Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le Défenseur des Droits au chevet de l’illectronismeCrédits : katleho Seisa/iStock

Auditionné le 25 mai au Sénat, Jacques Toubon a indiqué que « 13 millions de personnes déclarent avoir des difficultés dans l’usage des outils numériques ». Ainsi, « beaucoup de jeunes manient leur smartphone, utilisent les réseaux sociaux, mais si vous leur donnez un formulaire en ligne, ils sont incapables de le remplir car ils ne comprennent pas le langage administratif ». 

Face à la dématérialisation des services publics, il plaide pour des services publics accessibles à tous. « Si on veut lutter contre l’illectronisme, il faut que les règles d’accessibilité des services publics soient assorties de mesures dissuasives quand elles ne sont pas respectées » (les propos rapportés par Public Sénat).

La transformation des services publics « doit tenir compte des difficultés bien réelles d’une partie de la population et des besoins spécifiques de certaines catégories d’usagers ». Elle « ne doit plus être subie, mais pensée et construite avec les usagers et pour les usagers ». 

« Aucune démarche administrative ne doit être, selon le Défenseur des droits, accessible par voie dématérialisée uniquement » rapporte la mission d’information sur la lutte contre l’illectronisme. La dématérialisation ne doit pas davantage être une « déresponsabilisation des pouvoirs publics, en renvoyant notamment à la sphère associative la prise en charge de l’accompagnement des usagers, ou en misant sur le secteur privé pour compenser les défaillances du service public ».

Près de 10 ans plus tôt, l’ambiance était un peu différente. Le même Jacques Toubon était alors eurodéputé. Il avait déposé un amendement avec Jean-Marie Cavada au Parlement européen dans le cadre de l’examen du rapport sur le « renforcement de la sécurité et des libertés fondamentales sur Internet » défendu par le socialiste grec Stavros Lambrinidis.

Leur amendement n°2 tentait ainsi de supprimer la phrase « considérant qu'un tel accès [à Internet, ndlr] ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées ». Ils préféraient une version moins gênante pour l’édifice Hadopi, alors sur la rampe à Paris : « l'accès à internet ne doit pas faire l'objet d'abus aux fins d'activités illégales et qu'un juste équilibre entre les différents droits fondamentaux garantis en droit communautaire doit être respecté ».  L’amendement fut rejeté (cet article d’Astrid Girardeau sur Libération). 

« L'illettrisme informatique sera l'illettrisme du 21e siècle» avait victorieusement plaidé l’eurodéputé grec, alors que «la tentation de couper l'accès à l'internet peut être comparée à l'interdiction de suivre des études au cours des siècles précédents ».

13 commentaires
Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 28/05/20 à 09:19:05

ils sont incapables de le remplir car ils ne comprennent pas le langage administratif 
C'est de l'illettrisme pas de l'illectronisme.
Encore que le langage administratif peut être aussi éloigné du français courant que le weshgros. 
En plus de Bernard Pivot et Pierre Perret, il faudrait faire rentrer Booba à la Commission de simplification des formulaires administratifs. :D   

Édité par v1nce le 28/05/2020 à 09:19
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 28/05/20 à 09:29:18

Bon, ça fait 10 ans qu'on a fait ce constat ... c'est bien d'en parler, de faire des commissions toussa toussa, mais quand est ce qu'on agit ? (ne me parlez pas du site de l'état hein c'est une bouze)

La seule chose intelligente que j'ai vu c'est à la Fac avec PIX qui balaie pleins de domaines du numérique et permet de s'y retrouver un peu dans le jargon informatique
https://www.univ-amu.fr/fr/public/pix-certifiez-vos-competences-numeriques

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 28/05/20 à 10:19:33

Quelle est lé définition de l'illectronisme ?

« beaucoup de jeunes manient leur smartphone, utilisent les réseaux
sociaux, mais si vous leur donnez un formulaire en ligne, ils sont
incapables de le remplir car ils ne comprennent pas le langage
administratif »

Ca c'est plutôt de l'illetrisme, justement. A l'aise avec l'outil numérique, à la ramasse quand il y a des mots à la place des smileys et pouces bleus.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 28/05/20 à 11:14:22

Les « jeunes manient leur smartphone, utilisent les réseaux sociaux, mais si vous leur donnez un formulaire en ligne, ils sont incapables de le remplir car ils ne comprennent pas le langage administratif »

Oui, le jargon administratif est effectivement imbuvable, et les sites Web étatiques ont une ergonomie aussi mauvaise qu'il est possible de créer.

Mais « les défaillances du service public » idéologiques et volontaires comme le cancer du pédagogisme dans l'éducation expliquent l'essentiel de cette incapacité (cf études PISA) : le niveau des élèves/étudiants est dramatiquement bas (n'importe quel recruteur vous dira cela).

Édité par tmtisfree le 28/05/2020 à 11:15
Avatar de espritordu Abonné
Avatar de espritorduespritordu- 28/05/20 à 11:37:36

tmtisfree a écrit :

Mais « les défaillances du service public » idéologiques et volontaires comme le cancer du pédagogisme dans l'éducation expliquent l'essentiel de cette incapacité (cf études PISA) : le niveau des élèves/étudiants est dramatiquement bas (n'importe quel recruteur vous dira cela).

C'est un lieu commun pété qui entraîne une grosse erreur de compréhension.

Je me farcis régulièrement du développement d'interface métier avec des petits patrons quadra/quinqua. J'ai donc un bon aperçu des capacités rédactionnelles de cette population. C'est extrêmement inégal. Ceux qui sont amenés régulièrement à écrire le font correctement. Et tous les autres sont quasi illettrés même parmi de hauts responsables. Ce sont des personnes qui n'écrivent jamais car ils ont toujours la secrétaire, le comptable ou bobonne pour le faire à leur place.

Par contre ils comprennent très bien le langage administratif et sont à l'aise avec les formulaires papiers. Mais tu les mets devant une interface de champs à remplir et c'est la panique.

Alors que dans les jeunes générations tout le monde rédige. Peut-être mal, mais ils rédigent quand même tous. La qualité de rédaction vient ensuite avec la pratique que ça soit pendant les études ou l'activité pro.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 28/05/20 à 12:23:58

Ce que tu décris (formulaires papier versus Web) ressemble plus un fossé technologique (générationnel) et/ou un manque d'habitude qu'autre chose.

De plus le fait de ne pas déchiffrer le langage administratif est étranger à (la pratique de) rédiger ou non. Il a plus trait à la lecture et à la capacité de comprendre le jargon de gens qui ont un niveau plus élevés mais qui dans la conception d'outils ne prennent pas en compte celui de leur cible (style codeur lambda qui définit et programme l'UI : désastre assuré).

Donc je ne vois pas bien le rapport avec le point de l'article qui concerne plutôt la lecture/compréhension, et le mien qui ne fait que reprendre les résultats des analyses sur le niveau d'éducation des jeunes.

Avatar de popsy Abonné
Avatar de popsypopsy- 28/05/20 à 13:56:03

Et sinon simplifier l'administration française, non ? On a des formulaires qui sont incompréhensibles parce qu'on a monté des lois et des règles capillotractées.

Édité par popsy le 28/05/2020 à 13:56
Avatar de sylvere Abonné
Avatar de sylveresylvere- 28/05/20 à 14:10:28

Des fois je me demande si c'est pas juste pour donner du boulot aux comptables et autres conseillés fiscaux

Et je dois être naïf de juste me le demander...

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 28/05/20 à 18:09:33

En tant que comptable, je reverrais que l’administratif soit simplifier, car adapter un bilan, ou un compte de résultat, ou autre tableau, en fonction d’un destinataire, c'est la plaie.:craint:
La pire horreur récente et la soit-disant bulletin de salaire simplifier.:censored:

Édité par Ami-Kuns le 28/05/2020 à 18:12
Avatar de timanu69 INpactien
Avatar de timanu69timanu69- 28/05/20 à 19:02:22

Certains essayent de faire avec les QI d’huîtres...
Caressez ici avec votre mulot

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2