Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le langage Rust fête ses cinq ansCrédits : NorthernStock/iStock

La version 1.0 du langage, soutenu par Mozilla, est sortie en mai 2015. Il a parcouru depuis beaucoup de chemin. Open source, il est conçu avant tout pour le développement système, avec les performances du C et des caractériques de langages de plus haut niveau, comme Java ou C#. 

Rust attire clairement l’attention depuis sa création. Mozilla l’utilise pour ses propres besoins. Dans Firefox, tous les nouveaux développement se font ainsi avec le langage. Par exemple, toute la modernisation du code intervenue depuis Quantum.

Microsoft s’y intéresse également de près. L’éditeur y a consacré une série de billets de blogs pour en expliquer les nombreux bienfaits, notant qu’avec son niveau de performances, il serait à même de convenir pour le développement de Windows, une partie des risques inhérents au C/C++ étant éliminés avec Rust.

L’éditeur notait toutefois que le facteur temps était encore une barrière, entre autres soucis potentiels relevés. Rust est en route vers la maturité, et Microsoft (qui l’utilise quand même dans d’autres projets) semble surtout attendre que le temps fasse son œuvre. La firme a d’ailleurs publié il y a trois semaines son Rust/WinRT en préversion sur GitHub.

Mozilla fait de son côté le récapitulatif des principales améliorations portées au langage depuis cinq ans, et elles sont nombreuses. Le Rust semble promis à un brillant avenir, et le père de Firefox ne se prive pas pour rappeler qu’il a été élu « langage de développement le plus apprécié » ces quatre dernières années au classement Stack Overflow

24 commentaires
Avatar de brazomyna INpactien
Avatar de brazomynabrazomyna- 18/05/20 à 08:06:01

"les attributs de langages de plus haut niveau, comme le typage fort. "

Au mieux, ça ne veut strictement rien dire. Au pire c'est une belle connerie.

Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 18/05/20 à 08:12:25

s/de prêt/de près/g

Avatar de BarbossHack Abonné
Avatar de BarbossHackBarbossHack- 18/05/20 à 08:23:45

Effectivement^^

La raison pour laquelle le Rust attire autant c'est qu'il allie performances du C avec sureté et sécurité by design. Avec le Rust va falloir y aller très fort pour arriver à avoir un leak de mémoire, le compilateur vous empêchera de faire de la merde pour que tout se passe comme prévu à l'exécution, et ça, c'est vraiment cool!

Édité par BarbossHack le 18/05/2020 à 08:26
Avatar de adrenalinedj Abonné
Avatar de adrenalinedjadrenalinedj- 18/05/20 à 09:03:40

tiret a écrit :

s/de prêt/de près/g

Le bouton Signaler en bas de la brève est là pour ça  :non:

Avatar de Uther Abonné
Avatar de UtherUther- 18/05/20 à 09:09:24

brazomyna a écrit :

"les attributs de langages de plus haut niveau, comme le typage fort. "

Au mieux, ça ne veut strictement rien dire. Au pire c'est une belle connerie.

En effet la définition d'un langage de haut niveau est pas vraiment claire. Pour certains, tout ce qui n'était pas de l'assembleur était considéré comme un langage de haut niveau, dans ce cas la ça pourrait coller, mais en effet ça ne nous apprend pas grand chose.

 

BarbossHack a écrit :

La raison pour laquelle le Rust attire autant c'est qu'il allie performances du C avec sureté et sécurité by design. Avec le Rust va falloir y aller très fort pour arriver à avoir un leak de mémoire, le compilateur vous empêchera de faire de la merde pour que tout se passe comme prévu à l'exécution, et ça, c'est vraiment cool!

Même si il fournit des outils qui permettent de limiter les risques, Rust ne garantit pas l'absence de leaks car il ne rentrent pas dans sa définition de sécurité mémoire.
 Il va par contre empêcher les overflow, accès à de la mémoire non initialisés, ou déjà libérée, ...
 

Avatar de white_tentacle Abonné
Avatar de white_tentaclewhite_tentacle- 18/05/20 à 09:16:01

Il faut comprendre « attributs » littéralement, sans référence au sens qu’on lui donne dans les langages de programmation. Le choix du terme n’est du coup pas le plus heureux, mais ça a du sens (caractéristiques aurait peut-être été moins ambigü).

Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 18/05/20 à 10:49:07

Mea culpa

Avatar de sebmatrix Abonné
Avatar de sebmatrixsebmatrix- 18/05/20 à 11:02:43

Rust est pour l instant loin de tout remplacer. Les objets n existent pas. Il faut passer par des traits, struct qui alourdit le code et sa lisibilité.
J attend que le langage murisse en incorporant la notion d objet.

Avatar de Z-os INpactien
Avatar de Z-osZ-os- 18/05/20 à 11:08:07

De ma petite expérience, le plus dur au début c'est d'arriver à faire quelque chose qui compile. Le temps d'acquérir les bon réflexes sur les messages d'erreur qui sont au final assez bien foutus (contrairement à ce que je pensais en les lisant la première fois) et cela va mieux après.

Avatar de trash54 Abonné
Avatar de trash54trash54- 18/05/20 à 11:11:26

Vive le COBOL :8
====>[]

Oui dur le confinement :transpi::mad2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3