Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Science ouverte : le MIT met fin à ses négociations avec Elsevier sur un nouveau contrat

Le célèbre Massachusetts Institute of Technology explique que la revue scientifique « n’a pas été en mesure de présenter une proposition qui correspondait aux principes du MIT Framework for Publisher Contracts », qui promeut notamment la science ouverte.

« Face à ces défis mondiaux sans précédent, l’accès équitable et ouvert au savoir est plus critique que jamais », explique le MIT. Ce dernier ne ferme pas la porte à Elsevier si elle change sa politique. L’année dernière, l’University of California avait fait de même.

Pour rappel, le CNRS appelle à une « révolution nécessaire » et avait publié fin 2019 son plan pour arriver à 100 % de publications ouvertes. Il reste du travail puisque le dernier baromètre ne faisait état que de 49 % des publications en accès libre.

18 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/06/20 à 09:50:39

Punaise si le MIT se pointe sur HAL ce serait dément !

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 12/06/20 à 10:10:26

HAL n'est pas une solution franco-française ??

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 12/06/20 à 10:10:35

Ça fait tellement longtemps que j'entends des gens bossant dans la communauté scientifique se plaindre d'Elsevier... Content qu'une autre pointure mette les pieds dans le plat :yes:

Avatar de mmu_man INpactien
Avatar de mmu_manmmu_man- 12/06/20 à 10:34:30

"science ouverte" ça s'appelle un pléonasme. Si c'est pas ouvert, ben c'est de la R&D, mais c'est pas de la science.
cf.https://pod.g3l.org/posts/a742fa10a3950133071206c1acebd910

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/06/20 à 11:25:53

Nope c'est plutôt européen et ouvert à tous, l'idée c'est de créer une plateforme qui agrège toute la recherche française (et une partie de l'europe puisque les chercheurs travaillent ensembles).

Je pense qu'ils visent une taille critique pour être incontournable avant de se mettre en guerre au niveau mondial (et puis Elsevier et consorts vont pas se laisser faire, le marché US est immense pour eux)

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 12/06/20 à 14:37:50

Rappelons au passage que beaucoup d'études sont financées par nos impôts et que derrière il faut payer pour les consulter, y compris quand on est étudiant sans le sou dans le domaine de recherche.
Et rappelons aussi l'existence de plateformes comme Sci-Hub accessibles en changeant simplement ses DNS

Avatar de sytoka Abonné
Avatar de sytokasytoka- 12/06/20 à 19:30:46

No, pas mal de pays Européen ont pris un ticket pour HAL !

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 12/06/20 à 21:03:26

Quand tu es étudiant, tu te connectes via le réseau (wifi) de ton université et tu peux consulter les articles.
Il y a 10 ans c'est ce que proposait ma fac. La consultation de l'article était crédité à la fac par l'éditeur (comme le fait les professeurs). Bref, l'argument de l'étudiant sans le sous qui ne pourrait consulter me semble fallacieux.
L'argument que le grand public ne peux s'informer de ces articles est lui plus pertinent.

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 13/06/20 à 05:11:40

Tu te connectes à quoi ? Et depuis ton université...
Ce que tu dis sur le grand public est vrai, bien que la plupart des gens sont bien incapables de lire correctement un article.

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 13/06/20 à 06:23:03

Tu te connectes au site web qui contient l'article (en effet depuis, le réseau informatique de l'université avec ton ordi ou celui mis en libre service).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2