Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Fibre optique : les abonnements et le déploiement connaissent (pas encore) la criseCrédits : Daniel Chetroni/iStock

Les bilans du premier trimestre se suivent et se ressemblent. Sur le fixe, le régulateur des télécoms note que « la progression record du nombre d’abonnements et du déploiement de la fibre (FttH) observée en 2019 » se confirme, malgré les « premiers effets de la crise sanitaire et du confinement sur les déploiements lors de la deuxième moitié du mois de mars ».

Au premier trimestre, « 40 % des abonnés en France bénéficient désormais d’un accès internet à très haut débit (+6 points en un an) ». Sans surprise, « la fibre optique de bout en bout porte l’intégralité de la croissance, avec une progression de  605 000 au cours du trimestre ».

Fin mars, 7,7 millions de lignes sont ainsi en fibre optique de bout en bout, soit 64 % des abonnements très haut débit. La marge de progression du haut débit  est encore importante : « Le nombre d’abonnements […] représente 48 % du nombre de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 2 points en un an ».

Sur les déploiements, tout allait bien sur les trois premiers mois de l’année : « environ 1,2 million  de locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH, soit environ 27 % de plus que sur la même période de l’année précédente ».

Néanmoins, « l’impact de la situation sanitaire liée au Covid-19 s’est fait sentir lors de la seconde moitié du mois de mars, avec un rythme de déploiement affecté à plus de moitié ». Comme les autres, l’Arcep précise que « l’ampleur complète de cet impact ne pourra être appréciée qu’avec les données du 2e trimestre 2020 ».

Au 31 mars, 19,6 millions de locaux étaient ainsi éligibles aux offres FTTH, en hausse de 35 % sur un an. Toutes technologies confondues, 25,2 millions peuvent accéder au très haut débit, dont 18,6 millions en zones très denses. Cette fois encore, la majorité de la croissance se fait dans la zone AMII : « plus de 700 000 locaux y ont été rendus éligibles ce trimestre ». En zone d’initiative publique, le rythme reste « soutenu » avec 360 000 locaux supplémentaires.

Le gendarme des télécoms fait un point sur les déploiements d’Orange et SFR en fibre optique : « À la fin du 1er trimestre 2020, et en se fondant sur le référentiel mis à jour aujourd’hui, environ 63 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 68 % de ceux dans les communes sur lesquelles SFR s’est engagé ont été rendus raccordables ». L’Arcep précise qu’elle veillera à ce que les engagements soient respectés.

34 commentaires
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 05/06/20 à 11:33:20

Au 31 mars, 19,6 millions de locaux étaient ainsi éligibles aux offres FTTH

Ça me fait furieusement penser au résultat des comptages de manifestant: 3 milliards selon les syndicats, 30 selon la police...
Le seul chiffre valable est le 7,7 millions de lignes en fibre optique de bout en bout.
Le Covid leur a donné une nouvelle raison de ralentir les déploiements. Autant dire que les 80% de population en FTTH en 2022, c'est mort .

Dire que l'Etat a dépensé 20 milliards d'euros avec le plan tres haut debit auprès des opérateurs pour les inciter à déployer la fibre et que ces derniers font encore la fine bouche sur les endroits à raccorder.
 
 15 ans de déploiement , 15 ans que les opérateurs se foutent du monde et 15 ans que l'Etat subventionne ces opérateurs  en pure perte au détriment des français...

Avatar de anonyme_eef969e99a274610807fd9faa41faeaa Abonné

19,6 millions de locaux éligibles, ça veut seulement dire que si l'occupant demande la fibre de bout en bout (FTTH quoi!), il a la fibre.

Le nombre de ligne très haut débit (THD), c'est 25,2 millions.

Édité par joma74fr le 05/06/2020 à 11:39
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 05/06/20 à 11:52:46

joma74fr a écrit :

19,6 millions de locaux éligibles, ça veut seulement dire que si l'occupant demande la fibre de bout en bout (FTTH quoi!), il a la fibre.

Le éligible, c'est une potentialité, pas une réalité.
Ça n'a pas à être pris en compte dans le déploiement fibre.
Si la fibre n'est pas déployée complètement, ça signifie qu'elle n'est pas déployée tout simplement.
 

Le nombre de ligne très haut débit (THD), c'est 25,2 millions.

Le THD est une blague.
Ce qui compte, ce sont les lignes FTTH déloyées et utlisées, c'est ainsi qu'on mesure un réseau.

Le reste, c'est juste des gros chiffres pour faire croire que ça avance alors que la france est à la traine, en dessous même de la moyenne des pays de l'OCDE: pour la "5e puissance mondiale", ça la fout mal.

Avatar de Estya Abonné
Avatar de EstyaEstya- 05/06/20 à 14:00:13

+1 le potentiel raccordable ce n'est pas du réel. ça faisait 6 mois que SFR avait raccordé la résidence, mais c'est Orange qui a proposé en premier des offres en installant également leurs matos en plus. du coup pas de délai pour choisir, je suis resté chez Free.
ptit point débit pendant que je suis là : dans le même immeuble, c'est offre Gigabit Free avec en gros 800/600 down/up ; offre Orange/Sosh avec au max 225/115. SFR pose des lapins pour ses rdv de techniciens et Bouygues je ne sais pas encore.

Avatar de Aurelienazerty INpactien
Avatar de AurelienazertyAurelienazerty- 05/06/20 à 14:00:46

js2082 a écrit :

 
15 ans de déploiement , 15 ans que les opérateurs se foutent du monde
et 15 ans que l'Etat subventionne ces opérateurs  en pure perte au
détriment des français...

ça
serait bien d'éviter de raconter des conneries, l'état ne subventionne
pas les opérateurs, du moins pas dans toutes les zones :

  • ZTD : Paris, lyon marseille etc. = libre concurrence des opéreteurs d'infrastructure = 0 argent publique
  • ZMD :AMII : Orange et SFR se partagent la zone à 80/20 = 0 argent publiqueRIP : Là oui c'est du publique / privé

Et côté investissement des opérateurs, y a quelques milliards qui
sont déjà partis, je ne pense pas que ce soit du foutage de gueule !

Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 05/06/20 à 14:34:27

Je profite du sujet pour demander, les travaux de déploiement ont commencés dans la commune, avec notamment la pose du pmz devant chez moi.

Est ce que quelqu'un a une idée du délais, une fois les travaux entamé pour le raccordement des habitations ?

Avatar de oursgris Abonné
Avatar de oursgrisoursgris- 05/06/20 à 14:46:37

Aurelienazerty a écrit :

ça
serait bien d'éviter de raconter des conneries, l'état ne subventionne
pas les opérateurs, du moins pas dans toutes les zones :
ZTD : Paris, lyon marseille etc. = libre concurrence des opéreteurs d'infrastructure = 0 argent publiqueZMD :AMII : Orange et SFR se partagent la zone à 80/20 = 0 argent publiqueRIP : Là oui c'est du publique / privéEt côté investissement des opérateurs, y a quelques milliards qui
sont déjà partis, je ne pense pas que ce soit du foutage de gueule !

bon il n'a pas dit qu'il subventionnait toutes les lignes
il a dit que l'Etat subventionnait les opérateurs ce qui est factuellement vrai
et y a aussi pas mal de subventions des collectivités territoriales
dans cet article de 2015 (dsl pour la vieillesse de l'info, j'ai pas cherché bcp plus) qui parlait de 87 départements engagés dans des projets de RIP
1,4 milliard d'euros a été affecté par l’Etat à ces projets sur une enveloppe totale de 3 milliards d'euros.

https://www.maire-info.com/technologie-de-l%27information/les-conditions-de-subv...

j'ai même une liste de RIPhttps://fibre.guide/deploiement/rip
y en a un paquet, et ca gère des zones grandes (certes proba moins de population que les ZTD)

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 05/06/20 à 14:48:15

Aurelienazerty a écrit :

ça
serait bien d'éviter de raconter des conneries, l'état ne subventionne
pas les opérateurs, du moins pas dans toutes les zones :
ZTD : Paris, lyon marseille etc. = libre concurrence des opéreteurs d'infrastructure = 0 argent publiqueZMD :AMII : Orange et SFR se partagent la zone à 80/20 = 0 argent publiqueRIP : Là oui c'est du publique / privéEt côté investissement des opérateurs, y a quelques milliards qui
sont déjà partis, je ne pense pas que ce soit du foutage de gueule !

C'est vrai mais après c'est une question de point de vue. Tout le monde a un téléphone, et tout le monde a une feuille d’impôt.
Ce que l'état paie, c'est sur ta feuille d’impôt, ce que l'opérateur paie , c'est sur ta facture opérateur.
Si t'est en RIP, la France entière paie pour toi, c'est tout, et à l'inverse, tu paies aussi pour le FTTH des autres à chaque facture ADSL.
 
Et même bouygues / Free, qui investissent moins que Orange/SFR sur la partie infra, ben ils louent à ces derniers les câbles, donc quelque part , le produit de cette location est aussi leur participation au déploiement.

Après, moi je dirais que même dans les campagnes ça s'active.
A mon sens les seuls scandales restant sont:

* Le déploiement dans les zones AMII qui est complètement délaissé car 0 pénalités alors que sur les RIP il y en a, du coup les OI qui ont les 2 privilégient les RIP - alors que les AMII sont censé être bouclés depuis 4 ans.

* Le choix du déploiement en PMZ, qui complique fortement la venu d'opérateurs de taille moyenne (et qui ne viendront pas du tout en dehors des zones urbaines), ce qui assoie les 4 OCEN, mais aussi fragilise un réseau neuf avec de très nombreux point de vulnérabilités qui commencent déjà à montrer leur défauts.
Sur ces PM  , qu'ils soient armoire, immeuble ou shelter, la gestion des fibres et des S/T est *catastrophique* , d'autant plus que les OCEN sous dimensionnent les coupleurs et donnent ainsi lieu à des tournantes.
On aurait voulu saper le FTTH que l'on ne s'y serait pas pris autrement. Surtout que ça avait été prédit dès 2011.
 
 

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 05/06/20 à 14:48:36

Olbatar a écrit :

Je profite du sujet pour demander, les travaux de déploiement ont commencés dans la commune, avec notamment la pose du pmz devant chez moi.

Est ce que quelqu'un a une idée du délais, une fois les travaux entamé pour le raccordement des habitations ?

~ 1 an

Avatar de Olbatar INpactien
Avatar de OlbatarOlbatar- 05/06/20 à 15:35:27

OB a écrit :

~ 1 an

Merci 🙂

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4