Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le décret de Donald Trump taillé contre Twitter, déjà attaqué aux États-UnisCrédits : Bastiaan Slabbers/iStock

Fin mai, le président américain, mécontent d’un label apposé sur l’un de ses tweets par Twitter, a pris un décret pour revoir la responsabilité des hébergeurs.

« L’Executive Order du Président Trump, nous avait détaillé l’avocat franco-américain Pierre Ciric, indique que les plateformes pourraient perdre leur immunité (…) si elles pratiquent une politique discriminatoire contre les utilisateurs ou si elles limitent leur accès sans fournir une procédure de recours équitable, ou d'une manière non déclarée dans les conditions d'utilisation ».

Le Center for Democraty & Technology (CTD) vient d’attaquer ce décret. De son analyse, le texte est taillé pour dissuader les services de médias sociaux de lutter contre la désinformation ou encore la montée de la violence sur leurs plateformes. 

« Le président a clairement indiqué que son objectif était d'utiliser les menaces de représailles et la future réglementation pour intimider les intermédiaires afin qu'ils modifient la façon dont ils modèrent le contenu » critique Alexandra Givens, présidente de l’association de promotion des droits fondamentaux. 

Selon l’organisme, c’est une attaque frontale contre la liberté d’expression : « l’exécutif ne peut et ne doit pas forcer les intermédiaires à modérer les discours selon les caprices du président. Le blocage de ce décret est crucial pour protéger la liberté d'expression et poursuivre un travail important pour garantir l'intégrité des élections de 2020 ».

7 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 03/06/20 à 09:48:31

Manque vraiment un gif :popcorn: sur NxI :D

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 03/06/20 à 12:15:32

Son but c'est de dépénaliser les plateformes pour ce que diront les utilisateurs,vbref donner aux utilisateurs un droit parfait d'être une ordure en ligne sans aucune répercussion .

Bref une ENORME connerie sans nom de plus à son actif.

Et le pire c'est que ça risque de passer.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 03/06/20 à 12:15:46

Ce type (Trump) est quand-même fascinant. On en pense ce qu'on en veut, mais dans 100 ans, on en parlera encore.:ouioui:

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 03/06/20 à 12:55:54

en même temps, il est Président des Etats-Unis, hein. On parle encore de Theodore Roosevelt, mais est-ce que beaucoup de monde de ce côté de l'Atlantique est capable de dire ce qu'il a pu faire de particulier (à part s'installer dans le bureau ovale) ?

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 03/06/20 à 13:06:07

anagrys a écrit :

en même temps, il est Président des Etats-Unis, hein. On parle encore de Theodore Roosevelt, mais est-ce que beaucoup de monde de ce côté de l'Atlantique est capable de dire ce qu'il a pu faire de particulier (à part s'installer dans le bureau ovale) ?

Il n'a pas encore fini son premier mandat. Il lui en reste un autre à venir. Ne le sous-estime pas.
De plus, on parle plus de Roosevelt que de Jimmy Carter de ce côté de l'Atlantique. De l'autre côté aussi d'ailleurs. Il a même une grande statue en son honneur, qui passe dans les films de temps en temps (la nuit au musée par ex.) Donald Trump avait son émission de TV, son personnage dans les Simpson etc...
Un cas d'école j'te dis.:transpi:

Avatar de 33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 INpactien

A man, a Plan, a Canal ...

L'autre, même pas un mur :D

Édité par 33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 le 03/06/2020 à 16:31
Avatar de Golffies Abonné
Avatar de GolffiesGolffies- 07/06/20 à 05:56:14

J'ai beau relire l'argumentation du "Center for Democracy & Technology", sa logique m'échappe. Ils protestent que Twitter puisse être considéré comme éditeur et non hébergeur par l'administration américaine, à partir du moment où Twitter applique des choix éditoriaux sur les messages publiés, avant de les communiquer au public.

Mais en quoi pour Twitter le fait d'exercer une activité d'éditeur, et d'être reconnu comme éditeur à cause de cette activité, est-il une entrave à la liberté d'expression de Twitter ? Ils continueront tout pareillement à exercer leur liberté en éditant des contenus à l'avenir, non ?

Par ailleurs, Wikipedia indique:

  • One-third of CDT's funding comes from foundations and associated grants such as the MacArthur Foundation, while another third of the organization's annual budget comes from various industry sources. The remainder is split among an annual fundraising dinner known in DC circles as the "tech prom", Cy Pres awards, and other sources.

Ce CDT ressemble à un lobby.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.