Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Donald Trump prolonge d’un an le placement sur liste noire de Huawei et ZTE

En mai 2019, le président américain signait un décret pour placer les deux constructeurs sur liste noire, les empêchant ainsi de faire des affaires avec des sociétés américaines. 

Comme le rapporte Reuters, Donald Trump vient de signer une prolongation d’un an des sanctions, toujours sur fond de risques liés à la sécurité nationale. Washington accuse Pékin d’installer des portes dérobées dans le matériel fabriqué par les sociétés chinoises, ce que Huawei a toujours fermement démenti. 

C’est le cas pour vendre des produits, mais aussi exploiter des technologies. Ses nouveaux modèles peuvent ainsi toujours utiliser Android AOSP (open source), mais pas les Google Play Services.

Des autorisations temporaires sont par contre renouvelées régulièrement – et cela devrait de nouveau être le cas à la fin de la semaine – pour continuer les relations commerciales qui existaient avant le décret initial, permettant ainsi à Huawei de sortir parfois de « nouvelle édition » de ses téléphones, avec les applications Google.

8 commentaires
Avatar de 4711Link29 Abonné
Avatar de 4711Link294711Link29- 14/05/20 à 10:24:12

C'est quand même fou cette histoire. De ce que je sache, aujourd'hui aucune preuve n'a été avancée de l'existence de ces backdoors. Du coup, quelle est la légitimité juridique des sanctions ? Pourquoi Huawei ne fait pas appel ?

Avatar de tutosfaciles48 INpactien
Avatar de tutosfaciles48tutosfaciles48- 14/05/20 à 11:36:42

Il y a eu un cas récent qui montre le "professionnalisme" des "experts" les plus haut de huawei, avec notamment  du code contenant de nombreuses failles de sécurités.

Avatar de empty INpactien
Avatar de emptyempty- 14/05/20 à 20:24:13

C'est comme quand les US envahissent un pays pour "apporter la paix" ou lancent des bombes par drone parce que soit-disant "il y a un terroriste", ils n'ont aucun droit mais ils font comme ils veulent quand même.
C'est l'avantage d'être le plus fort.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 15/05/20 à 15:48:21

ça serait intéressant de sourcer ce type d'affirmations, si tu parles de ce sujet, il est tout de même très très moyennement crédible et semble plus correspondre à l'adage disant que quand on veut noyer son chien...

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 18/05/20 à 13:32:57

... et combien de modifications dans des projets open source contenant des failles pouvant être exploitées de façon triviale proposées par des salariés d'entreprises occidentales...?

Avatar de tutosfaciles48 INpactien
Avatar de tutosfaciles48tutosfaciles48- 19/05/20 à 08:46:09

Ce qui est dis dans l'article en lien est que l'employé est au plus haut niveau de l'entreprise: donc soi c'est un gars qui s'y connait et qui fait des étourderies, ou alors l'entreprise n'est pas très regardante pour le niveau des employés ...

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 19/05/20 à 09:16:35

ce qui ne répond pas à ma question : combien de patchs pourris poussés par des gens qui bossent chez IBM, Microsoft, Cisco ou autres...?
Peut-être que ces gens là ne pousseront rien au nom de leur entreprise au risque d'un gros coup de pied au derrière, dans tous les cas si ça arrivait ça ne ferait même pas un entrefilet. Là, c'est une personne de chez Huawei donc Huawei tente de pousser des failles.
Dans un projet open source.
Dont n'importe qui d'un peu intelligent saura qu'il est scruté par un bon paquet des meilleurs spécialistes dans le domaine...

Les dirigeants de chez Huawei doivent vraiment être des abrutis finis pour tenter des trucs pareils. Ou alors il y a autre chose.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.