Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Martin Bouygues : « dans le climat économique d’aujourd’hui, la 5G n’est pas la priorité du pays »Crédits : Pascal Le Segretain / Getty Images News / Thinkstock

Dans une tribune, le PDG explique que « L’épidémie de Covid‐19 a conduit à suspendre la procédure d’attribution des fréquences 5G : les enchères, qui devaient avoir lieu ce printemps, ont été reportées à juillet ou septembre ». Selon lui, il faut être « pragmatique » : « la situation du pays, qui se relève avec difficulté d’un terrible cauchemar sanitaire humain et économique, commande de repousser de quelques mois supplémentaires l’attribution des fréquences 5G ».

Pour justifier son choix, il affirme que « si la 5G est une technologie prometteuse, elle est loin d’être mature. C’est pourquoi repousser les enchères de quelques mois ne présente aucun risque de déclassement ou de retard pour l’économie française […] Pour le grand public, les usages potentiels véritablement innovants n’arriveront pas avant 2023 ou 2024 ».

Il soulève un second point : « la 5G suscite aujourd’hui bien plus de méfiance et de scepticisme que d’engouement et d’enthousiasme […] Il y a ceux qui sont persuadés, sans aucun fondement scientifique, que la 5G serait dangereuse et on assiste même à une montée inquiétante des thèses complotistes expliquant que la 5G aurait un rôle dans la diffusion du coronavirus », entraînant des dégradations d’installations. 

« Le même questionnement est apparu concernant la consommation énergétique de la 5G ». Face à ces craintes, il souhaite « prendre quelques mois pour expliquer et entendre, plutôt que passer en force ». « Escamoter le débat public serait une grave erreur s’agissant d’une préoccupation importante de nos concitoyens, notamment des plus jeunes : on ne construit pas la technologie de demain contre la jeunesse », ajoute-t-il.

Dernier point, et non des moindres, la composante financière : « Le monde économique d’aujourd’hui n’est plus du tout le même que celui qui prévalait début mars, lorsque les conditions de l’enchère ont été fixées ». Bouygues souhaite ainsi que les enchères soient repoussées « à la fin de cette année, ou au début de 2021 », nécessitant de revoir certaines obligations temporelles des licences. Enfin, il se défend de n'être « ni un adepte de la décroissance ni un adversaire des technologies ».

Suite à la publication de cette tribune, le député Éric Bothorel a publié un tweet pour expliquer que c’était un sujet qu’il traite avec Laure de la Raudière : « Le débat est ouvert ». Sébastien Soriano, président de l’Arcep, était pour sa part revenu récemment sur la délicate question de la communication gouvernementale autour de la 5G et des risques sanitaires.

61 commentaires
Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 25/05/20 à 08:34:42

Sur le point de la consommation d'énergie, le point n'est pas seulement sur le matériel 5G (mais j'imagine que plus d'antennes = plus de conso :roll: ), mais aussi le fait que plus de débit appelle plus d'usages et donc c'est toute la chaîne de conso que l'on doit prendre en compte (serveurs, production du contenu, etc etc).

Avatar de linkin623 INpactien
Avatar de linkin623linkin623- 25/05/20 à 08:37:09

Hum, Martin Bouygues...

Dans le fond, les arguments qu'il avance sont pas déconnants.

Mais il peut aussi dire le fond de sa pensée : il veut pas payer la licence 5G aux tarifs annoncés et trouve toutes les raisons du monde pour repousser les enchères, en espérant que ses copains demandent la même chose.

C'est beau, on dirait un appel du pied pour s'entendre sur les prix. Ca me dit quelque chose dans le milieu des télécoms... Ah oui, quand Bouygues avait balancé l'entente des années 2000 au régulateur non ?

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 25/05/20 à 08:52:58

+1

Avatar de vizir67 Abonné
Avatar de vizir67vizir67- 25/05/20 à 08:53:15

« L’épidémie de Covid‐19 a conduit à suspendre la procédure d’attribution des fréquences 5G "

'ah ça....fallait s'y attendre" (mais il NE donne pas les VRAIES raison 'notre ami M.B.') !!!

"quand on veut noyer son Chien, on dit...................." :eeek2:

Édité par vizir67 le 25/05/2020 à 08:54
Avatar de anonyme_eef969e99a274610807fd9faa41faeaa Abonné

C'est clair, en même temps, pour sa défense, j'ai envie de penser que le succès commercial de la 5G (telle que conçue actuellement sous la pression aveugle de la frénésie concurrentielle actuelle) est loin d'être certain.

Pour donner mon avis personnel en complément, la 5G présentée actuellement court de graves risques de rejet massif d'une part signifiante de la population qui fera basculer le consommateur dans le désintérêt total pour les objets connectés. Autrement-dit, les 4 opérateurs hexagonaux courent le risque de dégradations régulières des infrastructures par vandalisme, avec une consommation en berne pendant que des investissements massifs seront engagés par ailleurs. Ce n'est que mon avis, mais je vois l'avenir de la 5G comme fut celui de Bi-Bop et du Wap/i-mode (les portails internet mobile sur réseaux Gprs/Edge qui devaient être l'avenir de la téléphonie mobile), comme Moneo devait devenir l'avenir du cash (le "sans contact" a quand même plus de succès, les banques ont un peu appris de leurs erreurs me semble-t-il).
Édité par joma74fr le 25/05/2020 à 09:00
Avatar de wackyseb Abonné
Avatar de wackysebwackyseb- 25/05/20 à 08:59:21

Il faut déjà se concentrer sur le déploiement de la fibre. Quand tout le monde sera fibré pourquoi pas investir dans la 5G.
Ne pas oublier les zones blanches.

Réflexion à 2 balles: vu que certains n’ont pas la 4G ou la 3G, ça serait pas intéressant de commencer le déploiement de la 5G chez eux.
Pour une fois hein 😳

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 25/05/20 à 09:08:30

En même temps, s'il paye une fortune pour les fréquences 5G, il ne faut pas croire que c'est un philanthrope : au final, c'est bien le consommateur qui le paiera par un abonnement plus cher. Donc toi aussi tu as intérêt à ce que ces fréquences ce soient pas vendues trop cher.
 

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 25/05/20 à 09:38:49

J'imagine que les antennes fibrées en 4G pourront accueillir la 5G facilement. Donc au final, je pense que l'intérêt le plus gros aujourd'hui et à court terme, c'est :

  1. Permettre à ceux qui ont une mauvaise connection fixe de passer par la 5G (en complément de la 4G qui offre parfois de très bon débits à la campagne.

  2. De désaturer des zones citadines où il y a trop de monde en 4G.

    L'intéret des objets connectés ? Je suis pas convaincu. La connexion de tous les objets est inutile, peut être même dangereuse (crédit social chine, reconaissance faciale...), et pourrait même du coup augmenter la production et l'impact écologique d'objets qui ne sont en rien utiles à notre société.

    Si chez certaines personnes il n'y a ni 4G, ni 5G, c'est au choix:
    Que le coin est super paumé et qu'il n'y a personne,
    Que c'est techniquement compliqué d'apporter de la fibre / faisceau hertzien pour garantir des débits corrects. Donc dans ces coins là, la 5G pourrait pas être spécialement utile.

     

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 25/05/20 à 09:39:10

Ou alors ne pas acheter de fréquences 5G, parce que la 4G suffit largement ? :D

J'ai 300 mega en ville en 4G, avec ce débit, je peux largement regarder des vidéos en 8K60fps sur mon tél, ça sert à rien mais je peux.

Y'a la stabilité qui est améliorée je pense, et le fait que + de personnes puissent se connecter en 5G, c'est les seules avantages pour moi.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 25/05/20 à 09:42:55

ErGo_404 a écrit :

Sur le point de la consommation d'énergie, le point n'est pas seulement sur le matériel 5G (mais j'imagine que plus d'antennes = plus de conso :roll: ), mais aussi le fait que plus de débit appelle plus d'usages et donc c'est toute la chaîne de conso que l'on doit prendre en compte (serveurs, production du contenu, etc etc).

En fait non. Mais continue à inventer, peut-être qu'un jour la licorne magique du hasard fera bien les choses…

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7