Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Covid-19 : Google profite aussi des sites complotistesCrédits : tommaso79/iStock

Dans une enquête, l'ONG Tech Transparency Project (TTP), évoque « un trou majeur dans les affirmations de l'entreprise selon lesquelles elle combat la désinformation sur la pandémie », identifiant 97 sites qui utilisent les outils publicitaires Google DoubleClick ou AdSense tout en diffusant de fausses informations sur le coronavirus. 

Or, Google prend 32 % des revenus des annonces d’AdSense. Parmi les complotistes figurent le théoricien du complot David Icke, qui avance que la technologie sans fil 5G serait liée au coronavirus, Activist Post, un site Web qui affirme que la Fondation Bill et Melinda Gates finance un groupe détenant un brevet sur les coronavirus, et Waking Times, un site qui vante des « aliments médicinaux » non éprouvés pour se protéger contre Covid-19, attisant les peurs au sujet des vaccinations obligatoires.

Début mai, Google avait supprimé la chaîne YouTube d'Icke, citant sa « violation continue » des politiques qui interdisent la propagation de fausses informations sur la pandémie de coronavirus. Pourtant, Google n'a pas interdit à Icke d'utiliser ses outils publicitaires pour monétiser son site Web, où il promeut les mêmes théories du complot présentées dans ses vidéos YouTube.

Le fait que Google continue de mettre ces outils publicitaires à la disposition des fournisseurs de désinformation sur les coronavirus « va à l'encontre des efforts déclarés publiquement de la société pour lutter contre le contenu trompeur concernant la pandémie », déplore TTP. 

Ce, alors que Google a également promis 6,5 millions de dollars pour aider les efforts de vérification des faits axés sur la désinformation entourant la maladie. Mais la société « n'a pas étendu ces engagements à son activité lucrative de régie publicitaire - montrant que l'effort du géant de la recherche pour lutter contre les canulars a ses limites », regrette TTP.

5 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 03/06/20 à 09:49:37

"Oh bah ça alors !" sans blague, une société grandement financé par la pub fait du fric sur des pubs complotistes qu'elle censure très très peu ^^ on est surpris hein, qui l'eu cru lustucru

Avatar de Alain EtCo INpactien
Avatar de Alain EtCoAlain EtCo- 03/06/20 à 17:34:24

secouss a écrit :

"Oh bah ça alors !" sans blague, une société grandement financé par la pub fait du fric sur des pubs complotistes qu'elle censure très très peu ^^ on est surpris hein, qui l'eu cru lustucru

Google ne fait pas de pub "complotistes"

 
 

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 04/06/20 à 07:56:13

Elle diffuse de la pub de sites complotistes la nuance est pas incroyablement marquante

Avatar de Alain EtCo INpactien
Avatar de Alain EtCoAlain EtCo- 04/06/20 à 11:13:09

secouss a écrit :

Elle diffuse de la pub de sites complotistes la nuance est pas incroyablement marquante

La régie diffuse de la publicité insérée dans des sites complotistes....
Elle ne diffuse pas de la "pub de site complotistes"

 Ces derniers ne contrôlent pas ce qui est diffusé. 

Tu sais comment fonctionne une régie pub sur Internet ou pas ? Et Ad Sense plus précisément ? 
 
Un peu de documentation....

Google ne fait pas de "publicités complotistes".
Il a un algorithme qui adaptera le contenu proposé en fonction des visiteurs des sites qui hébergeront son bandeau et également en fonction de la rémunération qu'engendrera la publicité ... 

Édité par Alain EtCo le 04/06/2020 à 11:13
Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 11/06/20 à 14:36:39

Surprenant :troll:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.