Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
La CNIL rappelle que StopCovid n'est pas anonyme, Cédric O évoque « 1 million » d'utilisateurs (ou d'activations)Crédits : nito100/iStock

Le secrétaire d'État au numérique a annoncé ce week-end le dépassement du cap pour l'application, mais avec des propos différents selon les cas. Sur RMC, il a par exemple évoqué un million d'utilisateurs samedi matin peu avant 10h, sans donner de précisions sur le fait qu'ils soient actifs ou non. 

Sur Twitter, il avait diffusé peu avant une reprise du JT de TF1, évoquant un million de téléchargements. Mais lorsqu'il s'est exprimé lui-même ensuite, à 10h33, il n'était plus question que d'« activations », là encore sans plus d'explications. 

Il s'agit sans doute du nombre de fois où elle a été téléchargée et lancée au moins une fois, ce qui ne veut donc pas dire qu'un million de français l'utilisent activement. Un manque de clarté qui détonne avec le discours de « transparence » tenu par le gouvernement.

Autre point noir, récurrent ces derniers jours : la question de l'anonymat des données de StopCovid. Bien que vanté par de nombreux politiques s'exprimant en faveur de l'application, dont Cédric O, cet anonymat n'existe pas.

C'est la CNIL qui prend la peine de le rappeler, dans une FAQ qui vient d'être publiée. Elle ne fait ici que redire ce que son premier avis avait déjà clairement identifié :

« Si aucune information directement identifiante (par exemple le nom et le prénom) n’est traitée dans le cadre de l’application StopCovid, la CNIL a rappelé que l’application n’est pas pour autant « anonyme » au sens de la réglementation relative à la protection des données.» 

Si elle estime « que le recours à des identifiants pseudonymes minimise les possibilités d’identification des personnes concernées », les responsables publics, au fait de cette analyse, ne devraient pas évoquer d'anonymat. Pas plus que le kit de communication de l'application diffusé sur le site du ministère de l'économie.

91 commentaires
Avatar de vizir67 Abonné
Avatar de vizir67vizir67- 08/06/20 à 08:34:26

Il s'agit sans doute du nombre de fois où elle a été téléchargée et lancée au moins une fois
ce qui ne veut donc pas dire qu'un million de français l'utilisent activement....

"1 million"....mouais ???

Avatar de cquest Abonné
Avatar de cquestcquest- 08/06/20 à 08:59:32

Et même en imaginant que l'appli tourne parfaitement sur 1 million de smartphones... sans problème de batterie, ni bug, ni faux positifs ou négatifs :

 - 1 million / 67 millions = 1,5% de la population
 - pour laquelle on ne pourra que détecter 1,5% de leurs contacts... soit 0,022% des "cas contact"
 - avec 600 nouveaux cas quotidiens ces derniers jours... 0,022% de 600 = 0,13 cas détectables par jour grâce à l'appli, ce qui fait... 1 cas contact détecté par semaine, au mieux !

Tout ça pour ça !

La fameuse étude d'Oxford citée à maintes reprises par Cédric O pour couper court à l'argument de le nécessité que 60% de la population l'utilise pour qu'elle soit utile l'indique même clairement (et à l'opposé de ses déclarations répétées) :

 "The efficacy of contact
tracing (the y axis of Fig. 3) is the square of the
proportion of the population using the app,
multiplied by the probability of the app de-
tecting infectious contacts, multiplied by the
fractional reduction in infectiousness result-
ing from being notified as a contact."

Avatar de lorka Abonné
Avatar de lorkalorka- 08/06/20 à 09:11:29

  On m'a fait remarquer que l'app Covid semble s'installer automatiquement sur Android.
En effet, dans paramètres / Google services et préférences, j'ai maintenant une entrée  "Notifications d'exposition au COVID-19", alors que je n'ai absolument rien installé sur mon téléphone.
Est-ce normal, légal ?

Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 08/06/20 à 09:13:21

Ce n'est pas stopcovid mais l'implémentation de la solution concurrente de Google/apple.

 

Édité par aureus le 08/06/2020 à 09:13
Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 08/06/20 à 09:26:04

l'application avait 4 jours samedi matin....

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 08/06/20 à 09:26:09

Vivement un calcul "cout / utilisateurs" je vais aller chercher du popcorn en attendant :D

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 08/06/20 à 09:28:10

secouss a écrit :

Vivement un calcul "cout / utilisateurs" je vais aller chercher du popcorn en attendant :D

Ou coût / décès (des utilisateurs), pondéré par l'espérance de vie bien sûr :8

Édité par ndjpoye le 08/06/2020 à 09:29
Avatar de Faith INpactien
Avatar de FaithFaith- 08/06/20 à 09:34:01

cquest a écrit :

Tout ça pour ça !

Ca a peut-être un rapport avec tous les boulets qui refusent de l'installer pour les quelques mois à venir ?
Combien d'entre nous l'a installée et activée ?

Allez, je me compte: 1
Qui d'autre ?

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 08/06/20 à 09:51:16

cquest a écrit :

Et même en imaginant que l'appli tourne parfaitement sur 1 million de smartphones... sans problème de batterie, ni bug, ni faux positifs ou négatifs :

 
Ce qui n'est pas le cas d'après des témoignages dans les commentaires de ce sondage sur linuxfr.  Lequel sondage n'a, évidemment, aucune valeur statistique, mais c'est intéressant de voir les motivations des gens et les problèmes rencontrés. Par exemple, l'appli ne figure pas dans le répertoire de F-Droid. Si on n'a pas le Google store (et c'est possible quand on a, par exemple, un téléphone sous LineageOS), on n'y a pas accès.

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 08/06/20 à 09:51:56

Je ne vais pas changer de téléphone pour avoir cette appli.

Signé un boulet.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 10