Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Amazon confirme la reprise d’activité et renonce au pourvoi en cassation

« Aujourd’hui, mardi 19 mai, nos six centres de distribution français ont repris leur activité, permettant ainsi aux clients d’avoir à nouveau accès à la sélection de produits et à la rapidité de livraison auxquels ils sont habitués ».

Après une consultation avec les représentants du personnel, « les deux parties ont accepté d’abandonner les recours en cours – cela inclut la décision de porter notre affaire devant la Cour de Cassation » indique Amazon dans un communiqué de presse.  

C’est donc la reprise chez le géant du e-commerce. « Après 5 semaines de suspension d’activité, une reprise progressive est prévue sur la base de volontariat, et les effectifs augmenteront graduellement jusqu’à la fin du mois, afin permettre à nos collaborateurs de se réadapter aux processus ».

L’entreprise prévient avoir « conduit formellement une procédure de consultation et d'information avec les comités socio-économiques de l’entreprise sur les mesures de sécurité étendues qui avaient été mises en place dans nos centres de distribution pour assurer la sécurité de nos employés ».

Ce défaut de consultation avait justement été épinglé par la justice, alors que les salariés se retrouvaient confrontés au risque pandémique.

20 commentaires
Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 20/05/20 à 08:29:27

Bref, les syndicats avaient bien raison.
Il reste encore à obtenir devant les Prud'hommes le paiement des salaires de ceux qui avaient exercé leur droit de retrait avant que la Direction ne ferme les sites.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/05/20 à 09:10:35

Yep mais pour ça c'est pas gagné, c'est excessivement compliqué à justifier ...
Même si la morale et la logique prouvent qu'ils avaient raison la justice devra trouver une justification légale :/

Mais tu as raison, les syndicats ont eu raison de se battre en plus ça a pris quelques jours et quelques réunions pour mettre à jour les documents... Le dialogue social est vraiment une aberration dans l'esprit des boites américaines alors que c'est franchement facile à organiser...

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 20/05/20 à 09:45:10

On n'entend plus ceux qui critiquaient les syndicats à l'origine de ces fermetures (et avançaient des arguments très pertinents, à base de "saucisse merguez moustache" :roll:)

Édité par Jarodd le 20/05/2020 à 09:45
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 20/05/20 à 10:03:33

secouss a écrit :

...
Mais tu as raison, les syndicats ont eu raison de se battre en plus ça a pris quelques jours et quelques réunions pour mettre à jour les documents... Le dialogue social est vraiment une aberration dans l'esprit des boites américaines alors que c'est franchement facile à organiser...

C'est un problème typiquement américain (capitaliste?) du à leur histoire et la propagande qui a été faite autour: le mot social est un gros mot et ça leur fait peur, faut donc supprimer tout ce qui est en rapport avec: aides sociales, sécurité sociale, développement social...

Tout comme le communisme qu'ils interdisent alors qu'ils prétendent être le pays de la liberté politique (on est pas à une contradiction près)

 

Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 20/05/20 à 10:37:59

C'est au point que, même si en anglais "social" a les même significations qu'en français, pour les américain ça concerne d'abord les relations individuelles, les relations sociales mais pas au sens du droit du travail français.
Résultat, on a traduit littéralement "social distancing" par "distanciation sociale", ce qui en français plutôt le sens malheureux de distanciation entre classes sociales... On devrait plutôt dire "distanciation physique".

Avatar de eliumnick INpactien
Avatar de eliumnickeliumnick- 20/05/20 à 11:03:30

Jonathan Livingston a écrit :

C'est au point que, même si en anglais "social" a les même significations qu'en français, pour les américain ça concerne d'abord les relations individuelles, les relations sociales mais pas au sens du droit du travail français.
Résultat, on a traduit littéralement "social distancing" par "distanciation sociale", ce qui en français plutôt le sens malheureux de distanciation entre classes sociales... On devrait plutôt dire "distanciationdistance physique".

:cap:

Distanciation en français a un sens bien particulier.

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 20/05/20 à 11:43:31

Il me semble que c'est l'inverse et que c'est à amazon de prouver que le droit de retrait n'était pas justifié, ce qui sera compliqué... De plus les salaires restent dus en attendant la décision

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/05/20 à 12:27:59

Oui mais dans cette bataille Amazon aura vite fait de prouver que même sans DUERP elle n'avait pas de cas dans ses entrepôts et les EPI étaient présents. Je ne les défend pas mais si ils jouent à ça ils peuvent mettre en doute la réalité du danger immédiat du salarié.
Si ils le font la balle retombe sur le salarié qui doit prouver le bien fondé de sa crainte.

C'est des batailles juridiques techniques qui peuvent finir par une requalification en abandon de poste. C'est malheureusement déjà arrivé, ici la bataille ne se tiendra pas sur le fait qu'amazon n'a pas ajouté l'épidémie à sa DUERP car cela ne justifie pas un droit de retrait (enfin si mais c'est limite)
C'est sur les mesures mises en place, et Amazon l'as dis dés le début, elle a mis a disposition de ses salariés des masques et des équipements.
Pas facile comme combat.

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 20/05/20 à 13:03:48

js2082 a écrit :

C'est un problème typiquement américain (capitaliste?) du à leur histoire et la propagande qui a été faite autour: le mot social est un gros mot et ça leur fait peur...

Et cette propagande est relayée en France par lefigaro.fr qui montre sa peur des travailleurs et se ridiculise, en titrant: "Amazon a convaincu ses syndicats d’accepter ses conditions" :roll:

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 20/05/20 à 14:20:56

ProFesseur Onizuka a écrit :

Et cette propagande est relayée en France par lefigaro.fr qui montre sa peur des travailleurs et se ridiculise, en titrant: "Amazon a convaincu ses syndicats d’accepter ses conditions" :roll:

Je croyais que tu blaguais... mais non :ooo:

Et quand on regarde la bio de l'auteur(e) du papier, elle semble plutôt coutumière du fait.
C'est clairement pas avec ce type d'articles de comptoir que les médias français vont être mieux appréciés par la population.
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2