Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Bruno le Maire promet une taxe sur les géants du numérique dès 2020

« Dans tous les cas, la France s'appliquera car elle a toujours indiqué une taxe sur les géants du numérique en 2020 soit sous une forme internationale s'il y a un accord, soit sous une forme nationale s'il n'y a pas d'accord ». 

Bruno Le Maire a indiqué lors d’une conférence téléphonique rapportée par Reuters, que la taxe sur les gros acteurs du numérique s’appliquera cette année dans tous les cas. « Jamais une taxe numérique n'a été aussi légitime et plus nécessaire » a-t-il exhorté, alors que les travaux à l’OCDE se poursuivent.   

34 commentaires
Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 15/05/20 à 08:38:32

Quand on sait que sa promesse de ne pas offrir de compensation aux entreprises établies dans les paradis fiscaux qui ont recours au chômage partiel n'était que de la poudre aux yeux je n'ai qu'une seule réaction :

:mdr2:

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 15/05/20 à 08:45:11

Je sens qu'on va bien rire effectivement...

Avatar de Solunne INpactien
Avatar de SolunneSolunne- 15/05/20 à 08:45:36

Je suis le seul à en avoir marre de toutes ces déclarations d'intentions faites par les politiques qui débouchent généralement sur rien ou sur des miettes ?

Le pire étant que tout le monde sait (lui le premier) que tant que la France n'aura pas qu'une souveraineté monétaire et économique pour contrôler de A à Z l'impôt c'est juste impossible.
À quel moment peut-on imaginer obliger des sociétés à payer le juste impôt en étant dans l'Euro (aka Deutsch Mark), sans contrôle des mouvements de capitaux, en étant associé à des pays avec une fiscalité moindre, on se met le doigt dans l'oeil.

En plus c'est stupide de s'attaquer que aux "géants du numériques", toutes les sociétés sont concernées en commençant par le CAC 40, rien qu'en regardant cette carte on comprendre l'étendu du problème.

C'est un foutage de gueule intégral.

Avatar de AmineSab INpactien
Avatar de AmineSabAmineSab- 15/05/20 à 08:56:05

Il devrait la proposer directement pour 2023 histoire d'être sûr que ça se fera pas sans leur réélection.

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 15/05/20 à 10:41:12

Je ne comprends pas bien ton argumentation.
C'est précisément parce qu'on ne peut pas faire payer "le juste  impôt" à ces sociétés que BLM souhaite mettre en place ces taxes.

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 15/05/20 à 10:50:55

Il devrait plutôt user sont énergie à créer des entreprises pour faire travailler les chômeurs ( quitte à utiliser les indemnité chômage ou autre au paiement des salaires).

Avatar de gavroche69 Abonné
Avatar de gavroche69gavroche69- 15/05/20 à 11:15:35

Ce qu'il faudrait c'est une harmonie fiscale au sein de l'Union Européenne et en virer les pays qui ne veulent pas s'y plier comme les Pays-Bas et le Luxembourg par exemple.

La Hongrie aux mains d'un premier ministre débile n'a rien à faire non plus dans cette union car ce pays ne participe à rien et est un des plus subventionnés par l'U.E.

Le plus gros problème de l'U.E est justement cette disparité fiscale et sociale entre les différents pays membres.

Édité par gavroche69 le 15/05/2020 à 11:19
Avatar de Solunne INpactien
Avatar de SolunneSolunne- 15/05/20 à 11:29:49

L'argumentation est que toutes les entreprises à partir du moment où elles atteignent une taille conséquente et de part notre appartenance à l'UE qui a dans son ADN la libre circulation des capitaux (+ des biens/services/personnes) cherchent à s'exiler fiscalement.

Je ne peux pas leur en vouloir, même en admettant qu'elles ne le fassent pas, elles se retrouveraient de fait en concurrence direct avec des entreprises étrangères qui elles le feront car provenant de pays appartenant une fois encore à l'UE et sa libre circulation.

Y a pas 36 solutions:

  • soit les pays mettent en place des taxes (comme ici présent) afin de compenser ces pertes mais cela restera toujours très inférieur au chiffre réel de l'évasion fiscale (surtout qu'on s'occupe principalement que d'un seul secteur, le numérique, alors que ça concerne tout le CAC 40)

  • soit que tous les pays de l'UE se mettent d'accord sur une réforme fiscale de l'UE mais comme il faut l'unanimité des états membres, autant croire au Père Noël (je ne vois pas le Luxembourg qui vit de ça se tirer une balle dans le pied)

  • soit supprimer les mouvements de capitaux afin que toutes prestations effectuées en France soit facturées en France et pas au Luxembourg/Pays-Bas/Irlande/Maltes (et tous les copains) sauf que les traités européens ne sont pas à la carte où l'on choisi ce que l'on veut appliquer, cela revient à dire quitter l'UE comme l'on fait les anglais (mais pour d'autres raisons).

    Je sais que mettre en avant une sortie de l'UE est vu pour beaucoup comme un repli nationaliste, une haine de l'étranger, Marine le Pen (qui est contre une sortie de l'UE) et blablabla mais en attendant c'est la seule solution viable qui remettra en place l'état dans sa hiérarchie face aux entreprises.

    Où dans ce cas vous allez avoir Bruno le Maire et son remplaçant au prochain gouvernement, ainsi que son successeur , et encore son successeur qui feront tous les 6 mois un effet d'annonce sans résultat probant tout en ayant des restrictions à droite, à gauche de tous nos acquis sociaux.

    Si les entreprises payées le juste impôt nous n'aurions pas toutes ces restrictions budgétaires et nous passerions pas tous les TF1 20H à nous expliquer que la dette augmente et qu'il va falloir se serrer la ceinture et que malheureusement l'état n'a pas le choix.

    L'état a le choix mais il préfère les grosses entreprises à ses concitoyens.

Édité par Solunne le 15/05/2020 à 11:31
Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 15/05/20 à 12:25:40

Ce problème n'est en rien un problème lié à l'Union Européenne.
C'est un problème de conventions fiscales qui (la plupart du temps) sont des conventions bilatérales entre pays.

Comme je l'ai déjà indiqué plusieurs fois, il suffit de dénoncer les conventions fiscales avec les pays qui nous posent problèmes et de les imposer sur tout revenu qui est produit en France avec nos règles propres. Nul besoin de sortir de l'EU ou je ne sais quoi.

Il y a un effet de bord à cette solution, c'est que les sociétés et ressortissants français pourront être imposés 2 fois pour (France et le pays avec qui on dénonce la convention fiscale). Mais il suffit que l'on décide de ne pas les imposer en France s'ils sont imposés dans l'autre pays et on résout ce soucis.

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 15/05/20 à 12:42:54

Tututu, tu oublies une chose. Une bonne partie des entreprises françaises du cac40 utilisent les paradis fiscaux et même celles où l'état à des parts.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4