Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Après IBM et Amazon, au tour de Microsoft d’arrêter la reconnaissance faciale pour la police

IBM avait lancé le mouvement au début de la semaine, Amazon faisait de même hier et Microsoft se joint à la liste. Les raisons restent les mêmes :

« Nous ne vendrons pas de technologie de reconnaissance faciale aux services de police des États-Unis tant que nous n'aurons pas mis en place une loi nationale, fondée sur les droits de l'homme, qui régira cette technologie », explique Brad Smith, un des présidents de la société de Redmond.

« L’essentiel pour nous est de protéger les droits humains des personnes au fur et à mesure que cette technologie est déployée », ajoute-t-il. Pour rappel, ces décisions arrivent deux semaines après le décès de George Floyd et les manifestations partout dans le monde contre la violence policière aux personnes de couleur.

5 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 12/06/20 à 09:12:14

Nous ne vendrons pas

Donc ils peuvent mettre leurs outils à disposition de la police gracieusement ? :transpi: La police devrait engager Cédric O, il est super efficace pour obtenir un gros dév en urgence, et tout gratuit.

Pour Amazon, c'est un gros raccourci : elle n'arrête pas définitivement la vente, elle fait un moratoire d'un an.
IBM a été plus claire : "IBM no longer offers general purpose IBM facial recognition or analysis software".

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 12/06/20 à 09:41:20

Le plus faux-cul dans l'histoire, c'est qu'ils n'annoncent pas renoncer totalement à vendre (ou à donner) leur techno de reconnaissance faciale.
Si les biais sont un problème tel que la police ne doit pas l'utiliser, pourquoi ce ne serait pas un problème pour d'autres usages (comme suivre quelqu'un dans un magasin, identifier une humeur, cibler un profil publicitaire spécifique ...)

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/06/20 à 09:52:48

C'est amusant de voir toutes ces entreprises qui se foutaient royalement des risques y à encore 3 semaines et qui soudainement sortent leur auréole de saints ...

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 12/06/20 à 12:40:08

Monsieur Ciotti, un commentaire ?

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 12/06/20 à 13:42:49

On dirait des vendeurs d'armes qui auraient aussi des intérêts d'image grand public, ah mais en fait c'est ce qu'ils sont.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.