Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
5G : le gouvernement veut des enchères en septembreCrédits : sompong_tom/iStock

Après avoir indiqué que la 5G n'était « pas un gadget, mais une priorité industrielle », Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie) revient sur le sujet lors d’une interview au Figaro. Elle explique cette fois vouloir « un lancement de la 5G avant la fin de l’année ».

« Notre objectif, et j’en ai fait part à l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), est que les enchères soient lancées rapidement. Septembre est un objectif raisonnable, compte tenu des contraintes ». Elle affirme en avoir discuté avec Sébastien Soriano qui « partage [sa] philosophie ».

Pour rappel, Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR ont déjà remporté 50 MHz chacun à prix fixe (en échange d’engagements supplémentaires). Les enchères porteront donc sur les 110 MHz restants.

Cette déclaration arrive quelques jours avant l’audition de Martin Bouygues par la commission de l'aménagement du territoire et du développement du Sénat, où il sera notamment question de 5G. Le PDG du groupe Bouygues a récemment publié une tribune demandant le report des enchères : « dans le climat économique d’aujourd’hui, la 5G n’est pas la priorité du pays ».

12 commentaires
Avatar de Z-os INpactien
Avatar de Z-osZ-os- 08/06/20 à 08:01:24

Ca va être la grande braderie, il va y avoir des déçus.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 08/06/20 à 09:07:43

Le PDG du groupe Bouygues a récemment publié une tribune demandant le report des enchères : « dans le climat économique d’aujourd’hui, la 5G n’est pas la priorité du pays ».

Ça, c'est un appel du pied pas très discret pour obtenir des subventions...

Faudra peut-être leur faire comprendre un jour qu'une société est censée fonctionner de son propre gré.

Dire que les gens pleurent le cout des chômeurs assistés, alors qu'à coté on a affaire à un groupe de sociétés subventionnées sous perfusion directe par plusieurs milliards  d'euros...

Avatar de anonyme_eef969e99a274610807fd9faa41faeaa Abonné

Nantes : vers un moratoire sur la 5G ?
https://www.degroupnews.com/mobile/nantes-moratoire-5g

« Un nouvel épisode qui illustre si besoin était l'impossible calendrier de la 5G, tenue de prouver son innocuité - les travaux sont en cours - tout en se déployant à marche forcée. Et l'urgence d'un véritable débat national sur la question, au-delà du cénacle des initiés. Une approche adoptée par l'Arcep, mais l'Autorité de régulation des télécoms paraît pour l'heure bien seule.

En tendant la main au "mouvement" de contestation du futur réseau mobile, la maire de Nantes promet elle aussi d'ouvrir le débat. Et on ne peut que le saluer si cela permet de faire œuvre de pédagogie, et dissiper certains fantasmes, comme ceux ayant émergé lors de la crise sanitaire. Le choix du moratoire pourrait toutefois être lourd de conséquences, surtout s'il venait à faire des émules. Il envoie en effet un signal peu encourageant à un secteur des télécoms déjà en train de se déchirer sur la question. Pas sur l'aspect sanitaire, mais sur la question financière. »

Genève lance un moratoire sur la 5G - Toute nouvelle installation sera soumise à autorisation pendant une période de trois ans dans le canton de Genève.
https://www.tdg.ch/suisse/geneve-lance-moratoire-5g/story/18505209

« Le conseiller d'État Antonio Hodgers, en charge du Département du territoire, a pourtant relevé la confusion qui existe entre la 4G , la 5G ainsi que la 5G millimétrique, qui n'est pas encore déployée en Suisse.
[...]
Le moratoire adopté jeudi soir vise, lui aussi, à répondre à l'inquiétude croissante de la population, a indiqué en préambule le député Vert Jean Rossiaud, premier signataire du projet de loi. [...]

Un avis partagé par le PDC Bertrand Buchs: «La 5G pose des problèmes sanitaires, de choix de société et de sécurité, compte tenu des possibilités d'espionnage industriel. Les autres pays n'ont pas encore installé la 5G, nous avons le temps.» Pour le MCG Patrick Dimier, le risque d'intrusion dans la sphère privée est, lui aussi, grand.

Opposé à un texte qui n'a pas été étudié en commission, le PLR souhaite connaître les risques économiques d'un tel moratoire. «Il faut cadrer la technologie mais pas la contrer», a plaidé Yvan Zweifel.
[...]
À l'instar du canton de Neuchâtel, Genève a également demandé jeudi soir un moratoire sur le déploiement de la 5G millimétrique en Suisse. »

Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 08/06/20 à 11:43:33

Z-os a écrit :

Ca va être la grande braderie, il va y avoir des déçus.

Je pense pas.

Martin a l'habitude d'user de sont poids médiatique pour influer sur les décisions politiques ou simplement pour gratter ou écarter un potentiel concurrent ( romanichel
Toussa) mais au moment de passer a l'action ils lâcheront les billets pour rester dans la course comme ce fut le cas avec les enchères de la bande 700mhz.

Avatar de herderien INpactien
Avatar de herderienherderien- 08/06/20 à 17:52:42

et après les gens se plaindront d'avoir des débits de ***** et/ou pas de couverture...ça plus les idiots qui brûlent les sites et coupent les fibres...les faux pb avec huawei pour sauver nokia du désastre...
vive l'obscurantisme...

 on est en 1020 ou en 2020 ?

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 08/06/20 à 20:19:28

pas un gadget, mais une priorité industrielle

Comprendre : faut faire rentrer les pepettes.

Le problème est qu'un déploiement ne se fait que si un besoin existe. Donc une perspective de retour sur l'investissement. Un besoin réel doit donc exister. La 4G a fait le bon souhaité pour s'affranchir des problématiques de débit. Elle a répondu au besoin avec de la marge.

 La 4G même à une barre de réception fait le taf. La 5G ne fera pas la différence au yeux du consommateur. Et surtout pourquoi payer plus cher (parce que rien n'est gratuit) un service sur lequel on aura la même consommation de bande passante que sur la génération précédente ?

Matter un film en 4K sur un écran de téléphone n'a que peu d'intérêt. Il faut aussi que le dispositif réponde à un usage. Dans le cas de la 5G... Je ne suis pas sur que l'usage des utilisateurs va évoluer.

 L'excuse de la relance économique est encore plus ridicule. Mais on aura droit à un florilège d'annonce qui feront rire les plus avertis.

 Pédaler pour pédaler il n'y a que des shadocks pour faire cela.

 

Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 09/06/20 à 00:38:21

TexMex a écrit :

pas un gadget, mais une priorité industrielle

Comprendre : faut faire rentrer les pepettes.

Le problème est qu'un déploiement ne se fait que si un besoin existe. Donc une perspective de retour sur l'investissement. Un besoin réel doit donc exister. La 4G a fait le bon souhaité pour s'affranchir des problématiques de débit. Elle a répondu au besoin avec de la marge.

 La 4G même à une barre de réception fait le taf. La 5G ne fera pas la différence au yeux du consommateur. Et surtout pourquoi payer plus cher (parce que rien n'est gratuit) un service sur lequel on aura la même consommation de bande passante que sur la génération précédente ?

Matter un film en 4K sur un écran de téléphone n'a que peu d'intérêt. Il faut aussi que le dispositif réponde à un usage. Dans le cas de la 5G... Je ne suis pas sur que l'usage des utilisateurs va évoluer.

 L'excuse de la relance économique est encore plus ridicule. Mais on aura droit à un florilège d'annonce qui feront rire les plus avertis.

 Pédaler pour pédaler il n'y a que des shadocks pour faire cela.

 

On ne déploie pas en un claquement de doigt, si on attend que la demande soit présente pour commencer a déployer on sera forcément en retard.

La clé c'est l'anticipation des besoin, et la clairement vu l'explosion des besoin en objet connecté et voiture autonomes qui approche a grand pas il serait stupide de repousser les échéances au risque de retarder les évolutions technologiques qui en découles.

Parallèlement à ça, et même si ça n'a pas trop de rapport, le choc économique qui découle des conséquences du confinement, va nécessiter d'activer tout les leviers pour redémarrer l'économie.

Y compris des chantiers de déploiement d'infra de telecom, donc la 5G, et en fait tout ce qui pourra créer/recreer de l'activité.

Donc oui il faut IMPÉRATIVEMENT lancer le chantier de la 5G sans tarder, même si je sait que les trolls adorent fustigé ce genre d'avancée en arguant que la 2G est largement suffisante puisqu'ils n'ont pas besoin de plus.

Avatar de d4rkf4b INpactien
Avatar de d4rkf4bd4rkf4b- 09/06/20 à 08:14:16

Olbatar a écrit :

On ne déploie pas en un claquement de doigt, si on attend que la demande soit présente pour commencer a déployer on sera forcément en retard.

La clé c'est l'anticipation des besoin, et la clairement vu l'explosion des besoin en objet connecté et voiture autonomes qui approche a grand pas il serait stupide de repousser les échéances au risque de retarder les évolutions technologiques qui en découles.

Parallèlement à ça, et même si ça n'a pas trop de rapport, le choc économique qui découle des conséquences du confinement, va nécessiter d'activer tout les leviers pour redémarrer l'économie.

Y compris des chantiers de déploiement d'infra de telecom, donc la 5G, et en fait tout ce qui pourra créer/recreer de l'activité.

Donc oui il faut IMPÉRATIVEMENT lancer le chantier de la 5G sans tarder, même si je sait que les trolls adorent fustigé ce genre d'avancée en arguant que la 2G est largement suffisante puisqu'ils n'ont pas besoin de plus.

Beaucoup attendent la fibre depuis des années et ne voient pas l'intérêt des objets connectés et/ou l'existence même des voitures autonomes. D'autres n'ont même pas la 4G et doute de la voir un jour.
De leur point de vue, je ne vois pas en quoi ils sont "stupides".
Bref, il y a des trolls qui fustigent les trolls qui adorent fustiger la 5G.

Édité par d4rkf4b le 09/06/2020 à 08:14
Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 09/06/20 à 11:17:24

d4rkf4b a écrit :

Beaucoup attendent la fibre depuis des années et ne voient pas l'intérêt des objets connectés et/ou l'existence même des voitures autonomes. D'autres n'ont même pas la 4G et doute de la voir un jour.
De leur point de vue, je ne vois pas en quoi ils sont "stupides".
Bref, il y a des trolls qui fustigent les trolls qui adorent fustiger la 5G.

Déployer la 5G n'empêche pas celui de la fibre, comme dis plus haut c'est créateur d'emplois et donc d'activité, ça tombe bien c'est exactement ce qu'on a besoin en ce moment:

https://www.laprovence.com/article/societe/6012088/direct-laprovence-coronavirus...

Elle est pas belle la vie ?

Donc oui c'est stupide de laisser passer une opportunité de régler plusieurs problématique a la fois !

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 09/06/20 à 21:00:53

On ne déploie pas en un claquement de doigt ?
C'est encore un mythe pour les gens qui n'ont jamais vu cela de l'intérieur. Le secteur des télécom est bien rodé depuis l'ADSL. Et c'est plus facile aujourd'hui car les sites sont déjà ouvert. Le vrai problème aujourd'hui est plutôt la prolifération sur les toits (ou dans les URA/NRO) que la création de site à proprement parler. Quand le Go est donné ça dépote.

 Simplement le consommateur est un grand impatient. Dans ces histoires la les principaux chronophage sont les négociations, les études de marché et le régulateurs. Négociations sur les fréquences et les licences (voir la rocambolesque histoire de Free au niveau mobile). études de marché pour mettre en face une solution viable économiquement. Voir a 10 ans est un exercice délicat. Et enfin le régulateur qui en rajoute une couche régulièrement.

 

La clé c'est l'anticipation des besoins
Serais tu de ceux qui ne croient pas que le besoin n'est pas déjà analysé depuis presque une décade (sinon plus) ? Le problème aujourd'hui n'est pas le besoin mais plutôt sa justification d'aller toujours plus haut en BP. Il se justifie avec la fibre qui de base (forfait 300mb/s) permet le THD. Ce que l'ADSL ne fera pas à moins de révolution sur la compression vidéo. Mais avoir un forfait a 1Gb/s n'est clairement pas nécessaire. La 5G (sinon toutes le technologies du mobile) a en plus le problème du terminal qui a un écran très petit. A la limite une tablette serait plus justifiable mais bon la 4G permet déjà de régler le problème.
 
[...]le choc économique qui découle des conséquences du confinement, va nécessiter d'activer tout les leviers pour redémarrer l'économie.
 Ha... Je m'attendais plus à une annonce émanant de la salle de contrôle. Tu les devances.

 M'enfin bon relancer un système économique qui ne peut pas atteindre l'équilibre durable est stupide. On sait que cela ne fonctionne pas (et c'est une observation pas une opinion) depuis 30 ans au moins. Pédaler plus fort ou avec des excuses boiteuses ne réglera rien car cela ne fait que traiter les symptômes et non la cause initiale.

Il faudrait plutôt changer de système.
 
 

 
Et pour la deuxième réponse.
 
 La 4G peut déjà palier un déploiement de technologies qui ont moins de bande passante. Exemple l'ADSL. Tu pompes plus vite en 4G qu'en ADSL. Du coup ouvrir une ligne téléphonique fait pale figure devant. C'est administrativement lourd et cerise sur le gâteau c'est payant (69€ d'ouverture de ligne...yay). Bref l'internet avec la 4G est aux yeux du client perdu dans la brousse bien moins contraignant.

Donc dans ces conditions la 4G tue dans l’œuf le besoin d'un déploiement filaire (ligne cuivre). Seul la fibre à l'heure actuelle peut surpasser en débit. Mais bon... comme pour les technologies précédentes on est pas près de la voir dans la pampa en premier. Bien qu'en plus cette technologie nécessite moins de points de raccordements... Elle est pas belle l'arnaque.
 
Dans le cas de la 5G versus Fibre c'est que la fibre nécessitera moins de déploiement. Du coups c'est une permutation des avantages en faveur de la fibre. La 5G ce sera dans les villes d'abord pour un intérêt très limité avec une tonne de déploiements et des problématiques sanitaires pas encore bien comprises, testées.

 
 
Donc oui c'est stupide de plonger tête baissée dans une aventure qui ne réglera aucun problème et sera difficilement justifiable.

 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2