrouver une marge de manœuvre financière propice au développement de ses activités », affirme LDLC.

Suite à la crise sanitaire, « le Groupe a sollicité et obtenu, en avril dernier, un Prêt Garanti par l'État (PGE) d’un montant de 18 millions d’euros auprès de ses partenaires bancaires ».

Alors que le groupe visait le milliard d’euros de revenus pour 2021, les ambitions ont largement été revues à la baisse « avec un objectif de plus de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une croissance supérieure à 20 %, et 33 millions d’euros d’excédent brut d’exploitation, intégrant notamment l’acquisition récente du fonds de commerce Top Achat ».

72 commentaires
Avatar de Magyar Abonné
Avatar de MagyarMagyar- 19/06/20 à 09:12:03

Il y a encore des gens qui commandent chez eux. C'est vraiment rare qu'ils aient des prix compétitifs (donc pas étonné pour leur nouvelle marge)

Avatar de plop97 INpactien
Avatar de plop97plop97- 19/06/20 à 09:16:45

Moi, je préfère commander chez eux que sur Amazon. Leur marge brute n'est pas énorme (19%). Je paie quelques euros plus cher parfois mais c'est assumé.

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 19/06/20 à 09:18:50

Pas trop le choix vu qu'ils détiennent la majorité des e-boutiques françaises.

Plutôt d'accord sur les prix, ils ont l'habitude des fausses promotions, avec des remises ridicules compensées par les frais de port difficilement justifiables. Et que dire des french days cette année, une véritable plaisanterie.

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 19/06/20 à 09:21:00

Pas sûr que LDLC vaut mieux. C'est un futur Altice en puissance, pas la peine d'être compétitif il suffit de racheter la concurrence. Jusqu'au jour où il n'y en aura plus.

Avatar de tifounon Abonné
Avatar de tifounontifounon- 19/06/20 à 09:32:59

Magyar a écrit :

Il y a encore des gens qui commandent chez eux. C'est vraiment rare qu'ils aient des prix compétitifs (donc pas étonné pour leur nouvelle marge)

Certes les prix ne sont pas toujours compétitifs mais :

  • boutique à proximité (dans mon cas)
  • SAV à la hauteur et sympa (est-ce propre à certaines boutiques seulement ?)
  • Conseil simple (ça c'était pour mes vieux) mais pas toujours avisé : 8 Go de ram pour une station de routche/montage photos+vidéos, nop.

Le point noir c'est le montage d'un PC custom, pas toujours bien fait au niveau passage de cable (boitier Fractal Define R6) et un peu brouillon

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 19/06/20 à 09:38:57

Je commande encore chez eux, même si effectivement je les sens décliner doucement. Mais au moins mon pognon ne part pas chez Amazon & co (que je peux pas piffer), et le SAV reste joignable et efficace.

Si les marges sont plus élevées que la concurrence, bah so be it, je joue le jeu et je me dis que c'est le prix à payer pour garder un revendeur national (à défaut d'en avoir plusieurs).

Avatar de QTrEIX INpactien
Avatar de QTrEIXQTrEIX- 19/06/20 à 09:44:14

Je préfère commander chez shop.hardware, qui font certes partie du groupe LDLC mais les prix y sont plus intéressants en moyenne et le site reste fiable.

J'ai une boutique LDLC pas loin de chez moi, c'est bien aussi quand on reçois son produit en main propre, mais les tarifs sont toujours salés et vous ne trouvez pas forcément ce que vous voulez.

Édité par QTrEIX le 19/06/2020 à 09:47
Avatar de plop97 INpactien
Avatar de plop97plop97- 19/06/20 à 09:50:42

On verra ce que ça devient dans le futur mais pour l'instant je suis satisfait : livré rapidement et sans aucun accroc, pas eu l'occasion de tester le SAV

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 19/06/20 à 10:04:45

Pour racheter la concurrence, faut-il quelle soit en vente, non ?
Et si elle est en vente, c'est que son propriétaire n'est pas satisfait de ce que ça lui rapporte, voir de ce que ca lui coute.
Alors entre fermer et licencier l'ensemble du personnel, ou vendre et conserver une partie de ce personnel, tu préfère quoi ?

Édité par XXC le 19/06/2020 à 10:05
Avatar de Eddy72 INpactien
Avatar de Eddy72Eddy72- 19/06/20 à 10:34:01

C'est bien beau tout ces chiffres, mais il faut aussi voir l'état financier des franchisés...Et c'est vraiment pas la joie, par exemple le magasin de Bordeaux dont les résultats parlent d'eux même (facilement trouvables sur internet), ou la boutique du Mans, dont l'un des 2 associés à quitté le navire...

Édité par Eddy72 le 19/06/2020 à 10:34
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8