Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Facebook lance « la plus grande campagne d’information électorale de l’histoire américaine »

Outre-Atlantique, les élections présidentielles approchent à grands pas, et les réseaux sociaux se préparent. Twitter et Snapchat ont décidé d’agir contre certains Tweets de Donald Trump, tandis que Facebook reste en retrait, créant des tensions internes.

Joe Biden s’est engouffré dans cette voie en accusant Facebook de n’avoir « pris aucune mesure significative » et de « continuer de permettre à Donald Trump de dire n’importe quoi, et de payer pour s’assurer que ses revendications sauvages atteignent des millions d’électeurs ».

La société de Mark Zuckerberg a réagi à sa manière : pousser le public à s'inscrire et voter. « Notre objectif est d’aider quatre millions d’électeurs à s’inscrire cette année en utilisant Facebook, Instagram et Messenger, puis de les aider à se rendre aux urnes », explique ainsi le réseau.

Selon Facebook, c’est deux fois plus qu’en 2016 et 2018, où deux millions de personnes se seraient inscrites sur les listes grâce à ce type de campagne.

Cette fois, l'initiative prendra la forme d’un « nouveau Centre d'information électorale [...] en haut du fil d'actualités sur Facebook et Instagram ». C’est la même approche que pour le centre d’information sur la pandémie de Covid-19.

Autre élément notable à l’approche des élections de novembre : Facebook laissera la possibilité de « désactiver les publicités à caractère politique » aux États-Unis. L’annonce a été faite par Mark Zuckerberg dans une tribune sur USA Today.

« Pour ceux d’entre vous qui ont déjà fait leur choix et veulent juste en finir avec l’élection, nous vous avons entendu », ajoute le patron de Facebook. « Nous vous rappellerons par contre d’aller voter », ajoute-t-il. 

13 commentaires
Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 18/06/20 à 09:12:28

Il faut absolument que les USA passent à un mode d’élection directe...
Ça empêcherait le dévoiement du système électoral américain, comme l'a fait Trump en 2016 en concentrant ses forces uniquement sur les États avec le plus de grand électeurs, et ça permettrait aussi à celui qui a le + de voix de gagner....

Je suis le seul à trouver ce système bancal, ou aux USA des voix sont aussi pour le réformer?

 

Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 18/06/20 à 09:32:23

La société de Mark Zuckerberg a réagi à sa manière : pousser le public à s'inscrire et voter. « Notre objectif est d’aider quatre millions d’électeurs à s’inscrire cette année en utilisant Facebook, Instagram et Messenger, puis de les aider à se rendre aux urnes », explique ainsi le réseau.

Selon Facebook, c’est deux fois plus qu’en 2016 et 2018, où deux millions de personnes se seraient inscrites sur les listes grâce à ce type de campagne.

Quand on sait que la stratégie électorale de Trump est justement d'attirer les abstentionnistes, plutôt que d'essayer de séduire les électeurs modérés...

Avatar de Wawet76 Abonné
Avatar de Wawet76Wawet76- 18/06/20 à 11:07:27

« permettre à Donald Trump de dire n’importe quoi, et
de payer pour s’assurer que ses revendications sauvages atteignent des
millions d’électeurs »
Comme la télévision non ?

Avatar de Wawet76 Abonné
Avatar de Wawet76Wawet76- 18/06/20 à 11:16:26

Il y a des voix, et même des états, qui sont pour réformer le système.
Si le sujet t'intéresse (et que tu comprends l'anglais) il y a une vidéo de CGP Grey qui explique pourquoi le système est comme ça et ce que tentent certains états pour le changer :
https://www.youtube.com/watch?v=tUX-frlNBJY

Mais à la base, le président des USA préside une fédération d'état, ce n'est pas délirant que ce ne soit pas complètement proportionnel sinon les plus gros états pourraient complètement écraser les petits. Et pour représenter le peuple il y a d'autres institutions que le président, comme leur parlement (mais j'avoue, je ne sais pas si leur parlement est constitué à la proportionnel).

Édité par Wawet76 le 18/06/2020 à 11:18
Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 18/06/20 à 11:19:23

Merci pour le lien. :)

Après, les gros états qui écrasent les petits, ça existent déjà en USA.

Avatar de TroudhuK Abonné
Avatar de TroudhuKTroudhuK- 18/06/20 à 11:57:31

Comment est-ce possible d'entendre Joe Biden donner des leçons après l'UkraineGate ? Il est pas en taule encore ?

@dylem29 : peu importe le mode, il y a tellement de failles qu'au bout d'un moment c'est piraté et les riches font ce qu'ils veulent. On l'a vu en France. C'est pas ça qui compte.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 18/06/20 à 12:41:22

dylem29 a écrit :

Je suis le seul à trouver ce système bancal, ou aux USA des voix sont aussi pour le réformer?

Leur système est effectivement bancal et le notre est bien-entendu le meilleur au monde. :fr:

Plus sérieusement, leur système en vaut un autre. Et que ce soit le leur ou le notre, les candidats chercheront toujours a exploiter les failles du système pour maximiser leur chance d'être élu.

Notre système à deux tours permet d'exclure les extrêmes lors du tour final car ceux-ci, de part leur nature, ne sont pas capables de rassembler 50% des votes. Les candidats au 1er tour ont donc tout intérêt à polariser la campagne afin de se retrouver face à un extrême.

On peut construire le même genre de stratégie sur le système de suffrage indirect "winner-takes-all" des USA.

Édité par 127.0.0.1 le 18/06/2020 à 12:43
Avatar de GTO INpactien
Avatar de GTOGTO- 18/06/20 à 13:40:54

dylem29 a écrit :

Il faut absolument que les USA passent à un mode d’élection directe...
Ça empêcherait le dévoiement du système électoral américain, comme l'a fait Trump en 2016 en concentrant ses forces uniquement sur les États avec le plus de grand électeurs, et ça permettrait aussi à celui qui a le + de voix de gagner....

Je suis le seul à trouver ce système bancal, ou aux USA des voix sont aussi pour le réformer?

 

C'est sûr que si Hillary avait été élue vous vous poseriez pas tant de questions tous sur le bien fondé du système électoral... :roll:

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 18/06/20 à 15:15:06

Hm j'ai jamais dit que le système français était parfait. :D
Surtout que moi je suis plus du genre "vote cumulatif" avec un système de point. :D

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 18/06/20 à 15:17:28

Si elle avait été élu sans la majorité des voix, ma réflexion aurait été la même. :roll:
Et puis c'est surtout que c'est avec l’élection de 2016 que j'ai découvert qu'un président américain pouvait être élu sans la majorité des voix.

C'est arrivé que 2x je crois (2000 et 2016), bref.
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2