Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Altice se sépare de Libération, placé dans un fonds de dotation

« Une évolution en apparence très positive de la structure de Libération mais un futur tout à fait incertain » commente sur Twitter Gerald Holubowicz, Digital Product Manager du journal.

Mais pour qui suit les aventures d'Alain Weill et Patrick Drahi dans la presse depuis quelques années, cela n'a rien de bien étonnant. Après avoir misé gros sur ce secteur aux débuts du groupe Altice, notamment pour des raisons de TVA, ce dernier s'en est désengagé peu à peu ces dernières années.

Weill a ainsi récupéré L'Express pour le relancer, en espérant que cela ne se finira pas comme pour sa précédente aventure avec La Tribune précisent certains en coulisse. Libération était donc le prochain sur la liste. La société éditrice, la régie publicitaire et celle en charge du développement technique vont être transféré à un fonds de dotation, à la manière de ce qui a été mis en place par Mediapart.

Le groupe épongera les dettes actuelles et celles à venir, promet-il. Une solution présentée comme une manière de redonner son indépendance au journal, qui pourra être soutenu par des mécènes via la nouvelle structure à but non lucratif. Les journalistes, informés hier comme les autres salariés, saluent cette décision dans un communiqué. Ils regrettent néanmoins qu'elle ait été annoncée « de manière inattendue et non concertée » en pleine crise sanitaire.

Ils demandent également des garanties supplémentaires « juridiques, financières et sociales » permettant d'assurer la pérennité du journal, mais aussi dans la gouvernance et l'association des salariés à la mise en place du dispositif. Reste une autre question : que va devenir le service SFR Presse, pour lequel Altice avait racheté Milibris ?

16 commentaires
Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 15/05/20 à 08:30:32

Vous avez oublié de dire qu'Altice va faire un petit montage juridique pour pas être perdant :

  • Ils vont faire racheter Libé par le fond

  • Ils font faire un don du même montant au fond.

    Ca fait que tout ce qu'ils vont donner sera par la suite déduit de leurs impôts à hauteur de 60% du don.

    Libération étant surendetté (on parle de 9M€ de perte l'année dernière alors que c'est une bonne année) un rachat aurait rien rapporté. La ils vont économiser entre 25 et 30M€ d’impôts.

    Sans même parler de l'image positive qu'ils se font sur une "optimisation" fiscale...

    Bref....

    Source:https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/05/15/le-transfert-du-quotidien-lib...

     

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 15/05/20 à 10:01:50

Merci de cet ajout en effet j'ai lu l'article du monde... une belle manip financière...

Sinon ça peut pas faire de mal à Libé ! Franchement sous la houlette d'Altice c'était devenu catastrophique, on espère qu'ils vont réussir à redonner une place et une âme à ce journal (qu'on soit fan ou pas de sa ligne) plus d'acteurs c'est plus de diversité dans l'info.

Avatar de fwak INpactien
Avatar de fwakfwak- 15/05/20 à 10:04:41

Libé bientôt dans lapresselibre, alors ?

Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 15/05/20 à 10:26:11

Oui, après ils ont 9M€ de perte sur 2019 qu'était une excellente année pour eux, prestalis est en train de se péter la gueule et ils ont vendu 50% de papier en moins durant le confinement.

Y'a des bonnes nouvelles tout de même : ils ont pris un virage vers le numérique en multipliant les abonnements par 6 en 2019, le numérique a explosé pendant le confinement, et ils devaient atteindre la rentabilité entre 2021.

Je pense que c'est un très très gros paris pour eux dans un contexte qui devrait être tendu pendant quelques temps. S'ils survivent ils en sortiront renforcés et indépendant mais les chances qu'ils coulent sont très loin d'être nulles.

Avatar de Hipparchia Abonné
Avatar de HipparchiaHipparchia- 15/05/20 à 10:51:23

S'ils arrêtent la ligne Joffrin Quatremer et un peu moins de parisianisme, ils peuvent espérer récupérer un lectorat et redonner envie de lire (après ça se jouera sur le prix).
Le souci c'est que les gauchistes qui ont arrêté de lire libé ont trouvé l'info ailleurs (Les Jours, @si, Le Monde, Politis, Mediapart, Lacroix, Bastamag, micro rédactions autonomes etc etc, en papier ou en ligne).

Avatar de Hipparchia Abonné
Avatar de HipparchiaHipparchia- 15/05/20 à 10:51:43

C'est pour quand Médiapart d'ailleurs ?

Avatar de Urtok INpactien
Avatar de UrtokUrtok- 15/05/20 à 11:12:30

Ce que je sais d'Altice c'est qu'ils font des smartphones pourrit.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 15/05/20 à 12:18:37

Ouaip Aureus... loin d'être nulle car ils ont pris un retard considérable sur le numérique et je doute qu'ils arrivent à le combler aussi vite. Au moins ils n'auront plus de dette si je comprend bien, c'est déjà pas mal !

Hipparchia a écrit :

S'ils arrêtent la ligne Joffrin Quatremer et un peu moins de parisianisme, ils peuvent espérer récupérer un lectorat et redonner envie de lire (après ça se jouera sur le prix).
Le souci c'est que les gauchistes qui ont arrêté de lire libé ont trouvé l'info ailleurs (Les Jours, @si, Le Monde, Politis, Mediapart, Lacroix, Bastamag, micro rédactions autonomes etc etc, en papier ou en ligne).

Je vois pas le rapport entre "Gauchiste" et "La croix" ou "Le Monde" mais bon... Libé n'est pas lu que par des gauchistes hein x) faudrait arrêter les clichés... Leur ligne éditoriale est détruite par Joffrin et les demandes de Weil, c'est devenu une sorte de BFM papier sur paris :/ plus des masses de contenus a forte valeur ajoutés (enquêtes, reportages longs, photographies, ...)
On peut espérer que les journalistes reprennent le contrôle de la ligne et libé pourrait avoir une identité propre.

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 15/05/20 à 12:34:56

+1

Tous les journaux ne sont pas lus en fonction de leur orientation politique.
 

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 15/05/20 à 13:39:09

C'est fendard.

Libération n'a jamais été rentable car il n'a jamais été crédible. Soit par sa plume plus ou moins douteuse (quelque soit le penchant qu'on ait). Soit par la société elle-même qui appartient à tour de rôle à untel ou untel qui n'est jamais de gauche...

Je me souviens de cette "Une" à l'approche des élections qui titrait "30% des électeurs voteraient pour Marine Le Pen".
 
1 C'était très con car cela ne faisait pas de doute que c'était un chiffre bidonné. Seul les plus oisifs s'y était laissé prendre.
2 Mais en plus cela agitait l'épouvantail "LePen" qui ne pouvait qu'arranger la partie adverse.

Ou comment se tirer une balle dans le pied. Personne n'a pu les prendre au sérieux ensuite. Et c'est pas volé.

 
 
 
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2