Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Drones de surveillance cloués au sol : les lamentations de deux syndicats de policiersCrédits : cnrn/iStock/ThinkStock

Pour le Syndicat des Commissaires de la Police Nationale, « on voudrait empêcher la police de lutter contre la délinquance qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et ensuite, interdiction des surveillances avec appareils photo ou caméras ? Et après, on demande aux policiers de travailler les yeux fermés ? »

« C’est dommage que le Conseil d’État suspende l’utilisation des drones, embraye le Syndicat Indépendant des Commissaires de Police. Durant le confinement, ils ont eu une utilité préventive. Information de la population, surveillance: cet outil a aidé les forces de l’ordre à lutter contre le Covid 19 » 

Les deux organisations n’apprécient guère que la haute juridiction administrative ait cloué au sol les drones de la préfecture de police de Paris. 

Saisie par la Quadrature du Net et la Ligue des Droits de l’Homme, le Conseil d’État a considéré que ces solutions devaient être autorisées par un texte pris après avis de la CNIL ou bien subir un bridage afin de rendre impossible la captation de données personnelles, ici des visages.

La directive Police Justice considère en effet qu’une donnée est personnelle dès lors qu’une personne physique est identifiée ou comme ici, identifiable. Et comme les caméras embarquées captent et transmettent ces images, il y a bien traitement de données personnelles.

La loi CNIL de 1978 impose alors un texte préalable avant tout déploiement d’une telle solution destinée à prévenir les infractions. Texte qui fait ici défaut.

30 commentaires
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 20/05/20 à 08:27:29

« on voudrait empêcher la police de lutter contre la délinquance qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et ensuite, interdiction des surveillances avec appareils photo ou caméras ? Et après, on demande aux policiers de travailler les yeux fermés ? » 
Mec, j'ai une tonne d'adresse si tu veut lutter contre la délinquance. Mais bon nous savons tous très bien que la bas vous n'avez pas le droit d'agir. Et puis de toute façon ça sert pas à grand chose car ensuite la justice c'est Bisounours.

Putain mais réveillez vous et manifester bon sang de bois de flic en carton !

Édité par skankhunt42 le 20/05/2020 à 08:27
Avatar de espritordu Abonné
Avatar de espritorduespritordu- 20/05/20 à 08:34:20

« on voudrait empêcher la police de lutter contre la délinquance qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et ensuite, interdiction des surveillances avec appareils photo ou caméras ? Et après, on demande aux policiers de travailler les yeux fermés ? »

Hé bé, même pour des poulets ça ne vole pas haut.

...

Pardon.

Édité par espritordu le 20/05/2020 à 08:35
Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 20/05/20 à 08:36:39

C'est assez inquiétant que ces syndicats ne comprennent pas la base du droit:
la police tire ses pouvoir spéciaux (exemple arrêter des gens) du gouvernement et du parlement.
Si une nouvelles pratiques de ses pouvoirs n'est pas un minimum encadré, elle perd sa légitimité et risques des dérives.

La comparaison de la surveillance avec caméras est fumeuse, ces surveillances sont autorisé par un magistrat. Et pour les yeux des forces de l'ordre, l'être humain n'enregistre pas l'intégratilité des images sur un disque dur.
Pour rester dans le registre de la comparaison, c'est comme si les policiers se mettaient à utiliser des fusils à pompe ou des fusils mitrailleurs comme leur pistolets de service sous prétextes que ce sont toutes des armes à feu.

Si des syndicats des forces de l'ordre ne comprennent pas ses notions élémentaires du droit, cela explique bien des dérives...

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 20/05/20 à 09:21:37

Soriatane a écrit :

...
Si des syndicats des forces de l'ordre ne comprennent pas ses notions élémentaires du droit, cela explique bien des dérives...

Et encore, là, c'est du soft.

Beaucoup de ces concepts élémentaires sont très étrangers aux "forces de l'ordre" tels les droits de la défense, le droit à l'intégrité de ton corps, la dignité humaine, la présomption d'innocence ou encore le respect simple des individus (et la liste est longue très longue).

Et c'est pas faute d'être dénoncé par de nombreuses personnes, assos, magistrats, avocats et syndicats.

 

Soriatane a écrit :

Pour rester dans le registre de la comparaison, c'est comme si les policiers se mettaient à utiliser des fusils à pompe ou des fusils mitrailleurs comme leur pistolets de service sous prétextes que ce sont toutes des armes à feu.

Rigole pas, ça risque d'arriver plus tôt que tu ne le crois...
... et pour le bien de la population, bien sur.

 

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 20/05/20 à 09:42:04

Ils oublient de dire que sans drone, des chiots vont mourir !
 
 Ils ont une réaction d'enfants à qui on a retiré leur joujou, sans (essayer de) comprendre la raison de ce retrait. Vraiment étonnant de la part de syndicat de flics ! :roll:

Avatar de Tirr Mohma INpactien
Avatar de Tirr MohmaTirr Mohma- 20/05/20 à 10:09:02

Jarodd a écrit :

Vraiment étonnant de la part de syndicat de flics ! :roll:

C'est ironique bien sûr ? :)

Je rejoins le reste des commentaires sur la connaissance et le respect du droit chez les fonctionnaires de polices sur le terrain. Il faut croire qu'ils ont raté quelques cours ...

Avatar de vampire7 INpactien
Avatar de vampire7vampire7- 20/05/20 à 10:39:03

Et après, on demande aux policiers de travailler les yeux fermés ?

Non justement, on veut que vous les ouvriez, comme avant qu'on vous donne ces jouets.

Avatar de Yazhog Abonné
Avatar de YazhogYazhog- 20/05/20 à 10:40:19

En réponse à Soriatane : Mais c'est exactement ce qu'il se passe aux States! Les polices municipales de plusieurs comtés, dans pratiquement tous les états, se sont vues dotées de matériels de guerres (surtout les armes) venant des stocks énormes de l'armée dont les militaires ne savaient plus que faire...

Avatar de Vorphalax Abonné
Avatar de VorphalaxVorphalax- 20/05/20 à 10:53:28

Quid des licences de pilotes des agents . J'aimerais bien savoir s'ils les ont.

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 20/05/20 à 11:06:47

Je comprend pas, pourtant quand on les aide a filmer les interventions de police, ce qu'ils ont eux même la possibilité de le faire, ils n’apprécient vraiment mais alors vraiment pas, alors que c'est prévu par la loi, mais quand c'est eux, en ne se reposant sur aucune loi, c'est une atteinte à leur souhait très cher de lutter contre les tueurs sanguinaires pédo terroristes vilain pas beau pour sauver la veuve et l'orphelin. Vraiment on est pas compréhensif, je dirai même nous sommes du coté du mal, on devrait avoir honte de nous.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3