Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
5G : le Royaume-Uni viserait une présence nulle de Huawei d’ici 2023

Depuis plus d’un an, les États-Unis sont particulièrement virulents contre les équipementiers chinois (Huawei et ZTE en tête) qu’ils accusent d’être à la solde de Pékin et d’installer des portes dérobées pour le compte de leur gouvernement.

Face à ce risque de « sécurité nationale », Donald Trump avait signé un décretrécemment prolongé d’un an – plaçant les constructeurs chinois sur liste noire. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont adopté des règles strictes.

Le Royaume-Uni (autre membre des Five Eyes) avait par contre un avis plus réservé et le National Cyber ​​Security Center (NCSC) estimait que le risque lié à l'utilisation d'équipements Huawei pour la 5G était « gérable ».

Comme le rapportent le Guardian et le Telegraph, la situation serait sur le point de changer. Boris Johnson aurait cédé aux conservateurs opposés à la présence de Huawei.

Le Premier ministre préparerait désormais un plan pour éradiquer la présence de l’équipementier chinois au Royaume-Uni d’ici 2023.

7 commentaires
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 25/05/20 à 09:14:23

Il était évident que le 51ème état américain allait être contraint de suivre la politique décidée à sa capitale fédérale...

Avatar de teddyalbina Abonné
Avatar de teddyalbinateddyalbina- 25/05/20 à 09:52:53

Absolument tout le monde fout les chinois dehors, Huawei n'a plus accès aux technologies moderne de micro processeur, dans la conception, fabrication etc. Les coréens ont été les premiers à prendre des mesures contre les "entreprises" chinoise, qui ne sont que des extensions du gouvernement chinois. Les USA ont suivi, puis le Japon, Taiwan etc. 

Les chinois ont décrété qu'une partie du territoire indien est à eux il y a eu des échanges de coups de  feu avec l'armée indienne la semaine dernière. Ils sont en conflit avec Taiwan, l'Inde, la Corée, le Japon, les Phillipines, la Malaisie, Brunei, l'Australie, la Suède, le Canada, les USA. Ils ont menacés d'invasion le Kazakhstan et le Kirghistan.

Tout ces pays sont donc entrain de s'entrainer à un conflit massif que la chine a elle même déclenchée.  Je n'ai aucun doute que les métropolitains collaboreront avec le pays disposant de camps de concentration comme ils l'ont fait la dernière fois vous le démontrez.

Édité par teddyalbina le 25/05/2020 à 09:53
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 25/05/20 à 10:07:45

Jamais je n'aurais parié qu'on atteindrait le point Godwin sur cet article. Punaise, t'es du genre énervé, toi.

Avatar de lainen INpactien
Avatar de lainenlainen- 25/05/20 à 10:20:14

C'est sûr que les Américains sont blancs comme neige, ils ne font jamais d'ingérence à l'étranger, ne sont jamais en guerre...

:bravo:

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 25/05/20 à 12:11:06

Jolie le Troll pourtant on est lundi pas vendredi.

Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 25/05/20 à 18:37:51

Ce que je comprend, personnellement est que Huawei a refusé d'être à la solde des Américains et refusé d'installer les backdoors des five eyes.
Du coup, je comprend tout à fait la colère et l'incompréhension de la part de ceux qui ont pris pour habitude que les autres leur mangent dans la main: Ce doit être très frustrant.

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 25/05/20 à 19:57:52

Porto Rico à plus de chance de l'être.:transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.