Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Travailler avec Edward Snowden rend paranoCrédits : Arte

Barton Gellman, l'un des trois journalistes à avoir travaillé avec Edward Snowden, revient dans The Atlantic sur les (nombreuses) mesures de sécurité opérationnelle (OPSEC) auxquelles il a dû s'astreindre pour éviter tout risque de compromission.

Non content d'avoir retiré les composants Wi-Fi et Bluetooth de ses ordinateurs portables, déconnecté les batteries, scellé les ports USB, repeints les vis à l'epoxy avec des paillettes (qui forment des motifs aléatoires permettant de vérifier si elles ont été dévissées), il avait aussi recouvert le cadran de son coffre-fort de poudre ultra-violette. Et stockait les données sensibles dans plusieurs volumes chiffrés, qu'il ne pouvait ouvrir qu'après avoir composé cinq phrases de passe.

Lorsqu'il interviewa Snowden à Moscou, le lanceur d'alerte lui expliqua regretter les milk shakes, mais refusa de répondre à la question de savoir s'il avait acheté un blender, de peur que sa signature acoustique ne puisse être utilisée par un service de renseignement pour identifier son appartement.

Snowden ne se séparait jamais de son ordinateur portable, même aux toilettes. « Certes, ça fait un peu parano, peut-être trop. Mais cela ne coûte rien. Et on s’y habitue. On ajuste son comportement. Et si ça permet de réduire les risques, pourquoi pas ? »

Le journaliste explique également qu'un service de renseignement turc a tenté de pirater son compte Gmail, avoir reçu un logiciel espion se connectant au Kazakhstan, que « trois femmes chaudes et vraiment attirantes » avaient tenté de séduire Ashkan Soltani, l'expert en cybersécurité avec qui il travaillait sur les documents Snowden, sur OkCupid... mais également que la NSA partait du postulat que nombre de services de renseignement étrangers avaient forcément tenté de les leur dérober.

Gellman y a même découvert son nom, et que la NSA l'avait rajouté à la liste des cibles de FIRSTFRUITS, le nom de code de son programme de contre-espionnage ciblant les journalistes ayant divulgué des informations classifiées. 

Suite à des demandes FOIA (Freedom of Information Act), il a aussi appris que les services de renseignement et de sécurité intérieure avaient refusé de déclassifier 435 documents à son sujet, qu'ils avaient produit un rapport de 76 pages sur tous les vols internationaux qu'il avait pris depuis 1983, et secrètement fouillé ses bagages lorsqu'il revenait de l'étranger.

38 commentaires
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 20/05/20 à 09:03:20

Travailler avec Edward Snowden rend parano

En même temps, quand tu apprend que les services de renseignement ont plus de 435 documents à ton sujet, un rapport de 76 pages sur tes vols depuis 1983, et ont secrètement fouillé tes bagages à chaque retour de l'étranger, je suis pas vraiment sur que ce soit le fait de travailler avec Snowden qui rende parano...
:non:

Édité par js2082 le 20/05/2020 à 09:03
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 20/05/20 à 09:08:11

N'ayez crainte braves gens, les États et gouvernements sont là pour vous protéger…

Avatar de archi02 Abonné
Avatar de archi02archi02- 20/05/20 à 09:10:48

Je n'ai pas compris cet article.

On est d'accord qu'être parano, c'est craindre une menace qui n'existe pas ? Mais en l'occurrence, il semblerait que la menace soit bien réelle. Où est la paranoïa alors ?

Est-ce que travailler avec Snowden rend parano ou, au contraire, rend lucide ?

Édité par archi02 le 20/05/2020 à 09:11
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/05/20 à 09:11:51

tmtisfree a écrit :

N'ayez crainte braves gens, les États et gouvernements sont là pour vous protéger…

Aie confiaaaaance, crois en moiiiii x)

C'est dingue comme ça m'étonne même pas... Hollywood ferais un film sur la NSA on se dirait "c'est dingue" et à la NSA on dirait "c'est so 2010"

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 20/05/20 à 09:13:21

Les états sont là pour protéger la population, et par extension se protéger eux-même, oui. Ce n'est pas pour autant qu'il n'y a pas de dérive, qu'il n'y a pas de fruits pourris ou qu'il n'y a pas d'actions qui rentrent en contradiction avec la vision de certains des citoyens, mais ça reste leur mission principale.

L'espionnage c'est comme le capitalisme, c'est la merde, tout le monde le sait, mais ça a quand même d'une manière ou d'une autre contribué à tout ce qui a fait qu'on peut communiquer aujourd'hui sur le sujet.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 20/05/20 à 09:26:43

secouss a écrit :

Aie confiaaaaance, crois en moiiiii x)

C'est dingue comme ça m'étonne même pas... Hollywood ferais un film sur la NSA on se dirait "c'est dingue" et à la NSA on dirait "c'est so 2010"

Plutôt, "c'est so 1999".

A cette époque, je me souviens que le "Virus Informatique" avait déjà sorti un dossier sur echelon, sur les activités de la NSA/CIA et leurs pratiques visant à capter toutes les communications transatlantiques.
Ça paraissait dingue et même complotiste à l'époque.
L'histoire leur a donné raison.

Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 20/05/20 à 09:26:54

Si toi ou moi appliquons les mêmes mesures au jour le jour, ça serait de la paranoia car (à priori, je ne te connais pas) nous ne sommes pas des cibles. Donc oui, ça rend parano, même si certaines de ses mesures sont justifiées.

Mais même dans le cas de snowden, chiffrer 5 fois son disque, partir pisser avec son ordi, et surtout l'histoire du blender, c'est de la paranoïa, même pour lui.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 20/05/20 à 09:34:44

C'est surtout que cette peur entraîne une sur-réaction. Après on peut discuter sur l'intensité de la réaction, certains diront que dans son cas c'est normal de prendre son portable aux toilettes, d'autres non.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/05/20 à 09:34:58

Ah echelon et ses grandes oreilles ce que j'adore c'est qu'aujourd'hui encore personne n'a réussi a faire cesser le programme ni même fermer une station xD

Ils font même du "Echelon Washing" grace a Netflix avec la série "Pine Gap" dans le genre "regardez on se bat contre les méchants, echelon et la surveillance c'est le bien"

Avatar de anonyme_eef969e99a274610807fd9faa41faeaa Abonné

Disons que lorsque tu te sens surveillé, tu vois de la surveillance partout (sous entendu, même là où il n'y en a pas). Moi, c'est la série TV "Le Bureau des Légendes" qui m'a rendu parano : le personnage de Malotru est le type qui survit uniquement parce qu'il a un train d'avance sur tout le monde car même avec toutes les précautions qu'il prend, il se fait toujours rattraper.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4